AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
(arsène) n'est pas dupe qui croit l'être.

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 22/03/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 394


∞ DOUBLE COMPTE : sezaïc everglow

∞ RP DISPONIBLE : ouip



Mer 16 Avr - 18:06

Arsène ∞ Dexter
J'avais besoin de me défouler. Non pas avec un arc mais en pratiquant autre chose. Ma femme m'avait accusé d'être sans doute infidèle comme je rentrai tard. Comment le prendriez-vous ? Personnellement je n'arrivais pas à le digérer et cela avait beau faire plusieurs jours, je l'avais toujours en travers de la gorge ! Depuis ce moment là, j'étais exécrable avec mes élèves alors qu'ils n'avaient strictement rien fait. Evidemment, cela était remonté aux oreilles du proviseur qui m'avait fait clairement comprendre que si je n'arrêtais pas de passer mes nerfs sur des collégiens j'allais très vite avoir une mise à pied. En sortant de l'établissement, je compris que je devais sérieusement vider mon sac, quitte à le faire par la force. Je ne comptais pas aller voir Roman, car il me ferait sans doute des leçons de morales en plus, je savais qu'il n'y avait qu'une personne qui me laisserait me défouler tranquillement : Arsène. On se connaissait depuis qu'on était gosse. J'avais été le premier à l'accepter comme un élève à part entière dans l'école primaire. Tout le monde le rejetait alors que je ne comprenais pas pourquoi. Quand j'avais eu mon accident de skate-board et que je n'avais plus eu le droit de toucher à un arc il m'avait donné des exercices de combat à faire pour faire passer ma frustration et cela avait marché. Je me dirigeais alors vers l'établissement où il donnait des cours. Sans doute en donnerait-il un, au quel cas, j'attendrai patiemment. Je n'allais quand même pas me battre contre un gamin, j'aurai trop honte qu'il me mette à terre rapidement. J'avais téléphoné à Rory pour lui demander si elle pouvait passer prendre Lily, car je rentrerai plus tard. Je n'avais pas prévenu Lisbeth car cela se serait sans doute fini en dispute et j'étais encore très énervé. Au bout de plusieurs minutes et de plusieurs intersections, j'aperçus le bâtiment. Je ne mis pas longtemps pour y entrer. Je poursuivis mon petit chemin en entendant des bruits provenant d'une salle en y entrant je vis qu'Arsène donnait un cours et je décidai de m'asseoir sur un banc en attendant, posant mon sac à mes pieds. Au bout de quelques minutes Arsène vit que j'étais présent. « Je peux attendre, j'ai tout mon temps. » Oh oui, je m'en moquais bien de rentrer tard, j'avais l'impression d'être fliqué. Ce n'était pas parce que je m'étais marié que je devais toujours rendre des comptes, je voulais garder une certaine indépendance.  
code by Silver Lungs

_________________


It's a quarter to midnight and she's leaving. Just when she thought I was sleeping and I could not believe. The things that I had seen. When was the right time I caught her and she was dead in the water. I found her in her tracks. She heard me answer back ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t19-dexter-sometimes-it-s-hurts

avatar

Invité
Invité



Lun 21 Avr - 20:50

Arsène ∞ Dexter
Je déteste faire la paperasse... Mais Tiffany, la secrétaire avait eu un empêchement ce matin, et Cian m'avait appelé en catastrophe pour que je vienne commencer plus tôt pour la remplacer, n'ayant plus personne d'autre sous la main. J'avais accepté, non sans avoir trainer les pieds, mais savoir que le salaire serait double ce mois-ci me fit accélérer un peu. Ce n'est pas que je vivais mal ou à la rue, mais disons qu'avec la paye que j'avais, je ne pouvais pas tout me permettre. Pourtant, j'étais content de cette vie, je l'avais choisie même, et je ne l'échangerais pour rien au monde, mais c'était parfois compliqué de tout gérer à la fois, surtout depuis le début de mes activités nocturnes. Plus d'une fois j'avais pris des coups et avais reçu de belles blessures. Un de ces quatre, il allait vraiment falloir que je me trouve quelqu'un qui ait des compétences médicales pour m'aider parce que je ne peux clairement pas débouler à l’hôpital ou chez un médecin aussi souvent qu'en ce moment, ça parait suspect. Bref... Où en étais-je ? Ah oui. Harper, Simon. Les classifications de dossiers sont encore acceptables. Mais quand le standard sonne, j'ai envie de m'enterrer. Heureusement, plus que quelques minutes et Cian prendra la relève puisque j'ai cours avec mes élèves. C'est le cours de karaté de niveau débutant et aujourd'hui il fallait que je leur apprenne le douzième kata.

