AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
(m) tom hiddleston + mon frère, mon nemesis

avatar

Invité
Invité



Lun 7 Avr - 20:38


César Quinn

Into The Darkness
nom ➸ Quinn prénom(s) ➸ César surnom(s) ➸ au choix âge ➸ 30 ans date et lieu de naissance ➸ au choix, à Toulouse nationalité ➸ français / nord-irlandais origines ➸ françaises, nord-irlandaises et galloises occupation ➸ au choix orientation sexuelle ➸ au choix statut civil ➸ au choix caractère ➸ ambitieux - calculateur - jaloux - manipulateur - le reste est à peu près au choix mais l'idée principale c'est ça.
histoire ➸
Passage dans ma fiche

« Pourquoi c’est toujours toi qui décide ? » fis-je à mon frère, de deux ans mon aîné. « Parce que je suis le plus grand, alors c’est moi qui commande ! » me répondit-il. « C’est pas juste, on pourrait faire chacun son tour ! » pestai-je. « C’est comme ça c’est tout. Si t’es pas content, tu viens pas et tu restes tout seul. » Me répliqua César.
C’était souvent comme ça. Si je ne voulais pas m’ennuyer et rester tout seul, je devais accepter de faire ce que mon grand frère, César, voulait. Je me faisais mal parfois, souvent même, mais j’avais besoin de faire quelque chose : je n’avais que 4 ans, je ne pouvais pas rester à rien faire. Déjà à cet âge-là, mon frère se mettait en position supérieure à moi.
***
Si j’avais réussi à me défendre, c’était parce qu’à la suite du spectacle d’arts martiaux, j’avais fait tout ce que je pouvais faire pour que mes parents décident de m’inscrire dans un dojo. Ils cédèrent en me faisant prendre des leçons de piano en échange, ce qui ne me dérangeait pas plus que ça. Mon frère aussi voulut s’inscrire, désireux de voir un nouveau domaine dans lequel il voulait me dépasser. Mais pas cette fois. Les arts martiaux étaient ce qu’il me manquait et j’allais y exceller comme personne n’aurait pu le prédire, pas même mon grand frère.
***
« Encore battu ! Tu vois que je suis plus fort que toi César. » Fis-je, triomphant, à mon aîné. « C’est parce que je te laisse gagner, c’est tout. » Me répondit-il, agacé. « Pourquoi tu ne pourrais pas reconnaitre, pour une fois, que je suis meilleur que toi dans un domaine ? » Aucune réponse ne vint de sa part, tandis qu’il se relevait, sabre en bois à la main.
Après avoir débuté dans le Taekwondo art dans lequel j’avais déjà de grandes dispositions, je m’étais initié avec succès au karaté, avant que mes entraineurs ne me proposent d’approfondir mes acquis par l’enseignement du maniement des armes. Friand de pouvoir en apprendre toujours plus dans un domaine qui me plaisait véritablement, j’avais accepté sans hésiter, et mon frère m’avait joint quelques temps après, énervé de ne se voir proposé cette opportunité qu’après moi. Cela faisait maintenant 3 semaines que nous nous entrainions au sabre avec des répliques en bois pour éviter tout accident. Sans mot dire, je vis alors mon frère forcer la serrure d’une porte, celle où était stocké le matériel, avant d’en revenir, deux sabres véritables à la main.
« Mais qu’est-ce que tu fais César ? » Demandais-je, un mauvais pressentiment se formant dans mon esprit. « Avec ça, on va vraiment voir qui est le plus fort de nous deux. Il faut un vrai combat pour régler cette histoire, pas des jouets en bois. » Me dit-il, un sourire mauvais sur le coin des lèvres. « Mais tu sais très bien qu’on a pas le droit ! Maître Ulster nous a interdit d’utiliser ces sabres ! » « Mais qu’est-ce qu’il y connait ce vieux ringard ? On est assez forts pour utiliser de vraies armes, on est pas des débutants ! » « Je marche pas avec toi, c’est contraire à ce que l’on nous a appris. » « Tu veux vraiment être une mauviette toute ta vie, c’est ça ? » Piqué au vif, j’allai prendre le sabre que me tendait mon frère. Après tout, nous étions seuls, il s’agissait là d’un entrainement supplémentaire que nous avions pris, personne n’était là pour savoir ce que nous faisions.
A peine avais-je eu le dos tourné, qu’il m’avait déjà assené un coup de pied dans le dos, me faisant tomber lourdement au sol. Je tentais de rester calme, mais je ne pouvais empêcher cet afflux de colère qui montait en moi. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi mon frère agissait ainsi. S’en suivit alors plusieurs échanges où nos sabres s’entrechoquaient. Nos torses nus et nos cheveux mi- longs commençaient à perler de sueurs dans notre agitation. Le combat ne durait pas depuis longtemps mais le poids des sabres et l’effort demandé nous faisaient déjà respirer lourdement à coup de grande respiration bruyante. L’espace d’un instant, je sentais mes forces qui s’amenuisait et pris longtemps pour lever mon sabre à temps pour me protéger. Trop tard : mon frère venait de m’entailler le torse avec son sabre, ce qui me fit lâcher un cri empli de douleur, tandis que je tombais sur mes genoux. Ma main gauche s’était posé sur la blessure, tandis que mes yeux s’humidifiaient. Ce n’était pas tant la douleur qui me faisait monter les larmes aux yeux. Non, c’était l’attitude de mon frère. Le voir prêt à m’infliger des blessures, voire même à me tuer, seulement pour prouver qu’il était plus fort que moi, je ne comprenais pas. Pourquoi ? Je ne lui avais rien fait à ce que je sache.
« Alors tu abandonnes minable ? » Me demanda-t-il, riant presque.
Sa question me fit reprendre mes esprits et je ne pu me contrôler davantage : Saisissant mon sabre des deux mains, je montais le pommeau de celui-ci en direction du poignet de mon frère, ce qui lui fit lâcher son sabre, surpris. Lui asséna un coup de pied, je le fis tomber à terre, baissant mon sabre en simple menace factice.
« Je crois que c’est plutôt toi qui devrait abandonner. »
Sur ces mots, le visage déformé par la rage, il se leva et voulu sortir. La blessure reprenant le dessus, je lâchais le sabre et perdit connaissance. La dernière chose dont je me souvienne, fut la vision de notre maître qui venait empêcher César de sortir. J’avais 15 ans, il en avait 17. A mon réveil, j’appris que mon frère avait fait passer ça pour un accident. Nous ne fûmes pas renvoyés, mais il cessa de venir s’entrainer. Pour ma part, je fus puni à ranger et nettoyer le dojo pendant plus de six mois, en plus de mes entrainements qui furent beaucoup plus dur. Peu de temps après, mon frère partit étudier à Londres et nous cessâmes toute relation.
***
« Quoi ?! Il est de retour, après tout ce temps ? » « Oui, le maire lui a offert un bon poste. »
J’avais 26 ans. Après avoir étudié et fait un peu de politique en Angleterre, mon frère, César, était de retour à Belfast. C’était un ami d’enfance qui me l’avait appris, puisque mes parents étaient retournés en France pour leur retraite. Toute mon animosité à son égard remonta alors à la surface sans que j’y pusse quoi que ce soit. Depuis notre combat au sabre, cette colère, presque haine, était devenu viscérale pour moi, et il en allait de même de son côté. Les rares fois où il était rentré de Londres à la demande de mes parents, nous n’avions décrochés aucuns mots pour l’un et l’autre. Et ce poste avec le maire actuel ne voulait dire qu’une chose : mon frère trempait dans des affaires plus que louches et n’était pas là pour apporter la paix dans le monde.

