AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
(lucrezia) ✥ every ounce of innocence is left inside her brain

avatar

Invité
Invité



Lun 23 Juin - 20:53


lucrezia darcy
this could really be a good life, good life

smooth criminal
Smooth criminal
Avant on pouvait dire que tu avais la lumière sur toi, petit criminel. Maintenant, on ne s'intéresse que aux hommes de l'ombre et aux hommes du Maire, pas trop triste ? ➸ Pas vraiment. A vrai dire, c'est mieux ainsi. Qu'on ne parle que des hommes du maire et pas des petits criminel. Du moins, pas de manière assez forte. Ça nous arrange vraiment. On peut faire nos petites affaires tranquillement.
Quoique tu me diras, peut-être que tu mets des projets en place en catimini ? Après tout, on te laisse tranquille en ce moment... ➸ Enfin, je n'ai pas de gros projets. Juste quelques petits cambriolages de maisons. Rien de plus. Pas de gros cambriolage de banque par exemple, je laisse ça à des personnes plus professionnelles que moi.
Tu n'as jamais pensé rejoindre les hommes du Maire en fait ? Pourquoi ?   ➸ Ce n'est vraiment quelque chose à laquelle j'ai pensé. Mais en y réfléchissant bien, non je ne veux pas rejoindre ces hommes-là. Surtout si c'est pour travailler avec un homme comme lui.
NOM ➸ Darcy, nom de famille que l'on m'a donné il y a environ un an. Ouais, Darcy comme dans Orgueil et Préjugé. Sinon mon vrai nom est Boleyn, comme les soeurs Boleyn ouais. Un nom issu de l'aristocratie anglaise. C'est assez ironique, lorsqu'on sait que ma famille n'a rien d'aristocratique. PRÉNOM(S) ➸ Lucrezia. Comme la Borgia. Prénom choisi au hasard par la police. Pourquoi je ne sais pas. En réalité, mon vrai prénom est Aryadna. En hommage à ... A rien du tout. Mes parents ont juste regardé dans un livre et ont pris le premier prénom qui leur plaisait. Ca va, ils n'ont pas dû chercher très longtemps, vu que mon prénom comme par un A. SURNOM(S) ➸ Avant mon surnom c'était Harry. A vrai dire la plupart de personne que je connaissais m'appelait comme ça. Pas très féminin comme surnom, mais en même temps je me comportais plus comme un garçon qu'autre chose. Maintenant, mon surnom ça serait Lu. Un surnom qui n'a rien d'exceptionnel. ÂGE ➸ Cela fait un peu plus de vingt-trois ans que j'erre sur cette terre.. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ➸ Je suis née à Londres, dans le vieil appartement, puisque ma mère n'a pas jugé nécessaire de se déplacer jusqu'à l'hôpital, un certain 31 Décembre 1991 Quasiment le dernier bébé de l'année. NATIONALITÉ ➸ Anglaise et ça depuis des générations. ORIGINES ➸ Eh bien pareil anglaise. OCCUPATION ➸ serveuse au starbuck de la ville. Si vous avez des annotations débiles sur votre gobelet, c'est sans doute à cause de moi. ORIENTATION SEXUELLE ➸ Hétéro, même si ça ne se remarque pas forcément vu le peu de relation que j'ai pu avoir. STATUT CIVIL ➸ Follement amoureuse et en couple avec le célibat. Et en plus c'est une relation qui dure ! CARACTÈRE ➸franche + bornée + courageuse + capricieuse + loyale + jalouse + courageuse + colérique + + impulsive + prête à aider les autres + rancunière + créative + chiante + maligne + bordélique