Enfin relevé de mes fonctions de secrétaire intérimaire, je me dirige vers la salle afin de me préparer. Je refait le kata en question plusieurs fois avant de voir arriver mes élèves. Le salut de début de cours prend place et je débute l'échauffement. Réveil musculaire et jeux sont au programme, ce qui a le mérite d'enjouer les enfants qui semblent impatients de voir ce que je leur réserve. Je leur montre l'enchainement une fois, puis deux, puis trois. Nous le faisons ensuite tous ensemble, au ralenti, afin que tout le monde l'assimile. Je répète l'initiative plusieurs fois avant de les laisser faire seuls. C'est alors que je le remarque. Dex. Il n'a pas l'air dans son assiette, mais le sac à ses pieds me fit comprendre la raison de son état. Dexter Lockwood et moi nous connaissions depuis mon arrivée à Belfast. Il avait été le premier à venir vers moi gentiment alors que j'avais quelques problèmes et depuis nous étions de très bon ami. Quand il a eu son accident de skate, qui l'a obligé à arrêter le tir à l'arc, sa passion, il était totalement dévasté et constamment énervé. Je lui ai proposé de venir au dojo se défouler et ça a marché. Ca l'a aidé avec le temps, et quand il venait désormais, c'est qu'il avait un mauvais jour à oublier.

Je m'approchais de lui pour le saluer et me fit qu'il avait son temps, qu'il pouvait attendre. De toute façon, le cours était bientôt fini. Quelques démonstrations des plus téméraires et enthousiastes plus tard, le salut de fin de séance clôtura l'entrainement et les petits sortirent un à un de la salle. Je me dirigeais alors vers Dexter, qui s'était déjà levé. « Aller vas te changer, je t'attends. » Un hochement de tête fut sa réponse et il partit dans la pièce voisine, pour en sortir quelques instants plus tard, semblant prêt à en découdre. Retirant mon débardeur pour ce combat d'entrainement à venir, je me mis en position. « T'es prêt ? Le perdant offre un café au gagnant. » Je savais que dans ces moments-là, aller directement au problème ne ferait que rebuter Dex. C'est pourquoi je lui parlais comme si de rien n'était. Il parlerait plus tard, quand il serait prêt et calme. En attendant, je débutais le combzt en prenant les devants.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 22/03/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 394