------> Le reste est libre, notamment la partie pour ses études à Londres.

Arsène Quinn
Frères Ennemis
Arsène est le frère cadet de César. Dès leur plus tendre enfance, César à toujours voulu se montrer supérieur à Arsène, se mettant constamment en compétition face à lui. Tous les domaines, et tout le moyens, étaient bon pour pouvoir prouver à son frère et aux autres qu'il était le meilleur. Éprouvant déjà peu d'affection pour Arsène, César s'est mis à haïr son frère le jour où celui-ci s'est montré totalement talentueux pour les arts martiaux, se montrant clairement meilleur que son aîné. Suite à un combat que César perdit et où il blessa Arsène avec un sabre, leur relation atteint un point de non-retour. Les deux frères n'éprouvent plus que de la haine l'un envers l'autre.



Dernière édition par Arsène Quinn le Lun 7 Avr - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Lun 7 Avr - 20:49


Bonjour à toi, invité, qui furète ce scénario, qui m'est très important ! Voici quelques petites informations supplémentaires en plus de la fiche :

Concernant l'avatar, il est totalement négociable. J'ai mis Tom Hiddleston car je lui trouvais un léger air de famille avec Benedict Cumberbatch, mais j'ai déjà pensé à d'autres possibilités comme Richard Armitage ou autres. Si vous avez une envie particulière, n'hésitez pas, envoyez moi simplement un mp ou postez dans la partie invitée, je serais ravie de pouvoir discuter avec vous de ce sujet, sachant que je ne serais pas trop difficile Smile !
Concernant le pseudo, le nom de famille n'est pas négociable puisque c'est celui de mon personnage et que le mien et ce scénario sont frères. Le prénom peut être négociable, mais je me suis attachée à César. Dans l'idée, si César ne vous plais pas, il faudrait un prénom plutôt vieux (comme Arsène ou César par exemple).
Concernant le métier, j'ai mis au choix, mais ce doit être obligatoirement un poste dans la mairie, relativement bien placé. A vous de décider ce que vous préférez au niveau du poste précis.
Au niveau de l'histoire et du caractère, j'ai posé une base, mais le reste est totalement libre, il suffit simplement de rester dans l'esprit du personnage.
Voilà voilà, c'était mon petit blabla, j'espère que ce scénario vous a plu et qu'il vous a donné envie de le jouer pour me rejoindre ! Si jamais vous avez d'autres questions, n'hésitez surtout pas, je serais ravie de pouvoir vous répondre et vous aider ! A bientôt et à très vite je l'espère !
Revenir en haut Aller en bas
 

(m) tom hiddleston + mon frère, mon nemesis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: REVEALS YOUR IDENTITY :: what's your identity? :: scénarios masculins-