AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
(rory) we can't forget

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 16 Avr - 20:28

Rory ∞ Sezaïc
Rien n'avait changé. Enfin, pratiquement rien. Cela faisait quelques semaines à présent que j'étais revenue dans la ville de mon enfance et j'avouais que le soleil et la chaleur de Sydney me manquaient déjà. Le matin, j'avais déposé Oliver dans sa nouvelle école, et comme tout les matins, il boudait en disant qu'il n'aimait pas la pluie. C'est vrai qu'il ne faisait pas très beau. Je lui mis son imper avant de lui dire de le garder, car je savais qu'une fois que j'aurai le dos tourné il l'enlèverait. J'avais expliqué rapidement le cas à la maîtresse, que l'on venait d'arriver, qu'Oliver avait du mal à se faire à cette nouvelle vie et elle m'expliqua gentillement qu'elle ferait tout pour qu'il se sente bien. C'est avec le cœur un peu plus léger que j'allais au travail. Qui aurait cru qu'un jour je franchisse les portes d'un brillant cabinet d'avocat ? Moi-même j'étais surprise. Pantalon noir, une chemise blanche avec un blazer noir par dessus et mes cheveux aux carrés légèrement décoiffés, j'étais impeccable. Je me forçais à faire bonne impression et un bon travail car une jeune femme de vingt-cinq ans fraîchement diplômée n'avait pas le droit à l'erreur. Toute la matinée je travaillais très sérieusement et vers midi et demi un collègue vint me dire que je pouvais prendre ma pause déjeuner d'une heure. Cela faisait longtemps que je n'étais pas allée dans un pub Irlandais et j'optais pour ce choix. Je me demandais s'ils faisaient toujours leur hamburger délicieux avec des frites au paprika. Je pris mes affaires et mon parapluie. Je devais faire le chemin à pied et j'évitais tant bien que mal les flaques d'eau. En entrant dans le bar je regardais où je pouvais me poser et je vis une chevelure rousse. Oh gosh. Vraiment ? Je commençais à croire que Dieu faisait exprès de mettre des membres de la famille sur mon passage pour que je me rende compte d'une quelconque erreur. Car oui, même si je n'aimai pas mes parents, je pouvais le dire que je croyais quand même en Dieu. J'entrais alors je passais commande rapidement au bar avant de m'asseoir en face de la demoiselle qui avait le nez plongé dans un livre d'informatique. Elle était devenue geek après toutes ses années ?! D'un côté elle ne devait pas être devenue folle ça me rassurait un peu quand on savait quel genre de famille on avait. « Je pensais que tu te serais barrée de cette ville pluvieuse et déprimante. » Fis-je simplement. Je n'aurai jamais pensé il y a quelques mois me tenir là, en face d'elle à Belfast, et pourtant. Quand elle releva la tête je fis une grimace. « Tu as des cernes énormes. Tu sais qu'il faut dormir la nuit pour avoir un teint frais ? »   
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Ven 18 Avr - 9:23


we can't forget
sezaïc & rory
Je fixais l'heure qui était indiquée sur mon écran d'ordinateur. J'avais l'impression que le temps s'était arrêté. Ou alors qu'il s'était vraiment ralenti. Il ne me restait que quelques minutes avant le début de la pause déjeuner et je n'avais plus rien à faire pour le moment. On pouvait dire que j'étais en quelque sorte en pré-pause avant ma pause. Je soupirais lorsque je vis l'heure. Cette minute était vraiment interminable. Mais quand j'ai vu les chiffres changés, un large sourire s'était dessiné sur mon visage et je quittais mon bureau à toute vitesse, avec toutes mes affaires. Si j'étais si pressée de quitter mon travail, c'était déjà parce que j'avais faim - vraiment très faim - et que depuis le petit incident avec ce justicier, j'avais peur que ma direction me pose des questions. Et en tant que pas très bonne menteuse - même carrément mauvaise - j'avais peur des conséquences qu'il pourrait y avoir. La première chose que je fis lorsque je sortis de l'immeuble était d'ouvrir mon parapluie. Il pleuvait. Encore. Je donnerais n'importe quoi pour voir un peu de soleil. Pour ressentir un peu de chaleur sur ma peau. Mais non, il fallait qu'on se contente de cette pluie. Encore et toujours cette même pluie froide. Je m'étais dirigée vers le Stiff Kitten, puisque c'était le lieu où j'allais déjeuner tous les midis. Je m'installais à une table libre, près d'une fenêtre, et sorti un livre de mon sac. Un livre qui était sur l'informatique. Je l'avais acheté, il y a quelques mois, quand j'ai eu la maigre idée de reprendre mes études et avoir un diplôme en informatique. Idée que j'ai vite abandonné bien sûr, mais pour je ne sais quelle raison, je l'avais retrouvé et je me suis dit que ce n'était pas une si mauvaise idée de commencer à le lire. Un instant plus tard, un serveur m'apporta ce que j'avais commandé lorsque je suis rentrée dans le pub, c'est-à-dire des frites et un hamburger - sûrement un de seul que mon estomac peut supporter. Je continuais ma lecture tout en mangeant. Tout était assez tranquille, jusqu'à ce quelqu'un vienne s'asseoir en face de moi. « Je pensais que tu te serais barrée de cette ville pluvieuse et déprimante. » Je laissais tomber la frite qui était dans une de mes mains. Cette voix. Non ce n'était pas possible. Je devais être en train d'halluciner. Je levais rapidement la tête pour être certaines que mon cerveau de jouer pas des tours. Et non c'était bien elle. C'était bien Sezaïc. « Tu as des cernes énormes. Tu sais qu'il faut dormir la nuit pour avoir un teint frais ? » J'ouvris grand les yeux. Ses premiers mots à mon égard après toutes ces années étaient un conseil beauté. Sérieusement ? Elle n'avait pas autre chose à dire. « Six ans sans nouvelles et ce sont ça les premiers mots que tu m'adresses ? Oh Everglow, tu vas pas t'en tirer comme ça ! » Un léger sourire se dessina sur mon visage. Oh non, elle n'allait pas s'en tirer comme ça. Surtout après les six années d'absence. Après ce jour où elle était partie du jour au lendemain sans aucune explication. Enfin l'explication, je pouvais facilement la trouver à cause de cet homme qui n'arrêtait pas de venir me voir pour me demander de ses nouvelles. « Tu es revenu quand ? Comment c'était l'Australie ? Pourquoi tu n'as m'a pas donné de nouvelle ? Pourquoi tu es revenu ? Enfin c'est pas que je ne sois pas contente que tu sois de nouveau-là, bien au contraire, mais à choisir entre ici et l'Australie, j'aurais choisi l'Australie. » Je m'arrêtais pendant un court instant pour reprendre mon souffle. J'avais parlé à une de ses vitesses, que je n'étais même pas certaines que ma cousine est tout comprit. « Désolé, je parle beaucoup, beaucoup trop. Mais je veux quand même que tu réponde à toutes ces questions. Et tu n'oublies aucun détail.»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Sam 19 Avr - 13:26