∞ DOUBLE COMPTE : sezaïc everglow

∞ RP DISPONIBLE : ouip



Mer 23 Avr - 18:25

Arsène ∞ Dexter
Si j'avais pu, j'aurai déjà frappé contre un mur. Sauf que je me serai sans doute retrouver avec une main de fracturée et cela m'aurait encore plus énervée. Je ne comprenais pas comment Lisbeth pouvait douter de moi comme ça. Je n'avais pas le choix, je ne pouvais pas lui dire ce que je faisais la nuit, je préférais encore qu'elle se fasse ses propres scénarios qu'elle sache la vérité et qu'elle vive dans la crainte. Je voulais la protéger, elle et Lily. Je ne voulais pas qu'on leur fasse du mal à cause de moi et pour cela, la seule solution était de tout cacher. J'avais donc décidé d'aller passer mes nerfs par une manière plus sportive et donc j'étais allé rejoindre le dojo d'Arsène pour quelques prises. Je m'en moquais d'avoir mal je voulais juste évacuer la rage et la tristesse que je ressentais après les accusations de ma femme. En arrivant, j'avais vu que le cours qu'il donnait n'était pas fini et d'une manière toute naturelle je vins m'asseoir sur un banc en attendant que le cours se termine. Il ne fallut pas attendre longtemps avant de voir le salut final et Arsène qui me dit que je pouvais elle me changer. Je pris la direction des vestiaires avant d'enfiler un pantalon plus souple et un tee-shirt simple. J'aimais bien rester en tee-shirt non pas que j'étais pudique, mais un peu quand même... Même si on était entre mecs, j'avais toujours eu ce problème. Même au lycée, je me cachais limite dans les vestiaires à cause de mon corps de gringalet mais là on pouvait dire que j'avais pris du muscle ces derniers mois, sans doute grâce ou à cause de mes escapades nocturnes ! Je revins dans la salle d'entrainement et Arsène était déjà prêt à l'attaque, si on pouvait dire ça comme ça. J'allais le rejoindre sur le tatamis quand il me disait que le perdant offrait un café au gagnant. Je fis un léger sourire. « Pas de problème, tu verras que je me suis nettement amélioré. » Fis-je d'un ton certain. A peine avais-je terminé ma phrase qu'Arsène ouvrit les hostilités et je manquais son coup de justesse. Wow, j'allais devoir être assez sur le qui-vive. Je restais un moment à observer, à analyser comme je le faisais souvent à présent. Réfléchir, ne pas forcément suivre son instinct mais viser tous les points faibles. Le problème, c'est qu'il fallait que je les trouve en quelques secondes et ce n'était pas chose aisée. Je venais de tenter une approche plus sur l'attaque et ce fut une mauvaise idée, je me retrouvais à présent à même le sol. Une chose est sûre j'aurai des courbatures quand je me lèverai demain matin. « Okay, je n'atteindrai jamais ton niveau. » Fis-je en riant légèrement avant de me relever.   
code by Silver Lungs

_________________


It's a quarter to midnight and she's leaving. Just when she thought I was sleeping and I could not believe. The things that I had seen. When was the right time I caught her and she was dead in the water. I found her in her tracks. She heard me answer back ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t19-dexter-sometimes-it-s-hurts

avatar

Invité
Invité



Lun 28 Avr - 20:43

Arsène ∞ Dexter
Comme toujours lors d'un combat, je me sentais habiter par une force euphorique qui allait bien au-delà de ma propre conscience. Ce n'était pas le fait de se battre en lui-même, mais plutôt cette adrénaline de la compétition à venir, ce simple plaisir de pratiquer ma passion, les arts martiaux. Je me souviens encore de ce jour où je les ais découverts. C'était peu après mon arrivée à Belfast, quand j'avais 8 ans. Notre classe, où se trouvait Dexter également, était allé voir un spectacle d'arts martiaux. Mes yeux s'étaient écarquillés et s'étaient remplis d'étoiles en voyant ces sauts incroyables, ses acrobaties démentes et cette maitrise parfaite. C'était depuis ce jour-là que j'avais voulu pratiquer les arts martiaux, et en échange de cours de piano, que j'adorais aussi, mes parents avaient accepté. J'étais désormais un pianiste émérite, j'avais quelques fois joué dans des bars pour me faire un peu d'argent quand j'étais plus jeune, et, sans me vanter, je me débrouillais dans les arts martiaux/ Un mélange somme toute peu commun mais qui me plaisait et me constituait en tant qu'être humain et homme.

Dexter semblait sûr de lui en m'informant de ses progrès : j'avais hâte de voir ça ! J'ouvris les hostilités mais il esquiva mon attaque de justesse, mouvant son corps avec une légère maladresse dû à la vitesse de mon coup. Je m'arrêtais pour sautiller, tout en tournant en rond, observant mon ami, attendant qu'il fasse le prochain coup. Je savais, en croisant son regard, qu'il était en train de préparer de manière précise et analysée sa première offensive. Malheureusement pour lui, j'avais un léger avantage puisque les arts martiaux étaient ma vie, tandis qu'il ne les pratiquait pas quotidiennement. Cette différence s'observa lorsqu'il m'attaqua et que je bloquai son coup aisément, l'envoyer au sol par la même occasion. Avec un sourire presque retrouvé, il me fit remarquer qu'il n'atteindrais jamais mon niveau. « En même temps, je m'entraine tous les jours et je fais ça depuis vingt ans. » Lui fis-je en lui tendant la main pour l'aider à le relever. Reprenant nos positions initiales, face à face, nous reprîmes notre ronde de prédateurs jaugeant sa proie. « Aller, assez d'observation, c'est le moment de dynamiter tout ça. » Lui lançais-je avec un sourire euphorique. A peine avais-je terminé ma phrase que je m'élevais dans les airs pour lui administrer un de mes coups favoris : la tornade. Alors que je tournais sur moi-même dans les airs, mon pied venait frapper son torse une fois le tour terminé. Le combat s'intensifiait et je voyais que Dex avait bel et bien progressé car il tenait mieux la distance. « Pas mal, t'as vraiment progressé je dois dire. Le combat n'en sera que meilleur ! » Dis-je, toujours animé par le même sourire. Je continuais mes offensives, tout en veillant à bien défendre quand mon ami répliquait. Voilà de quoi bien finir la journée !
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 22/03/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 394