01. Je suis un estomac ambulant. J'ai tout le temps faim. Enfin quasiment tout le temps. Il n'est donc pas rare de me voir manger quelques choses. 02. La première chose que je fais le matin, c'est de boire une bonne tasse de café, sans ça, je ne serais pas de bonne humeur pour le reste de la journée.. 03. Il n'est pas rare que je fasse une bonne heure de jogging le matin. Ou le soir en rentrant du travail. 04. Enfant j'aurais aimé pratiquer l'arc dans un club, sauf que mes parents n'avaient pas les moyens pour ça, alors je devais me contenter de regarder ceux qui en pratiquaient ou alors des peu de cours qu'on avait à l'école. 05. Je souffre de cleptomanie et ça depuis que j'ai environ une dizaine d'année. Je vole sans me rendre compte. Dans ses moments-là, j'ai comme une sorte de black-out. Je ne me souviens ni de comment et où je vole ses objets. 06. Enfant, je souffrais de bégaiement, ce qui faisait que de nombreux de mes camarades se moquaient de moi. Avec le temps, j'ai réussi à surmonter, même si de temps en temps, à cause du stress notamment, cela revient. 07. J'ai une très mauvaise vue et je dois normalement porter des lunettes. Oui, normalement sauf que je les oublie toujours dans des lieux improbables. Du coup, depuis mes seize ans environ, je porte des lentilles de contact. 08. Pendant longtemps mes parents ont cru que je souffrais d'hyperactivité vu que je n'arrêtais pas de courir dans tous les sens. Non, c'est juste que je n'aime pas rester en place plus de deux minutes (et aussi pour faire en sorte qu'il fasse attention à moi). 09. Hématophobe. C'est quoi ça ? En gros, j'ai peur du sang. Je ne m'évanoui pas dès que je vois du sang à la télévision par exemple, mais dans la réalité c'est autre chose. Je peux faire une crise de panique en voyant quelques gouttes de sang. 10. J'adore la photographie. Je n'en ferais pas mon métier certes, mais j'ai toujours mon petit appareil photo dans mon sac pour que je puisse prendre des photos à n'importe quel moment..
pseudo/prénom ➸ anaïs, jelly slug âge ➸ vingt-et-un ans comment as-tu connu broken arrow ➸ la petite souris m'a montré le chemin    . comment trouves-tu le forum ➸je ne me prononcerais pas sur ça. un dernier mot ➸ ouais je suis faible ... encore.

you have failed this city
La neige recouvrait le sol. Les vitrines des boutiques étaient décorées et illuminée pour les fêtes de Noël. On pouvait entendre certains chants pour célébrer les fêtes de fin d'année. Je regardais les personnes sortir des magasins avec de grand sourire et de gros paquets dans les bras. Cela m'émerveillait toujours de voir ça. Je m'étais dirigée vers une des vitrines, posant mes deux mains et regardait cette vitrine. « Xander ! Regarde les poupées ! Elles bougent ! Et le train ! » Je m'étais tournée vers mon frère qui était venu à côté de moi. Il m’ébouriffa légèrement les cheveux, alors que je lui lançais un grand sourire. « J'aimerais avoir un train comme ça ... Tu crois que tu pourras en fabriquer un comme celui qui est dans la vitrine ? » dis-je avec des étoiles plein les yeux. J'aurais aimé avoir tout ce qu'il y avait dans cette vitrine. Le train. Les poupées. Et autres jouets et accessoires. Alexander s'était mis à rire, me prenant la main pour m'emmener un peu plus loin. « Et si je te fais, ton train, tu le mettrais où ? Il n'y a plus de place dans la chambre. » Je fis une petite moue. Ce n'était pas difficile de ne plus avoir de place. Cette pièce était tellement petite qu'un lit superposé, un bureau et une armoire suffisait à occupait tout l'espace de la chambre. Il s'était arrêté de marcher, se mettant à ma hauteur et avait un petit sourire en coin. « Mais peut-être que tu auras autre chose qui prendra moins de place pour ton anniversaire. Et peut-être même en avance. » Mon air déçu laissait place à un léger sourire. « Enfin, si tu es sage et que tu restes à côté de moi sans courir partout jusqu'à la maison. » J'acquiesçais rapidement la tête, prenant sa main et marchant à côté de lui durant tout le trajet. Rapidement, l'ambiance des fêtes laissa place à une ambiance moins joyeuse lorsqu'on arrivait dans le quartier où on habitait. Il n'était pas rare qu'on entende des disputes où les menaces étaient fréquentes, les sirènes des voitures de police ou des ambulances. Alexander avait poussé la porte, me faisant signe de ne pas faire du bruit. La télé était allumée, la lumière que faisait l'écran se reflétait sur le mur. Mais ce n'était pas ça qui attira le plus mon attention. Mes parents se disputaient. Encore. On entra dans la chambre. Je déposais mon sac sur le lit, m'asseyant en tailleur alors que mon frère cherchait quelque chose dans l'armoire. C'est au bout de quelques minutes, qu'il s'avançait vers moi, cachant quelque chose derrière lui et chantonnant joyeux anniversaire. Et quelques instants après - à la fin de la chanson - il me montra ce qu'il avait derrière son dos. Une boîte à musique. Quasiment la même que celle que j'avais vu une fois dans une vitrine. Je l'ai pris doucement et l'ouvrit. Mon sourire s'agrandissait en entendant la musique. « Elle est magnifique. Merci ! T'es le meilleur frère au monde ! » Il s'était mis à rire, m'embrassant sur le front. Oui, Alexander était le meilleur frère que je pouvais avoir. Pas seulement un frère, mais aussi une sorte de père. Il était la seule personne de la famille qui se préoccupait vraiment de moi.