Rory ∞ Sezaïc
S'il y avait bien une personne de ma famille que je ne fuirai pas, c'était Rory. On s'était toujours très bien entendus, et peut-être comprendrait-elle le choix que j'avais fais quelques années plus tôt : partir à l'autre bout du monde loin de cette vie irlandaise. Je m'étais assise devant elle, tout naturellement et je n'avais pas pu m'empêcher de faire quelques remarques, comme pour lancer la conversation d'une manière moins banale. Le serveur me mit mon plat devant moi pendant que Rory accumulait les questions. Je ne pouvais même pas répondre tellement elle allait vite, et je décidais de grignoter deux frites en attendant la fin de la farandole de questions. Devais-je lui dire directement la vérité ? Je ne le souhaitais pas, c'était comme me mettre à nu, accepter le fait que j'avais péché et que j'avais foutu un sacré bordel dans ma vie. Je restais un moment silencieuse, buvant quelques gorgées d'eau et elle me disait qu'elle parlait trop, mais qu'il fallait que je réponde à toutes les questions obligatoirement. Je la regardais un instant, avant de baisser les yeux sur mes frites. « J'ai choisi de changer d'air, c'est tout. Cette pluie et ce temps gris me déprimait tellement que je me suis dit : tiens, pourquoi pas aller dans le sud ? » Fis-je avec un léger rire. « L'Australie est un pays magnifique soit-dit en passant. Vraiment plaisant. Les gens sont incroyablement gentils, la vie est très agréable. » Evidemment, je ne pouvais pas le dire autrement. J'avais passé six années incroyables dans ce pays bien que cela fût très dur par moment comme à la naissance d'Oliver, j'avais réussi à aller de l'avant et j'en étais fière. Je relevais la tête, et je vis qu'elle ne se contentait pas de ça je soupirais. « Tu vas rien lâcher hein ? » J'avais marqué un temps de silence. « Si je te dis la vérité, tu le jures de ne pas en parler à tes parents ? A personne de la famille ? Jamais ? » Déclarais-je en la regardant droit dans les yeux. J'attendais qu'elle le jure. Je savais que je pouvais lui faire confiance mais cela me rassurerait. Ce que je m'apprêtai à lui dire, jamais je n'en avais parlé. Quand j'étais arrivé quelques semaines plus tôt, j'avais croisé ma mère dans la rue et je lui avais fait clairement comprendre que je ne la connaissais pas, ou plutôt plus. Je ne voulais plus avoir de contact avec ma famille exceptée Rory. Ma famille c'était surtout Oliver à présent. « Je suis partie parce que... J'étais enceinte d'un homme marié. » Je regardais ailleurs, peur qu'elle me juge. « Je suis partie parce que je savais que ma place n'était pas ici, pas avec une famille pareille. J'aurai pu être brûlée sur un bûcher ou crucifiée pour un tel acte et je ne voulais pas qu'on touche à mon bébé. J'ai décidé de partir sur un coup de tête car je savais que c'était la meilleure chose à faire. Si je ne t'ai pas donné de nouvelles pendant six ans c'est parce que je ne voulais pas que mes parents aient écho de ça et qu'ils viennent en Australie. J'ai décidé de reprendre ma vie en main quand j'ai su que j'allais avoir un enfant. C'est sans doute la meilleure chose qui pouvait se passer dans ma vie. » Déclarais-je avec un sourire sincère. Oui, Oliver était celui qui avait fait que j'avais compris que je ne pourrais plus réagir égoïstement. Je mangeais quelques frites en silence.    
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Sam 19 Avr - 18:02

we can't forget
sezaïc & rory
Un fantôme. Oui, c'est ça. C'était la première chose à laquelle j'ai pensé lorsque je l'ai vu. C'était un fantôme qui revenait après six années de silence absolu. Enfin quasiment absolu, puisqu'elle avait quand même eu la gentillesse de me dire qu'elle partait en Australie. Voilà, c'était tout ce que je savais à propos de son départ. Et dire que pendant plusieurs jours, ces parents ne m'ont pas arrêté de me poser des questions sur ça. Qu'il fallait que je leur dise la vérité ou sinon je risquais d'aller en enfer. Et j'avais beau leur dire que je ne savais rien à part qu'elle était quelque part au pays des kangourous, ils ne me croyaient pas. Chose qui était vraiment pénible à force. Et après tant d'année d'absence la voilà à Belfast. Elle avait quitté un pays où il faisait beau et chaud pour revenir ici. Dans ce pays où la pluie est quasiment toujours présente. Je ne comprenais pas. Enfin, cela me faisait plaisir qu'elle soit là. Mais elle aurait pu me prévenir qu'elle revenait. Et pas réapparaître comme par magie. Je lui avais posé tout un tas de questions sur son départ, mais aussi son retour, en espérant qu'elle puisse y répondre sincèrement. « J'ai choisi de changer d'air, c'est tout. Cette pluie et ce temps gris me déprimait tellement que je me suis dit : tiens, pourquoi pas aller dans le sud ? » Je l'écoutais tout en mangeant mes frites. Je veux bien croire qu'elle voulait changer d'air, qu'elle voulait voir autre chose que cette pluie quasiment omniprésente. Mais l'Australie ! On ne décide quand même pas d'aller à l'autre bout du monde pour cette raison là ! « L'Australie est un pays magnifique soit-dit en passant. Vraiment plaisant. Les gens sont incroyablement gentils, la vie est très agréable. » Je terminais de manger la frite que j'avais entre les doigts tout en arquant un sourcil. Si la vie était vraiment très agréable là-bas, pourquoi revenir ici où la vie est beaucoup moins agréable. Surtout ces temps-ci. « Ouais je veux bien te croire qu'ils sont gentils, que la vie est agréable et tout. Mais il y autre chose, alors tu vas me le dire tout de suite. » Oui, il y avait autre chose. Il y avait forcément autre chose. Je continuais de la regarder, même si elle regardait ailleurs. Un autre élément qui me faisait penser qu'elle ne m'avait pas tout dit. « Tu vas rien lâcher hein ? » Je le regardais et fis non de la tête. Comme si j'étais le genre de personne qui abandonnait facilement quand je voulais savoir quelque chose. « Si je te dis la vérité, tu le jures de ne pas en parler à tes parents ? A personne de la famille ? Jamais ? » Cette fois-ci je fis oui de la tête. Bien sûre que je ne dirais rien par la suite. Surtout pas aux membres de sa famille. Ni à mes parents. Peut-être à mon frère au pire des cas. Et encore, si c'était vraiment quelque chose de grave, je ne lui dirais rien. Je pris le verre qui était en face de moi en attendant qu'elle me dise la véritable raison de son départ. « Je suis partie parce que... J'étais enceinte d'un homme marié. » Je posais rapidement le verre en essayant de ne pas m'étouffer avec la gorgée que je venais de boire. Je la regardais avec les yeux grands ouverts. J'avais bien entendu ce qu'elle avait dit ? « Je suis partie parce que je savais que ma place n'était pas ici, pas avec une famille pareille. J'aurai pu être brûlée sur un bûcher ou crucifiée pour un tel acte et je ne voulais pas qu'on touche à mon bébé. J'ai décidé de partir sur un coup de tête car je savais que c'était la meilleure chose à faire. Si je ne t'ai pas donné de nouvelles pendant six ans c'est parce que je ne voulais pas que mes parents aient écho de ça et qu'ils viennent en Australie. J'ai décidé de reprendre ma vie en main quand j'ai su que j'allais avoir un enfant. C'est sans doute la meilleure chose qui pouvait se passer dans ma vie. » Un sourire se dessina sur mon visage, lorsque je la vis sourire. Elle avait vraiment très heureuse. Et puis elle avait vraiment l'air d'avoir changé. Elle ne ressemblait plus à la Sezaïc que je connaissais. Du moins, plus physiquement. « Ce n'était pas le bûcher que tu risquais, mais un exorcisme et un séjour au couvent !» déclarais-je avec un petit rire. Bon ce n'était sans doute pas très drôle, mais je voulais juste qu'elle se sente plus à l'aise. Enfin … Ce que j'avais dit allait sûrement faire l'effet inverse vu les parents de ma cousine. Mais sans doute qu'elle allait savoir que je rigolais. Du moins, j'espérais. Je reprenais toutefois mon air sérieux. « Enfin maintenant je comprends pourquoi il y avait toujours ce type qui venait me voir pour me demander de tes nouvelles. » Je regardais Sezaïc en attendant une quelconque réaction de sa part. « C'est lui le père, n'est-ce pas ? »[/color] Du moins, c'est ce qui me paraissait logique. Surtout après m'avoir raconté la raison de son départ.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Dim 20 Avr - 21:17