∞ DOUBLE COMPTE : sezaïc everglow

∞ RP DISPONIBLE : ouip



Mer 30 Avr - 21:34

Arsène ∞ Dexter
Il ne fallait pas que j'en montre trop non plus. Je ne voulais pas qu'il se pose des questions du pourquoi et du comment j'avais pu progresser aussi rapidement. Mes entrainements nocturnes devaient rester secrets. Ce pendant, j'avais besoin de me vider la tête. J'avais osé agressé ma meilleure amie pour avoir des informations top secrètes sur feue ma soeur Jenna, et je culpabilisais légèrement. J'avais même reçu un message de Rory qui me racontait cet événement, elle était limite traumatisée et je devais jouer le jeu : celui qui ne savait rien, celui qui ne l'avait pas agressé. Un sport de combat était le choix parfait pour se vider l'esprit. Ainsi, j'étais passé voir Arsène après mon travail pour pouvoir me défouler un peu, et puis cela faisait quelques temps que je ne l'avais pas vu. J'avais bien entendu la fin de son cours pour prendre place à mon tours sur le tatami. On avait parié un café, mais je savais que ce serait moi qui devrait le payer, je ne pourrais jamais battre Arsène, mais d'un côté si je partais défaitiste, jamais je ne pourrais le battre. Je me concentrais alors, essayant de faire le vide dans mon esprit comme me l'avait appris mon meilleur ami avec un arc, mais cette fois-ci c'était avec mon corps. J'avais bien réussi à assommer un garde l'autre soir avec un coup de coude assez violent. Cette fois, il fallait rester dans les règles du jeu. J'avais évité de peu un coup avant de poser mes bases et d'essayer de contre-attaquer mais c'était sans compter les réflexes qu'avait Arsène. Je me retrouvais assez vite sur le sol, et je fus content qu'on ne soit pas sur un parquet car jamais je n'aurai pu me relever. « Peut-être, mais je suis quand même prêt à relever le défi. » Je n'étais jamais défaitiste. Penser à la défaite c'était pour les perdants et je n'en étais pas un. Certes dans le passé j'en avais été un, mais à présent j'en avais dans les tripes et souvent la nuit j'extériorisai ma rage avec des flèches et des coups par-ci par-là pour que justice soit faite. Je me relevais me remettant en position, et j'allais lui mettre un coup, il le loupa de justesse, me disant qu'en effet j'avais progressé. « Tu n'as pas tout vu. » Fis-je avec un sourire certain. Je me mis en position, analysait rapidement et avant de faire une prise à mon ami qui tomba par terre. Je ris. « Tu ne l'avais pas vu venir celle-là hein ? » Fis-je en ne relâchant pas ma garde de peur d'être trop fier et de me relâcher et de me prendre un coup.  
code by Silver Lungs

_________________


It's a quarter to midnight and she's leaving. Just when she thought I was sleeping and I could not believe. The things that I had seen. When was the right time I caught her and she was dead in the water. I found her in her tracks. She heard me answer back ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t19-dexter-sometimes-it-s-hurts