Un quasi silence régnait dans la pièce. Seul le bruit de l'horloge et de la secrétaire qui tapait sur les touches de son clavier brisait ce silence. Chaque seconde me paraissait durer une éternité. Qu'est-ce que je faisais là. Enfin, je savais pourquoi j'étais là, mais pourquoi ça durait aussi longtemps. Pourquoi le principal ne me faisait pas venir directement dans son bureau. Enfin la raison de l'attente se montra assez rapidement lorsque je vis mon frère arrivé en courant dans la salle d'attente. « Ca va ? On m'a appelé en me disant que tu avais des problèmes. Tu n'as rien ? Qu'est-ce qui s'est passé ? » Je baissais la tête, soupirant légèrement. Il semblait si inquiet. Mon coeur se serrait en pensant à la déception qu'il aura dans quelques instants. Je n'avais pas eu le temps de répondre que la secrétaire nous avait dit de rentrer dans le bureau, que le principal était prêt à nous recevoir. Un autre soupir s'était échappé de ma bouche avant d'entrer dans le bureau. Ayant la tête baissée, j'évitais toujours le regard de mon frère. « Monsieur Boleyn, on vous a appelé, c'est parce qu'on a trouvé ceci dans le cassier de votre soeur. » Je levais rapidement la tête. Il avait sorti une boîte avec tout un tas d'objet à l'intérieur. Cela pouvait être un crayon, ou alors un bracelet. « Tous ces objets appartiennent à des camarades. » Je tournais la tête rapidement vers mon frère avant de baisser les yeux à nouveau. « Le vol est quelque chose que nous ne tolérons pas dans l'établissement. C'est pourquoi, elle sera exclue pour une durée de quatre jours. » Pas plus d'explication. La conversation s'était terminée là. Je tentais toujours d'éviter son regard, ne lui parlant pas durant le trajet. Je savais que ce silence n'allait pas durer longtemps. Alors qu'on arrivait près de la maison, il m'avait attrapé le poignet, me forçant à le regarder dans les yeux. « Tu peux me dire ce qui t'as pris de faire ? De voler ? » De la déception, voilà ce que je pouvais voir dans les yeux d'Alexander. « Je ... Je ... Je sais pas. » C'était la vérité. J'avais vu ces objets. Ils m'avaient plu. Et ensuite c'était comme si une petite voix dans ma tête me disait de le prendre, qu'ils m'appartenaient maintenant. Il m'avait lâché le poignet. Soupirant légèrement. « Dis, je peux rester avec toi durant quelques jours. Je veux pas rester avec eux. » Un nouveau soupir sorti de sa bouche. « Désolé Harry, mais non. J'ai l'université et le travail. Je ne pourrais pas m'occuper de toi, ni de te surveiller. » Un simple baiser sur le front et il était parti. Me laissant seul avec ces gens. Ce n'était pas comme si mes 'parents' s'occuperaient de moi ou me surveiller. Non, il avait juste sorti cet excuse, parce qu'il ne voulait plus de moi.