Rory ∞ Sezaïc
Avec Rory je ne pouvais pas échapper à dire la vérité. Je lui avais fais juste promettre de ne rien dire à la famille, pas même à ses parents. Les miens n'étaient pas au courant qu'ils étaient grands-parents, et ils ne le sauraient jamais. C'était peut-être égoïste de ma part, mais je ne voulais pas qu'Oliver ait des grands-parents comme ça. J'avais même honte à vrai dire. Entre deux frites je lui avais tout expliqué : mon départ, ce que j'avais fais et puis la décision de mon retour. J'avais peut-être omis un détail mais je ne voulais pas avoir l'air pathétique donc je m'étais tue. Je pris mon hamburger pour en manger quelques bouchées pendant qu'elle digérait la nouvelle et qu'elle me répondait. En effet, j'aurai aussi risquer le couvent. Moi qui n'avait pas beaucoup écouté les offices de la messe, qu'est ce que ça aurait été de vivre avec des belles sœurs ? Sans doute que je me serai pendue rapidement quelque part ou que j'aurai tenté d'escalader un mur pour partir d'un endroit pareil. « Hum, tu crois que ça existe encore à notre époque ? Quoique tu me diras, je ne serais pas spécialement étonnée... » La preuve, j'avais des parents qui se comportaient comme ceux du dix-neuvième : pas de relations avec la gente masculine avant le mariage, politesse courtoisie et bonnes manières pour une demoiselle. Autant dire que j'avais été un cas désespéré à leurs yeux, alors leur dire que j'avais eu un bébé hors mariages ça aurait été une sorte d'apocalypse pour eux. C'était pour cela que j'avais dis à ma mère quelques semaines plus tôt en la croisant qu'elle se trompait de personne, que je ne la connaissais plus. Elle me confia alors qu'elle comprenait alors pourquoi un type venait toujours la voir et à ce moment là je faillis m'étrangler. Je dus boire plusieurs gorgées d'eau pour que ça passe. William ou Will ? Rory connaissait Will donc ça ne pouvait pas être lui, c'était sans doute William. Oh. Ca voulait dire qu'il s'était aperçu de mon absence ? C'était un bon point, lui qui me promettait de quitter sa femme et en fin de compte ne ''pouvais'' pas, puis au final il suffisait que je parte à l'autre bout du monde pour qu'il se rende compte que j'existe. Touchant. J'avais perdu mon sourire. « Tu ne lui as rien dit n'est-ce pas ? » Je ne souhaitais même pas parler de lui. Je ne lui avais rien dit sur le fait que j'étais enceinte, j'étais partie du jour au lendemain. Pour tout le monde ça avait été la même histoire. « Je n'ai pas envie de parler d'un homme qui m'a fait mille promesses comme quitter sa femme pour moi et qui au final a plutôt jouer avec mon cœur. » Je fixais mes frites et j'en pris quelques unes pour les grignoter avant de regarder Rory. « Enfin bon, et toi ? Pourquoi tu as l'air d'être aussi zombifiée ? Tu as des problèmes ? »  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Lun 21 Avr - 14:01

we can't forget
sezaïc & rory
Je fixais Sezaïc pendant qu'elle m'annonçait la raison de son départ précipité. Je pense que j'ai eu de la chance de savoir où elle était partie. Bon après, l'Australie était un pays assez grand - et surtout un peu loin - et partir à sa recherche n'aurait pas été une bonne idée. Quoi que vu la période où elle était partie, je pense que si elle m'avait expliqué la raison, je me serais fait une joie de l'accompagner et de recommencer une vie loin de nos parents légèrement taré. « Hum, tu crois que ça existe encore à notre époque ? Quoique tu me diras, je ne serais pas spécialement étonnée... » J'eus un petit rire. Malheureusement ce genre d'endroit existait. Mes parents m'avaient souvent averti que si je ne changeais pas mon comportement au lycée, ils m'enverraient sans aucune hésitation dans l'un d'eux. Certains auraient plutôt préférer la menace du pensionnat, mais non mais parents étaient ... Spéciaux. Et puis, il y avait eu aussi une autre raison pour que mes parents parlent de couvent. « Oh oui ça existe encore. J'ai bien cru que mes parents allaient m'enfermer dans un de ses trucs quand je leurs avais annoncé mes fiançailles. » Mon sourire se crispa lorsque j'avais fait référence à mes fiançailles. Sans doute qu'elle allait me demander si je m'étais mariée. Ou peut-être qu'elle aurait remarqué mon absence d'alliance. Enfin absence ... Pas totalement, puisque je portais ma bague de fiançailles autour de mon cou. Le sourire de ma cousine s'effaça rapidement lorsque je lui parlais de l'homme qui n'arrêtait pas de me harceler - oui c'était bien le mot - pour savoir si je n'avais pas des nouvelles de Sezaïc. Vu la réaction qu'elle avait, cet homme devait être bien le père de l'enfant. « Tu ne lui as rien dit n'est-ce pas ? » Je portais mon verre à mes lèvres pour boire une gorgée tandis que Sezaïc continuait de parler. « Je n'ai pas envie de parler d'un homme qui m'a fait mille promesses comme quitter sa femme pour moi et qui au final a plutôt jouer avec mon coeur. » « J'ai juste dit que tu étais partie élever des kangourous pour qu'il me laisse enfin en paix. Enfin en même temps, je ne pouvais pas trop lui dire autre chose. » Un maigre sourire apparaissait sur mon visage. Après c'était vrai, je n'aurais pas pu lui dire autre chose, puisque personne ne savait où exactement et pourquoi Sezaïc était parti. C'était la grande question de l'année. Et aussi un sujet de conversation majeur durant les repas de familles. Je continuais de manger mes frites tranquillement pendant que Sezaïc revenait sur mon allure de zombie. « Enfin bon, et toi ? Pourquoi tu as l'air d'être aussi zombifiée ? Tu as des problèmes ? » J'eus un léger sourire crispée. Des problèmes. Oui et non. Après tout, ce n'était pas comme si en l'espace de quelques jours, un de ses justiciers qui se baladaient en ville, avait demandé de l'aide pour avoir des renseignements et que j'avais fait une mauvaise rencontre tard le soir. Bon d'accord plus que oui que non d'ailleurs. « Non, non j'ai pas de problème. Je travaille juste tard et j'ai dû mal à dormir. Tu mélanges les deux et tu obtiens le zombie que je suis actuellement. » J'eus un sourire - et là qui était beaucoup moins crispé . Après tout, je ne lui avais pas menti. Je travaille bien tard le soir et qu'avec les évènements des jours précédents, j'avais un peu de mal à mentir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 23 Avr - 20:37