avatar

Invité
Invité



Mer 14 Mai - 17:23

Arsène ∞ Dexter
Me détournant quelques instants du combat, je laissais dériver mes pensées. Je devrais appeler Toby, si je ne le rencontre pas en rentrant du dojo pour que nous organisions notre patrouille du soir, que l'on récupère des informations et que sais-je encore. J'espérais encore de pouvoir rendre au justice à ceux qui avaient été lésés et victimes d'injustices. Et il allait falloir que je garde un oeil attentif à mon partenaire également : il avait une certaine tendance pour les pulsions meurtrières et... Bim ! Me voilà qui prend un coup de pied dans l'estomac par Dex. Je suis un peu secoué, même si mes muscles entrainés ont atténués le choc. Je n'avais vraiment rien vu venir, et je pouvais deviner la fierté de mon ami. « Joli coup franchement, je n'ai pas pu le prévoir. Mais je ne vais pas me laisser battre, ça non ! » Fis-je avec un sourire en coin et des yeux pétillant d'énergie et de détermination pour ce combat amicale. Montant le niveau d'un cran, j'accélérais mes offensives : pied, poing, coude, prises, saut : tout y passait. Je voyais que Dexter commençait à fatiguer au vu de la cadence que je prenais. En même temps, les arts martiaux n'étaient pas son lot quotidien et il était donc difficile pour lui de tenir la cadence quand je m'y mettais vraiment, comme quand je m'entrainais Cian, celui qui m'avait tout appris et qui continuait toujours de m'en apprendre plus.

Poursuivant mes attaques répétées, je profitais de faire tomber au sol mon ami pour le relever et entamer une pause. « Et si on reprenait notre souffle ? » Lui dis-je avec un sourire, tout en lui tendant ma main pour le relever. Nos respirations étaient lourdes et saccadées, nos torses se levant puis descendant avec une rapidité déconcertante. Profitant de trouver un rythme cardiaque normal, je nous dirigeais vers un banc, et tendis une bouteille d'eau à Dexter tandis que je buvais dans la mienne. Laisser ce liquide précieux parcourir ma bouche, puis ma gorge me fit le plus grand bien et attendant que Dex termine de boire, je me tournais vers lui : « Alors ? » Je n'avais pas besoin de préciser pour qu'il comprenne que je parlais de l'état dans lequel je l'avais vu arriver. J'aurais peut-être le fin mot de l'histoire.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 22/03/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 394


∞ DOUBLE COMPTE : sezaïc everglow

∞ RP DISPONIBLE : ouip



Dim 25 Mai - 20:09

Arsène ∞ Dexter
Cela faisait plusieurs minutes que je commençais à fatiguer. Arsène me donnait un rythme assez soutenu et j'avais beau être un peu plus sportif qu'un an auparavant, j'avais quand même du mal à respecter son rythme de croisière... Du coup je commençais à avoir quelques fautes dans mes positions et cela se ressentait sur mon équilibre. Par plusieurs fois je manquais de tomber sur le sol. Même si j'avais été fier du coup que j'avais promulgué à Arsène, je me retrouvais bien vite dominé. Arsène s'était rebiffé et je me retrouvais à terre une nouvelle fois. C'était sûr, le lendemain j'allais me réveiller avec des courbatures dans tout le corps et sans doute même que je ne pourrais même pas tenir un crayon. Je restais un instant au sol, reprenant mon souffle. J'avais finalement hâte que le supplice s'arrête, au final, je devrais faire comme les filles quand j'étais sur les nerfs : manger un pot de glace. Je me relevais avec l'aide de mon ami. « Merci. » Fis-je avec le souffle légèrement coupé. Il me proposait que l'on reprenne notre souffle et j'avais une main posée sur mes côtes. « Ce ne serait pas de refus. » Déclarais-je en riant légèrement. Je le suivais vers le banc et il me proposait une bouteille d'eau que je pris avec volontiers. J'avais vraiment de besoin de boire un coup après ce petit combat. Je déboucha alors la bouteille pour en boire quelques gorgées. M'asseyant sur le banc, il me posa juste un mot en question. Je compris rapidement à quoi il faisait référence. Ma tête, et le pourquoi du comment j'étais venu après le travail pour me défouler. « J'ai des problèmes avec Liz. » Fis-je simplement. C'est vrai que mon couple n'allait pas très bien, j'avouais que j'étais en partie fautif : je tentais de partir le soir discrètement pour revenir en plein milieu de la nuit. Cela pouvait évidemment provoquer des tensions dans un couple marié, surtout quand il y avait une petite fille de deux ans. « Je me suis mis à faire du sport le soir, et des fois je rentre tard et du coup ça créer des tensions. J'ai besoin de me vider la tête après... après ce qui s'est produit il y a six mois. » Depuis la mort de Jenna. Ca m'avait détruit. On avait été tellement proche que de ne plus l'avoir du jour au lendemain m'avait déstabilisé et c'était comme si une partie de moi était partie avec elle. C'était Roman qui avait réussi à me faire sortir de ma torpeur et à présent je m'entrainais tous les soirs pour aller vagabonder la nuit. « Du coup j'avais besoin d'extérioriser ma légère colère. Je sais que je ne suis fautif aussi, mais elle ne veut pas m'écouter ou me comprendre du coup elle peut s'imaginer des choses qui ne me plaisent pas, comme que je la trompe par exemple. Franchement j'ai jamais eu de copine avant elle, je ne savais même pas parler à une fille alors avoir quelqu'un en plus... » 
code by Silver Lungs