« Non mais Aryadna, tu vas arrêter tes conneries quand ! » Alexander ne m'appelait rarement par mon prénom. Et s'il le faisait, cela voulait dire qu'il était en colère contre moi. Et cela arrivait beaucoup de fois ces derniers temps. On était dans un salon, dans une maison qui n'appartenait ni à mon frère, ni à moi. La maison d'un inconnu. Je l'avais regardé. Elle m'avait plus. Et puis, j'avais vu cette femme avec ce collier magnifique. Alors dès qu'il n'y avait plus personne dans cette maison, je suis entrée. Sauf que mon frère m'a suivi, me demandant ce que j'étais en train de faire. Sur le moment, je me suis demandée ce qui se passait. Puis, je me suis souvenue du collier. Il avait essayé de m'empêcher voler. De nombreuse fois. Dès fois cela fonctionnait durant quelques semaines, voir dans les meilleurs des cas mois. « Et pourquoi tu ne me lâches pas. Au moins tu pourrais vivre ta vie sans trainer ton boulet de soeur. » Je me mordais les lèvres, regrettant les paroles que j'avais prononcé. D'un côté, je le pensais. J'étais un boulet pour lui. Il était toujours là à me protéger, à faire en sorte que je n'ai pas plus d'ennui. Il pourrait arrêter ça et avoir une vie normal. Lui, il peut s'en sortir, il n'avait pas besoin de faire tout ça pour moi, je n'en valais pas la peine. Puis un bruit. Une porte qui s'ouvrait. Quelqu'un entrait dans la maison. Puis des cris. Une dispute. Xander m'avait pris par le bras pour qu'on aille se cacher dans une sorte d'armoire. Enfin, c'est plutôt une sorte de placard qui se trouvait sous un escalier - et à ce moment-là, je pouvais clairement imaginer ce que pouvait ressentir ce pauvre Harry. On pouvait voir toute la scène. Cette dispute. L'homme qui avait sorti un pistolet, le pointant sur la femme et lui tirant dessus. Un cri aurait pu m'échapper, sauf que mon frère avait placé sa main sur ma bouche pour éviter que je fasse du bruit. L'homme était parti, laissant le corps de la femme qui se vidait de son sang sur le sol. Je tremblais, mon frère m'avait pris dans ses bras me demandant de me calmer. Je n'y arrivais. J'étais concentrée sur le corps de cette pauvre femme. Pourtant, il y avait tout autre chose qui se passait. La police était venue. Ils nous parlaient, mais je restais sans voix. Sans doute que mon frère essayait d'expliquer la situation. Pour moi, c'était fini. On allait nous arrêter pour une tentative de cambriolage. Ouais, tout était fini. Du moins, c'est ce que je pensais.