Rory ∞ Sezaïc
Je manquais une nouvelle fois de m'étouffer avec la nourriture. Elle aurait pu attendre que j'ai avalé ma bouchée pour m'annoncer un truc pareil. Des fiançailles ? Avec qui ? C'était la première question que je me posais mais avant de lui poser je regardais sa main droite et étrangement je ne vis i bague de fiançailles, ni alliance. J'en conclus que le mariage n'était pas allé jusqu'au bout. Je n'avais pas eu vent de cette cérémonie, d'un coté comment j'aurai pu ? Et je ne pouvais donc pas savoir ce qui s'était passé pour que cela se termine sans doute mal. En tout cas je ris légèrement quand elle me disait quand même que ses parents l'avaient menacé d'aller au couvent quand elle avait annoncé ses fiançailles. « Ils sont vraiment tarés. Je pense qu'en fait ce ne sont pas nos parents, plutôt des gens du XVIIème siècle qui se sont réincarnés dans leurs corps. » Par moment je me demandais d'où j'avais cette imagination débordante, mais je n'avais pas totalement tort. Nos parents respectifs avaient des pratiques datant du siècle passé. Je n'avais jamais eu le droit étant petite de mettre des robes au-dessus du genou, donc imaginez la tête quand ils m'ont vu une fois avec un micro-short. A mourir de rire. « Je ne vais pas parler d'un sujet douloureux, mais à ce que je vois tu ne t'es pas mariée, mais je voudrais savoir pourquoi ? » J'allais ajouter en riant que peut-être l'homme avait pris la fuite, mais si ça avait été le cas, je me serai sentie bien conne, du coup, je préférais me taire en attendant la réponse. La conversation était axée sur le père de Oliver, il avait été demandé des comptes à Rory, voulait savoir où j'étais partie mais Rory n'avait rien dit et j'en étais soulagée. Bizarrement je ne voulais pas me retrouver face à face avec lui car je savais que je pourrais être méchante. Il m'avait brisé le coeur et si je le revoyais, je voulais juste lui mettre une grosse baffe en pleine tronche voir le castrer même. Je ne voulais rien de lui, je n'avais pas besoin de son aide pour élever Oliver, je n'en avais jamais eu besoin. Certes, Ollie me demandait son père, mais je ne voulais pas qu'il soit déçu et qu'il me demande pourquoi c'était lui. « Je t'en remercie Rory, sincèrement, je ne pense pas que j'aurai supporté qu'il arrive du jour au lendemain comme ça en Australie pour me rechercher. » Fis-je en soufflant légèrement. Je pris mon verre d'eau pour boire quelques gorgées. Je lui fis remarquer qu'elle avait un air de zombie et elle me certifia que c'est parce qu'elle travaillait tard. Bizarrement j'y croyais pas, ça sonnait faux. « Ouai ouai, l'excuse du : ''je travaille tard'' ça ne marche plus à notre époque je te signale. » Déclarais-je en arquant un sourcil avant de manger une frite et et de l'observer : « Après si tu veux en parler, je te force pas, mais bon... Je pensais qu'on pouvait tout se dire. »  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Sam 26 Avr - 18:28

we can't forget
sezaïc & rory
J'avais dû retenir de rire lorsque j'ai remarqué que ma cousine avait failli s'étouffer lorsque j'avais prononcé le mot fiançailles. C'est vrai qu'elle n'était pas au courant de ça. Enfin, elle aurait pu l'être si elle m'avait donner un quelconque numéro de téléphone ou adresse mail. J'aurais pu la contacter et ça sans même que nos parents respectifs le sache. Mais non, au lieu de ça, elle avait tout simplement décidé de ne plus donner signe de vie à personne. En même temps, c'était peut-être mieux ainsi. Peut-être que je n'aurais pas pu garder son secret très longtemps. « Ils sont vraiment tarés. Je pense qu'en fait ce ne sont pas nos parents, plutôt des gens du XVIIème siècle qui se sont réincarnés dans leurs corps. » J'eus un petit rire. Effectivement, ça devait être ça. Je ne voyais pas d'autre solution. Enfin si, mais c'était une idée aussi probable que l'échange de corps avec des personnes d'un siècle passé. « Je pense aussi. Ou alors on a été échangé avec un autre bébé à notre naissance. » Quoi que peut-être qu'elle était un peu plus probable. Enfin dans le cas de ma famille, ce genre d'échange se serait produit deux fois. Il n'y avait pas que moi qui était un peu à part dans ma famille. Il y avait aussi mon deuxième frère. Certes, il n'était sans doute pas pire que moi - enfin peut-être après tout, je ne sais pas. « Je ne vais pas parler d'un sujet douloureux, mais à ce que je vois tu ne t'es pas mariée, mais je voudrais savoir pourquoi ? » Rapidement, mon sourire s'était effacé. J'essayais de ne pas pleurer. Cela faisait déjà un bon moment que ça s'était produit et pourtant c'était tout aussi douloureux. Je pensais qu'avec le temps, ça passerait. Je réussirais à l'oublier. Je jouais nerveusement avec la bague qui était à mon coup, puis regardait Sezaïc avec un petit sourire. « Tu vois la mariée qui ne vient pas ou s'échappe le jour de son mariage ? Bah c'était ça. Sauf que ce n'était pas la mariée, mais le marié cette fois. » Un sourire crispé se trouvait désormais sur mon visage. Qui aurait pu penser ça. Que ça soit le marié qui part et non la mariée. Durant les semaines qui avaient suivi la cérémonie, je m'étais demandé ce qui avait bien pu se passer dans la tête de Thobias à ce moment-là. Et un tas de scénario s'était produit dans ma tête. Heureusement la conversation se porta rapidement sur autre chose. Le père de l'enfant de ma cousine. « Je t'en remercie Rory, sincèrement, je ne pense pas que j'aurai supporté qu'il arrive du jour au lendemain comme ça en Australie pour me rechercher. » En guise de réponse, je lui souriais simplement. Pendant qu'elle me disait que je ressemblais à un zombie - ce qui était une remarque très sympa de sa part, surtout après tant d'année de séparation - je mangeais quelques-unes de mes frites. Je lui avais répondu que c'était parce que je travaillais tard. Chose qu'elle n'avait pas l'air de croire. « Ouai ouai, l'excuse du : ''je travaille tard'' ça ne marche plus à notre époque je te signale. » Je détournais légèrement les yeux, posant mon regard sur le livre que j'étais en train de lire avant son arrivé. Ce n'était pas vraiment un mensonge ce que je lui avais dit. J'avais juste oublié de lui dire quelques détails. « Après si tu veux en parler, je te force pas, mais bon... Je pensais qu'on pouvait tout se dire. » Je la regardais de nouveau, en ayant un faible sourire. « Pourtant c'est vrai, je travaille tard. » Ce qui était vrai. « Et quand on travaille tard dans cette ville, on a des fois quelques surprises. » Vrai aussi. On pouvait par exemple croisé, un psychopathe avec un arc qui se prenait pour un justicier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Dim 27 Avr - 18:11