_________________


It's a quarter to midnight and she's leaving. Just when she thought I was sleeping and I could not believe. The things that I had seen. When was the right time I caught her and she was dead in the water. I found her in her tracks. She heard me answer back ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t19-dexter-sometimes-it-s-hurts

avatar

Invité
Invité



Dim 29 Juin - 21:49

Arsène ∞ Dexter
J'écoutais attentivement mon ami qui m'expliquait ses déboires avec Liz sa femme, son premier amour. Quand il m'avait annoncé qu'il avait trouvé le courage de lui demander de sortir avec lui, j'avais été heureux pour lui, mais je n'avais jamais pensé que tout irait si vite entre eux et qu'ils finiraient mariés avec une petite fille. Peut-être était-ce aussi cette rapidité qui rendait les choses en partie compliquée entre eux en ce moment, même si cela ne semblait pas être le sujet principal. Je sentais Dexter désespéré, mais surtout énervé de voir que Liz avait si peu confiance en lui. J'étais quelque peu désarmé face à sa détresse, surtout que je n'étais pas le mieux placé pour l'aider dans ce domaine. « Je prétends pas être un expert, tu sais très bien que ça fait très longtemps que j'ai pas eu personne, mais elle a peut-être juste besoin de temps. Elle aussi elle porte le deuil de Jenna, et c'est peut-être lié, je ne sais pas. Je pense surtout, de ce que tu m'en dis, qu'elle a peur qu'il t'arrive quelque chose, et qu'elle utilise de faux prétextes, qui peuvent faire très mal, pour sonner l'alarme et te montrer que c'est toi et personne d'autre, tu comprends ? Loin de moi l'idée d'être psy mais je le ressens comme ça. Lizbeth est une femme forte, mais aussi fragile, qui n'aime pas montrer ce côté justement, là depuis Jenna, ça a changé beaucoup de choses, elle s'inquiète juste, comme je peux le faire aussi, comme tout tes amis le font, et elle veut pas que la disparition de Jenna te détruise. » C'était pas souvent mon rôle de jouer les conseiller du coeur mais là, Dex ne semblait avoir personne d'autre et je ne laissais jamais un ami tomber. Et le voir comme ça, ça me peinait parce qu'il avait déjà beaucoup souffert dans sa vie, trop je trouvais en tant qu'ami. Il ne méritait rien de ce qu'il lui arrivait. Reprenant une gorgée d'eau, je repris : « Le mieux c'est d'essayer de lui reparler à plat, calmement. Et si elle ne veut toujours rien entendre, essaye d'autre moyen : une lettre ou autre chose, je peux essayer de lui parler ou quelqu'un d'autre si tu ne veux pas que ce soit moi, je ne sais pas. Mais toutes ces frustrations que vous gardez en vous tout les deux, il faut qu'elles sortent, car elles vont vous consumer autrement, et sans vouloir jouer les rabats-joies, ça peut clairement influer sur l'avenir de votre couple. » M'étirant le dos, les bras puis les mollets, je laissais échapper un léger grognement : je commençais à ressentir quelques courbatures. « Tu veux qu'on reprenne ou on va se chercher ce café ? »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

(arsène) n'est pas dupe qui croit l'être.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Karine Arsène ~ 24/12/2008
» Recueil d'Arsène : La muse
» Pseudo Alexandrin à une muse pas si dupe
» A u sujet d'Arsène Lupin
» On se croit à l'abri... et puis...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: saison 1-