Belfast. Lieu d'une nouvelle vie. D'une nouvelle identité. Lucrezia Darcy. Dès fois, je me demandais comment ils avaient pu choisir ces prénoms et ce nom de famille. Ils avaient les bouquins à côté quand on nous a donné cette nouvelle identité. Protection des témoins, oblige. Dire qu'au départ, je pensais qu'ils allaient nous arrêter, mais non. A la place, on était devenu des témoins essentiels pour faire arrêter ce type. Et pour plus de sécurité, ils nous avaient mis sous ce programme. J'avais dû mal au départ. Peut-être parce que j'étais encore sous le choc de ce qui s'était passé. Durant les premières semaines, j'étais plutôt calme. Mon frère s'était même demandé si je n'étais pas malade pour être aussi calme. Et puis, j'ai eu un déclic. J'étais redevenue moi. Enfin, le retour du caractère d'Harry. Autant dire que le calme dans l'appartement n'était plus d'actualité. « Bordel, Lucrezia, t'as encore laissé le parapluie en plein milieu de l'entrée ! Tu peux pas ranger les choses correctement ! » Je soupirais. Du Jeremiah tout craché. Dès qu'il revenait du travail - donc du commissariat - il était toujours de mauvaise humeur. Bon d'accord peut-être que j'avais aussi un peu ma part de responsabilité. Je soupirais, j'étais sortie de la cuisine. « Tu peux parler. Tes caleçons sales, le matin, c'est moi qui les mets dans le panier à linge. Et je suis obligée de passer derrière toi quand tu laisses ta vaisselle sale dans l'évier. C'est pas parce que je suis une fille que je suis obligée de me taper toutes les tâches ménagères ! » Un soupir. Voilà, l'unique réponse de notre très cher colocataire. Pourquoi on devait se coltiner ce type. D'accord, c'était un policier. Il devait nous surveiller. Mais pourquoi habiter avec lui. Mon frère s'était mis soudainement à rire. « On dirait un vieux couple marié. » Je regardais Alexander - enfin William maintenant - avec un air dégoûté. « La seule chose avec qui il est marié, c'est sa main droite. » dis-je en levant les yeux au ciel. « C'était mieux quand tu parlais pas. Au moins tu ne sortais pas autant de débilité à la seconde. » De nouveau mon frère s'était mis à rire. A croire que ce petit spectacle l'amusait. C'était typiquement le genre de soirée qu'on pouvait passer à l'appartement. Il ne se passait pas un moment où il n'y avait pas une dispute. Sans doute que les voisins en avaient marre. Enfin si c'était réellement le cas, ils se seraient certainement plain depuis un bon moment. Au moins, ça mettait un peu d'animation dans notre quotidien.

Le naturel revient au galop. C'est ce qu'on dit souvent. Et c'est peut-être vrai d'ailleurs. Cela expliquerait pourquoi j'étais dans ce commissariat. Assise à une chaise. Menottes. Enfin, une de mes mains seulement. Menottée à une chaise. Comme s'ils avaient peur que je m'enfuie. Tout ça pour une stupide paire de lunette. Je regardais les personnes dans le poste. Personne ne semblait se soucier de ma présence. Génial, j'allais certainement passé le reste de ma journée ici. Comme si je n'avais que ça à faire. Je tournais légèrement la tête - chose que je regrettais déjà - et vis Jeremiah qui me regardait. Ce n'était vraiment pas ma journée. J'avais détournée la tête, mais cet idiot était venu me voir. « Je ne savais pas que tu étais ce genre de fille. » m'avait-il dit avec un sourire en coin en voyant les menottes. « Alors qu'est-ce que tu fais là, la gamine ? » Il avait pris le dossier sur la table, le regarda rapidement et m'avait sourit à nouveau. « On ne t'a jamais dit que le vol, c'était mal. » Je levais les yeux. Il avait pas autre chose à faire que se moquer de moi. « C'était pas du vol. J'avais oublié que je les avais .... » soupirais-je. C'était à moitié vrai. J'avais légèrement oublié que je les avais. Je faisais légèrement la moue. Attendant à ce qu'il se moque. Mais rien. Au lieu de ça, il m'avait simplement libéré des menottes. « Allez pars, j'inventerais un truc. Tu me revaudras ça morveuse ? Et me regarde pas avec ces yeux de merlan fris, dégage, je ne veux pas te revoir ici. » Je le regardais toujours avec les yeux grands ouvert. Est-ce qu'il se montrait gentil avec moi ? Enfin gentil ... Il m'avait quand même balancé mon sac. Enfin, c'était grâce à lui que j'étais sortie de là. Et avec un peu de chance, il ne le dirait pas à mon frère. Enfin, si on le revoit. Il semblait déserter l'appartement depuis quelque temps.