Rory ∞ Sezaïc
Je n'avais jamais pensé à l'échange des bébés à la naissance, c'est vrai que ça aurait pu. J'étais la seule dans ma famille à avoir été autant rebelle vis-à-vis des règles. Le lever à sept heures, le petit-déjeuner à telle heure, et le dimanche à onze heures à la messe, le déjeuner familial. Ne pas se coucher tard, bref, toute mon enfance avait été basée sur des horaires. Je me rendais compte à quel point Oliver était bien chanceux de ce côté là, non pas que je ne lui imposais rien, au contraire, mais lui au moins il pouvait regarder des dessins animés ! Moi je n'avais jamais eu le droit, dès que j'avais le malheur d'en regarder un, ma mère me disait que c'était l'œuvre de Satan et me mettait La Bible dans les mains à la place. J'avais légèrement ri à sa supposition. Par la suite, j'étais de nature curieuse et je n'avais pas pu empêcher de savoir la cause de la rupture de ses fiançailles. Une quelconque tromperie ? Ce serait bien un mec... J'attendais avant qu'elle me fasse la comparaison avec les films romantiques, me disant la mariée qui partait avant la cérémonie, j'arrivais pas à croire que Rory avait pu faire ça.... jusqu'à ce qu'elle me dise que c'était le marié qui n'était jamais venu. J'en restais bouche bée, à tel point que j'aurai pu gober une mouche je ne m'en serai même pas rendue compte. Mais mais... Je ne comprenais même pas pourquoi. « Bah c'est qu'il ne te méritait pas, c'est tout. » Fis-je avec mon franc parler habituel. « Sérieux mais quel connard ! Je ne le connais pas mais je le déteste ah c'est pas possible d'être aussi con ! » Fis-je en mordant d'un coup dans mon hamburger comme pour évacuer la rage que je ressentais pour ma cousine. Mon dieu, cette histoire avait du aussi bien circulé que la mienne dans les repas de famille. Quel bande de cancans ceux-là aussi ! « Tu trouveras mieux Rory, quelqu'un qui te respecte ne t'inquiètes pas ! » Fis-je en souriant comme pour la rassurer et la réconforter. N'empêche je ne savais pas qui était ce type mais qu'il ne croise pas mon chemin pour ne pas que je lui dise ce que je pense. Je lui avais dis qu'elle avait une sale tête, un vrai zombie et elle m'avait sorti la fameuse excuse : je travaille tard. Tout le monde sortait cette excuse quand il y avait un truc de louche, et moi le truc louche je voulais savoir c'était quoi. Elle me disait qu'en travaillant tard on pouvait avoir quelques surprises. « Bon alors, ça ne peut pas être un amant que tu aurais trouvé au bureau car tu serai plus gaie que ça... Hum... » Je pris un air pensif pendant un long moment en réfléchissant. « De toute manière même si je donne ma langue au chat tu me diras pas c'est quoi car je sais que tu es aussi butée que moi. » fis-je en soupirant légèrement.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Lun 28 Avr - 12:48

we can't forget
sezaïc & rory
En y réfléchissant bien ma famille était sans doute moins stricte que celle de Sezaïc. C'est vrai que mes parents étaient un peu trop porté sur la religion, mais ils nous laissent quelques libertés. Enfin, on n'échappait pas à la messe le dimanche ou au repas de famille qui suivait. Ils nous laissaient faire nos erreurs – enfin jusqu'à un certain point – pour qu'on apprenne la leçon. Mais les parents de Sezaïc étaient vraiment pire que les miens. Rapidement la conversation s'était porté sur mes fiançailles. Elle m'avait demandé la cause de ce mariage qui ne s'était pas fait. C'était sans doute une question qui devait être posé dès que j'avais demandé lorsque j'avais prononcé le mot fiançailles. Intérieurement, j'espérais qu'elle ne la posait pas. Mais c'était Sezaïc. Cela aurait été un miracle qu'elle ne la posait. Je lui avais répondu en faisant une comparaison avec les films romantiques. Pendant un cours instant, elle a dû s'imaginer que c'était moi qui avait laissé mon fiancé devant l'autel. Puis je lui avais que ce n'était pas moi, mais lui. Et là, j'eus un petit sourire lorsque je la vis, la bouche grande ouverte. Elle ne devait pas s'attendre à ce que ça soit la raison de l'annulation de mon mariage. A vrai dire moi non plus. Jusqu'au jour J, je pensais que j'allais vivre le plus beau jour de ma vie. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Et le pire dans tout ça, c'est que je n'avais eu aucune explication sur la fuite de Thobias. « Bah c'est qu'il ne te méritait pas, c'est tout. » Je baissais légèrement la tête, jouant avec mon verre. « Sérieux mais quel connard ! Je ne le connais pas mais je le déteste ah c'est pas possible d'être aussi con ! J'eus un léger rire. C'était du Sezaïc tout craché. « Tu trouveras mieux Rory, quelqu'un qui te respecte ne t'inquiètes pas ! » Je relevais la tête avec un léger sourire. « C'est ce que tout le monde me dit ... » Ce qui était vrai. Le nombre de personnes qui m'avaient dit ça le jour du mariage ou les semaines qui avaient suivit était impressionnant. Après je ne suis pas sûre que le nombre de personnes qui pensaient ces paroles étaient vraiment nombreuses. Après tout, je suis sûre que certaines personnes devaient être heureuses que mon mariage ne se fasse pas pour je ne sais quelle raison. La conversation se porta ensuite sur le fait de mon étrange ressemblance avec un zombie. Cela avait l'air d'inquiéter ma cousine. J'essayais tant bien que mal de la rassurer et essayant de ne pas trop lui mentir. Mais apparemment, je n'étais pas vraiment douée pour ça non plus. Je lui avais donc dit que je travaillais tard. Vrai. Et qu'en travaillant tard, on pouvait avoir des surprises. Vrai aussi. Mais elle avait l'air de penser qu'il y avait autre chose. « Bon alors, ça ne peut pas être un amant que tu aurais trouvé au bureau car tu serai plus gaie que ça... Hum... » J'eus un petit rire. Si seulement c'était ça, effectivement j'aurais été bien plus heureuse que je ne le suis actuellement. Je portais mon verre à mes lèvres pour boire quelques gorgés, pendant qu'elle avait l'air de réfléchir sur la raison de mon air fatigué. « De toute manière même si je donne ma langue au chat tu me diras pas c'est quoi car je sais que tu es aussi butée que moi. » Je posais mon verre tout en lui faisant un grand sourire. « Je ne te dirais rien. Et puis ce n'est pas aussi grave. Ca passera sûrement dans quelques jours. » Enfin ... J'espérais. Mais là non plus ce n'était pas gagné. Après tout, j'avais bien dit au justicier que la prochaine fois il n'avait qu'à me prévenir avant d'apparaître. Oui, la prochaine fois. Je lui avais clairement dit que s'il avait besoin d'aide, il pourrait me voir. Je ne sais pas ce qui s'est passé lorsque j'avais prononcé ces mots, mais je le regrettais déjà. « Sinon raconte moi tout à propos de cet enfant que tu as eu ! » lui fis-je avec un autre grand sourire. Un moyen de changer de conversation ? Oui, sans doute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Lun 28 Avr - 20:32

Rory ∞ Sezaïc
Je n'aurai jamais cru qu'un homme face une chose pareille à ma cousine. Heureusement pour lui que je n'avais pas été là ce jour-là, j'aurai très bien pu fouiller tout Belfast pour le retrouver et lui foutre une baffe de la part de ma cousine. Rory ne méritait pas ça. Non, elle était trop gentille, trop aimante pour qu'on lui fasse un coup pareille ! C'était simplement horrible ce qu'elle avait subi, je trouvais même ça pire que mon histoire. Car dans mon histoire c'était surtout moi qui était fautif pour avoir cru les paroles d'un beau parleur. J'avais mal pour Rory c'était terriblement injuste et je voyais que parler de ça, lui faisait incroyablement souffrir. Je décidais d'en arrêter la discussion pour ne pas lui rouvrir les plaies de son cœur. J'avais alors cherché la cause de la tête de zombie de Rory, et cela avait l'air d'être une histoire compliquée, elle me disait même que cela allait passer d'ici quelques semaines. Bizarrement je n'y croyais pas et pour qu'elle ne me l'avoue pas c'était qu'il devait y avoir quelque chose de grave ! J'avais vraiment pris mon air sérieux. « Tu as des soucis Rory ? Je suis devenue avocate, non ce n'est pas une blague, je pourrais t'aider si tu as des problèmes. » Fis-je d'un ton rassurant. Je ne voulais pas qu'elle se ronge les sangs et qu'elle ait peur de sortir de chez elle, car à ce que je voyais elle avait l'air vraiment apeuré par quelque mais par quoi ? Est-ce que cela aurait avoir avec ce qu j'avais vu aux informations à Sydney ? Belfast en proie à des genres de super-héros ? Ou des criminels ? J'avouais que cela ne me rassurait pas... Une chance pour moi, on changea de sujet de conversation et elle voulait que je lui parle de mon enfant. Très vit mes yeux pétillèrent, Oliver était ma plus grande fierté et la personne que j'aimai le plus au monde, je faisais tout pour être une mère à laquelle il pouvait être fier. « Il s'appelle Oliver, il a six ans et le même caractère que moi, il est très précoce au niveau des questions et des déductions. » Fis-je en riant légèrement. Précoce, c'était le cas de le dire ! Des fois je ne savais même pas quoi répondre quand il me posait une question, ou alors il prenait le même air que moi du ''pas de blague''. C'était assez déconcertant. « Je l'adore, je crois que c'est la meilleure chose qui me soit arrivée ! Il a juste eu du mal à comprendre qu'on allait déménager en Irlande, mais ça va aller pour lui, je ne suis pas inquiète, il s'adapte vite. » Fis-je en souriant. 
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Mar 29 Avr - 17:22

we can't forget
sezaïc & rory
Le sujet de mes fiançailles me rappellait de mauvais souvenir. En même temps quand on voit que mon mariage était une catastrophe avant qu'il n'ait commencé, c'est bien normal que je n'ai pas de bon souvenir. Je jouais avec l'alliance que j'avais mis en tant que pendentif. Dès fois, je me demandais pourquoi je l'avais gardé, pourquoi je la portais autour de mon cou. J'aurais pu la ranger dans une boîte au fin fond de mon placard. Non, au lieu de ça, je la portais autour de mon cou. Tous les jours. A croire que j'aimais me faire du mal en portant cet objet. Heureusement que ce sujet de conversation se termina rapidement pour ensuite passer à la cause de mes ennuis. Enfin de mon look de zombie. J'avais dit à Sezaïc que ce n'était rien et que cela allait sans doute passer dans quelques jours. Oui, du moins c'est ce que j'espérais. Je ne voulais pas l'inquiéter, mais comment dire .... Cela n'avait pas du tout fonctionner. « Tu as des soucis Rory ? Je suis devenue avocate, non ce n'est pas une blague, je pourrais t'aider si tu as des problèmes. » Je la fixais durant quelques secondes. Elle avait bien dit qu'elle était avocate ? A ces mots, j'avais poussé un petit rire. Sezaïc. Ma Sezaïc était devenue avocate ? C'était une caméra cachée ? Elle était autant portée sur les études que moi. « Attends ... Tu es devenu avocate. Tu as fait des études de droit ? Toi. » Oui, je voulais quand même avoir une confirmation. Peut-être qu'elle me faisait une blague. Sinon cette nouvelle était tout aussi stupéfiante que l'annonce de mes fiançailles. Rapidement, j'avais essayé de reprendre un air un peu plus sérieux. Un léger sourire s'était dessiné sur mon visage. Je ne voulais absolument pas qu'elle pense que j'ai des problèmes, alors que ce n'était pas le cas. Enfin pas vraiment. Du moins pas pour le moment. « Et je n'ai pas de problème t'inquiète pas. Et si j'en ai, je n'hésiterais surtout pas à te voir. »[/color] Je tenais toujours mon verre dans la main. Je lui avais posé une question sur cet enfant qu'elle avait eut - et qui était la raison de son départ. Et bien vite, j'ai vu les yeux de ma cousine scintiller. Si on était dans un dessin animé, on aurait pu voir des milliers d'étoiles dans ses yeux. « Il s'appelle Oliver, il a six ans et le même caractère que moi, il est très précoce au niveau des questions et des déductions. » Elle avait donc un petit garçon. Je n'avais pas pu m'empêcher de rire lorsqu'elle avait dit qu'il avait le même caractère qu'elle. Elle allait donc en baver lorsqu'il sera plus âgé. Et peut-être qu'elle comprendra ce que ses parents ont dû supporter. Quoi que non. Elle sera plus compréhensive que ses parents. « Je l'adore, je crois que c'est la meilleure chose qui me soit arrivée ! Il a juste eu du mal à comprendre qu'on allait déménager en Irlande, mais ça va aller pour lui, je ne suis pas inquiète, il s'adapte vite. » Je continuais de manger pendant qu'elle était en train de parler. Une chose est sûre c'est qu'elle avait vraiment l'air plus heureuse.« Il a l'air d'être vraiment adorable. J'ai vraiment hâte de le voir. » dis-je en ayant toujours un sourire sur mon visage. « Tu as vraiment l'air beaucoup plus heureuse. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Ven 2 Mai - 20:45