« Lucrezia, dépêche toi, on va se faire prendre sinon ! » C'est plus facile à dire qu'à faire. Ce sac était vachement lourd. Pourquoi on m'avait envoyé. Ils savaient très que je n'étais pas l'incroyable Hulk et ce qu'avec ce qu'on ne devait prendre, je n'étais pas la personne la plus adéquate à envoyer. « T'as qu'à venir m'aider ! Il est vachement lourd le sac ! » Je soupirais. Je traînais le sac. On aurait pu croire qu'on avait caché un corps. Enfin un corps découpé en petit morceau pour qu'il puisse rentrer dans le sac. « Oh passe moi ça, qu'est-ce que tu peux être lente ! » Je soupirais. Ce n'était pas ma faute que j'étais une 'fille fragile et sans muscle', comme mon cher camarade aimait dire. Je ne suis pas fragile, j'ai juste pas de force. Du moins pour le moment. Il avait pris le sac et on s'était dirigée vers la sortie. Personne à l'horizon. Un cambriolage qui s'est encore bien passé. Et comme d'habitude, on s'était dirigé vers notre quartier général. C'est-à-dire, un appartement abandonné dans le quartier ouest. Le contenue du sac était éparpillée sur le sac. « Bon, voyons ce qu'on peut revendre et ce qu'on peut donner à des associations. » « Sérieusement Lucrezia ... Des peluches ? Pourquoi t'as pris ça. » Je soupirais. « Parce que ça peut faire plaisir à des enfants ? Après tout, tout ce qu'on prend, on ne le garde pas pour nous. Enfin .. Pas tout. » Voler les riches, pour donner au pauvre. Voilà ce qu'on faisait.



Dernière édition par Lucrezia Darcy le Mar 24 Juin - 22:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Lun 23 Juin - 20:54

Adelaide Kane c'est qu'elle est jolie Very Happy
Bienvenue ici Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Lun 23 Juin - 20:56

Merci
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Lun 23 Juin - 21:42

rebienvenue alors   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Lun 23 Juin - 21:53

Merci    
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Lun 23 Juin - 22:43

re bienvenuuuue o/ bon courage pour ta fichounette *0*
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 7:51

Merci     
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 22/03/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 394


∞ DOUBLE COMPTE : sezaïc everglow

∞ RP DISPONIBLE : ouip



Mar 24 Juin - 12:08

du coup rebienvenue mlle faux espoir   

_________________


It's a quarter to midnight and she's leaving. Just when she thought I was sleeping and I could not believe. The things that I had seen. When was the right time I caught her and she was dead in the water. I found her in her tracks. She heard me answer back ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t19-dexter-sometimes-it-s-hurts

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 12:36

(re)bienvenue !   Très bon choix de vava ♥️
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 13:10

(Re)bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 13:12

Han j'avais pas vu mais t'es dans le même groupe que Lu' ! Faudra qu'on ait un lien **
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 13:14

Et avec Théo.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 13:15

dexter j'aime bien faire des faux espoirs      
Merci à vous trois
oh mon dieu, mais vos avatars lu et eliott
Ouais, il faut qu'ils aient un lien    
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 13:43

tu le regretteras tu sais    

Je crois que c'est le bac qui leur a grillé les neurones, enfin pour le peu qu'ils en avaient   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 13:56

ah ouais ? et comment je vais le regretter     
Ouais je pense que c'est ça    La fin du bac ça ne fait pas que du bien  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 22/03/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 394


∞ DOUBLE COMPTE : sezaïc everglow

∞ RP DISPONIBLE : ouip



Mar 24 Juin - 14:06

Je ne sais pas encore mais je vais chercher    

Ah ah ouai surtout sur deux folles       

_________________


It's a quarter to midnight and she's leaving. Just when she thought I was sleeping and I could not believe. The things that I had seen. When was the right time I caught her and she was dead in the water. I found her in her tracks. She heard me answer back ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t19-dexter-sometimes-it-s-hurts

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 22:17

Bienvenue parmi nous !  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 22:19

Merci Tala   
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

(lucrezia) ✥ every ounce of innocence is left inside her brain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prison Break S3 (spoiler inside)
» Citroën DS 3 Inside (Norev)
» [MEP-SNK] Aleatoire Show 2 !!! 48h INSIDE !!!
» Left 4 dead
» Beautiful 1/220 Jagd Mirage Green Left(DEMON)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: REVEALS YOUR IDENTITY :: you've failed this city :: always it's okay-