Rory ∞ Sezaïc
La pauvre, elle n'avait pas du vivre ça facilement. Qui aurait pu d'un côté ? C'était le pire truc qui pouvait vous arrivez le jour de votre mariage. J'avais très vite tu la conversation quand j'avais vu que cela faisait souffrir Rory. Je m'inquiétais de savoir qu'elle avait l'air si fatiguée, elle avait l'air d'avoir des problèmes et pour cela je disais qu'elle pouvait compter sur moi, que j'étais devenue avocate. Elle avait éclaté de rire. Pourquoi cela étonnait tout le monde ? Entre Will qui avait fait des yeux de merlans frits en me demandant si je plaisantais et à présent ma cousine qui riait aux éclats ? J'allais être vexée pour finir ! « Oui moi mademoiselle. » fis-je avec un ton empli de fierté. « Titulaire du diplôme de droit de la faculté de Sydney. Ca t'en bouche un coin hein. » Fis-je avec un sourire. J'étais fière de dire que j'étais avocate, tout le monde pensait que j'aurai mal fini mais au final je m'en sortais plutôt bien. J'avais un appartement, un travail et un fils extraordinaire, je ne pouvais pas rêver mieux. Elle me certifia qu'elle viendrait me voir au moindre problème. « Au moins quelqu'un qui me fera confiance. » Je finissais mes frites tranquillement, regardant quand même l'heure pour voir si j'avais du temps. J'avais encore près de trente minutes, tant mieux. Je pouvais donc finir tranquillement. On avait parlé d'Oliver. Je pouvais en parler des heures ! Je lui disais à quel point il était adorable même s'il avait le même caractère que moi. Elle avait rigolé à ça et je la regardais en fronçant légèrement les sourcils, buvant quelques gorgées d'eau. Elle me disait que j'avais l'air beaucoup plus heureuse. « Oui, d'un côté je n'ai plus mes parents suceurs de sangs derrière moi, j'ai un emploi convenable, un appartement et un fils complètement craquant, donc oui je suis beaucoup plus heureuse. » Déclarais-je avec un sourire. « Ah oui, et surtout depuis que j'ai croisé ma mère dans la rue, qu'elle m'a appelé et que je lui ai dis que je ne la connaissais pas, et qu'elle n'existait pas pour moi. Tiens, ça vous fera un nouveau sujet de discussion dans vos déjeuners familiaux le dimanche. Je suis sûre que dimanche prochain ce sera : le retour de Sezaïc. » Je rigolais déjà. J'imaginais la tête de toute la famille, et ma mère se mettant en colère. Ce serait drôle à voir, et si je me pointais en plein milieu du déjeuner ? Non il ne fallait pas que je pousse non plus trop loin.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Dim 11 Mai - 11:14

we can't forget
sezaïc & rory
Je n'avais pas pu m'empêcher de rire lorsque Sezaïc m'avait annoncé qu'elle était avocate. Je repensais à la Sezaïc de l'époque du lycée et c'était donc impossible pour moi qu'elle avait pu faire des études de droits et surtout en obtenir le fameux diplôme pour qu'elle puisse exercer ce métier. Elle était comme moi. Les études et elle ce n'était pas compatinle. Oui, mais ça c'était la Sezaïc du lycée. C'était la Sezaïc que je connaissais avant qu'elle ne parte pas précipitamment pour l'Australie. Je m'arrêtais de rire durant un instant et vu l'expression qu'avait ma cousine, elle était vraiment sérieuse.  « Oui moi mademoiselle. » Un sourire se dessina sur mon visage. Pas un sourire qui montrait que je me moquais d'elle, mais plutôt de fierté.  « Titulaire du diplôme de droit de la faculté de Sydney. Ca t'en bouche un coin hein. » Elle avait dit ça avec un grand sourire et aussi avec beaucoup de fierté. Ce que je pouvais totalement comprendre. « Tu l'as eu dans une pochette surprise c'est ça. » dis-je avec un petit rire. A l'époque, tout le monde pensait qu'on n'aurait pas un avenir très glorieux. Bon, on va dire qu'ils avaient à peu près raison pour moi. Je commençais quelque chose qui me plaisait et je finissais par lamentablement échouer. J'avais trouvé un métier que j'aimais plus que tout et j'ai été licenciée. Et ne parlons pas de mes relations amoureuses. Il n'y a qu'à voir ce que ça a donné avec Thobias. Cela résume bien ce que ça peut donner à ce niveau-là. Mais Sezaïc, elle avait l'air d'avoir tout réussi. A croire que si je voulais avoir une meilleure vie, j'aurais dû partir aussi de Belfast. « Je rigole. En tout cas, félicitation madame l'avocate. Au moins une de nous deux aura réussi dans les études. » Je portais mon verre pour boire quelques gorgées. Une part de moi commençait à être jalouse de Sezaïc. J'avais l'impression qu'elle avait tout réussi. Je lui avais dit que si j'avais le moindre problème j'irais la voir. De toute façon, c'était comme ça, même avant son départ.  « Au moins quelqu'un qui me fera confiance. » « Tu sais très bien que je te ferais confiance dans n'importe quelle situation. Rappelle-toi quand on était ados ! » Dès que j'avais un problème ou un conseil à demander, c'est elle que j'allais la voir. Ce n'était peut-être pas une si bonne idée en y repensant. On parlait ensuite – enfin surtout elle qui me racontait – de son fils. Et à partir de ce moment-là, j'ai pu m'apercevoir à quel point Sezaïc pouvait être heureuse  « Oui, d'un côté je n'ai plus mes parents suceurs de sangs derrière moi, j'ai un emploi convenable, un appartement et un fils complètement craquant, donc oui je suis beaucoup plus heureuse. » Je la regardais tout en mangeant les quelques frites restantes se trouvant dans mon assiettes, l'écoutant toujours.   « Ah oui, et surtout depuis que j'ai croisé ma mère dans la rue, qu'elle m'a appelé et que je lui ai dis que je ne la connaissais pas, et qu'elle n'existait pas pour moi. Tiens, ça vous fera un nouveau sujet de discussion dans vos déjeuners familiaux le dimanche. Je suis sûre que dimanche prochain ce sera : le retour de Sezaïc. » Oh les déjeuners du dimanche. La chose que je détestais tant, mais que j'appréciais beaucoup étant enfant. Je les détestais parce que cela signifiait que j'allais devoir passer une bonne partie de la matinée coincée dans une église, mais je les appréciais parce que je pouvais passer le reste de la journée avec ma cousine. Et en grandissant, j'essayais toujours de trouver un moyen d'y échapper. Surtout après le départ de Sezaïc. Je réussissais la plupart du temps. Enfin, il y avait des moments où je devais y aller. Malheureusement. « Rien que pour ça, je n'essayerais pas d'échapper à ce déjeuner cette semaine. Oh ça serait marrant que tu viennes en plein milieu du repas pour venir me délivrer de cette torture ! J'imagine déjà leur tête et réaction ! » J'eus un petit rire rien qu'en imaginant la scène. Il ne manquerait plus qu'elle se ramène avec Oliver. Si elle faisait vraiment ça, la scène serait plutôt épique. Enfin, je doutais que Sezaïc fasse ça. Après tout, elle ne voulait plus avoir à faire avec ses parents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Jeu 15 Mai - 18:28

Rory ∞ Sezaïc
Pourquoi cela semblait-il ainsi invraisemblable que j'ai fais des études de droit ? Peut-être car durant le lycée j'étais une petite teigne, enfin j'avais une âme rebelle, celle qui se révoltait contre toutes les règles et qui clamait haut et fort que dans l'avenir elle ferait le tour du monde et qu'elle serait libre de faire ce qu'elle souhaite : d'habituer où elle veut, de vivre avec des peuples méconnus, de connaître une culture différente et surtout d'être loin de ses parents. Oui j'avais été loin de mes parents, mais c'était pour une autre cause. Jamais je n'aurai pu imaginer tomber enceinte à dix-neuf ans, et pourtant c'était arrivé et par cet événement imprévisible, j'avais décidé de partir à l'autre bout du monde. Adieu le rêve de se balader avec juste un sac à dos sur le dos, et bonjour les couches-culottes et les petits pots. J'avais eu de la chance d'avoir une voisine qui était à la retraite et qui m'aidait, voyant sans doute que j'étais complétement perdue et que j'avais peur de faire des bêtises. C'était elle qui m'avait donné l'idée de reprendre mes études, elle me disait que je ne pouvais pas élever un enfant sans un bon travail, et voulait-il que je lui fasse honte ? Ca avait été comme un électrochoc et les facultés que j'avais enfoui pendant des années étaient apparues. J'avais réussi mes années, j'avais obtenu ce diplôme et maintenant je travaillais dans une bon cabinet. « C'est pas très sympa ça. » Fis-je avec un sourire en coin. « Non, j'ai travaillé dur et je l'ai obtenu comme je devais le mériter, c'est tout. » Je pouvais le dire que j'étais moi-même fière du parcours que j'avais parcouru alors qu'à la base j'avais été une fille venant d'Irlande, paumée, qui ne savait plus où aller, qui avait peur d'être rejeté. A présent on pouvait le dire, je n'avais plus rien de cette adolescente insouciante et inconsciente. A sa phrase je compris rapidement qu'elle n'avait pas réussi et cela m'étonnait puisqu'au lycée c'était souvent elle qui avait des bonnes notes, enfin meilleures que les miennes en tout cas. « Tu sais Rory, il n'est jamais trop tard de prendre à un nouveau départ, de construire sa vie. » Mon dieu, je n'aurai jamais cru sortir des discours comme ça par le passé, et pourtant il fallait croire qu'avoir eu un bébé m'avait vraiment fait grandir et avoir un nouveau regard sur le monde. C'était vrai que durant notre adolescence on était serré comme les doigts de la main. On pouvait vraiment compter l'une sur l'autre, soit pour cacher des sorties, soit pour d'autres choses... En tout cas je lui disais clairement que je n'avais plus envie d'avoir contact avec ma famille et que je l'avais fais comprendre à ma mère en la croisant quelques jours auparavant. Je ne voulais pas être jugée, et surtout je ne voulais pas qu'Oliver subisse les foudres de mes erreurs passées. Sans doute le prendrait-il en grippe et je ne voulais pas qu'il comprenne que ses grands-parents étaient de parfaits...connards. « Hum à vrai dire, je ne sais pas. Je n'ai pas envie qu'Ollie en pâtisse. Ils seraient bien capables de le blesser verbalement en l'appelant le fils de Satan ou je ne sais quoi. D'un coté c'est vrai que c'est tentant de venir en plein milieu du repas. Quoique j'aurai peur de me faire crucifier entre le poulet et les pommes de terre... »
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Ven 16 Mai - 15:38


we can't forget
sezaïc & rory
Ce n'était qu'une blague de plus lorsque ma cousine m'avait dit qu'elle était avocate. Enfin, c'est ce que j'avais cru au début. Puis, en voyant la tête qu'elle faisait, je comprenais qu'elle était sérieuse. Elle avait donc fait des études. Des études de droits qui plus ai. Et elle avait obtenu son diplôme. Je la charriais de nouveau, lorsque je lui avais demandé, si elle n'avait pas reçu dans une pochette surprise. Et bien sûr, tout ça en rigolant. « C'est pas très sympa ça. » Je m'étais arrêtée de rire, mais je gardais un sourire sur mon visage. Je l'avais ensuite félicité. Oui, au moins une de nous deux aura réussi dans le domaine des études. Et contrairement à ce qu'aurait pu penser ma famille, c'était Sezaïc et non, moi. Eux, qui pensait que mon envie d'arrêter les études après le lycée n'était qu'un caprice de plus, avait tort. Quant à Sezaïc, elle voulait faire le tour du monde, pas faire des études. Enfin les choses ont changé avec le temps. « Non, j'ai travaillé dur et je l'ai obtenu comme je devais le mériter, c'est tout. » Je gardais mon sourire. Je l'enviais d'un côté. Elle avait trouvé quelque chose qui lui plaisait et travaillait dans ce domaine. Moi, j'errais de travail en travail. Pensant que cela me plaisait, puis me rendant compte que ça m'ennuyait pour ensuite démissionner. C'est ce qui s'était passé quand j'avais quitté le lycée. Puis, j'avais trouvé ce job, enfin c'était plutôt une sorte de stage qu'autre chose, en tant qu'organisatrice de mariage. Pendant quelques années ça m'avait plus. Puis - avec l'échec du mariage - je m'étais mise à faire n'importe quoi et adieu travail qui me plaisait. Et aujourd'hui, je me retrouve à travailler dans un bureau. J'aime bien ce que je fais, mais ce n'était pas vraiment ce que j'imaginais faire jusqu'à la fin de ma vie. « Tu sais Rory, il n'est jamais trop tard de prendre à un nouveau départ, de construire sa vie. » Je finissais les quelques gorgées de boissons qui restaient dans mon verre et baissaient légèrement la tête durant quelques secondes. « La fac c'est pas pour moi. Les études ne sont pas vraiment pas faites pour moi. Et tu n'imagines pas le nombre de fois où j'ai essayé de reconstruire ma vie. » Je poussais un léger soupire avant de la regarder de nouveau avec un faible sourire. En fin de compte, heureusement qu'elle était partie en Australie, au moins elle n'avait pas vu comment ma vie pouvait être légèrement misérable. Sezaïc m'avait ensuite dit qu'elle ne voulait plus avoir à faire avec sa famille. Chose que je pouvais comprendre. « Hum à vrai dire, je ne sais pas. Je n'ai pas envie qu'Ollie en pâtisse. Ils seraient bien capables de le blesser verbalement en l'appelant le fils de Satan ou je ne sais quoi. D'un coté c'est vrai que c'est tentant de venir en plein milieu du repas. Quoique j'aurai peur de me faire crucifier entre le poulet et les pommes de terre... » J'eus un petit rire. Dit comme ça, nos familles avaient l'air de tarés. Non, en fait, ils étaient réellement tarée. « Ouais, pauvre Oliver, il faut mieux pas qu'ils le connaissent. Oh tu ne te feras pas crucifier. Ils vont sans doute te noyer pour te laver de tous tes pêchers. » fis-je avec un léger sourire. Oh, ils pourraient totalement faire ça. Ensuite, ils pourraient l'emmener voir un prêtre pour qu'elle confesse tous ses pêchers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

(rory) we can't forget

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Semaine 3 : épisode 6 (Rory's Birthday Parties)
» marilyn manson lest we forget, pochette d'allbum.
» Ne m'oubliez pas (The Forget-Me-Knot)
» Huh Gak - Don't Forget Me
» Forget Me Not (2009, Tyler Oliver)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: rp-