AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
(will) I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Sam 7 Juin - 22:35


Will ∞ Sezaïc
J'avais ri. Mon médecin pas. J'ai compris que ce n'était pas une  blague. Oui j'avais fais un test, oui il était positif mais je me suis dis que ça pouvait être une erreur, au final ça n'en était pas une. Ce n'était vraiment pas le moment. Je commençais à croire qu'on était très fécondes dans la famille. Ma mère avait eu six enfants. Ma soeur ainée avant que je parte en avait déjà eu quatre. Okay, il fallait vraiment que je fasse gaffe à l'avenir. J'avais passé ma journée à me dire qu'il faudrait que je lui annonce. Comment ? Je ne voulais plus le voir pour le moment. Il n'arrêtait pas de m'appeler, de me laisser des messages mais je ne répondais pas. Je faisais la morte en somme. « Je veux voir Will ! » Oliver me regarda droit dans les yeux. « Mange tes brocolis. » « T'es méchante maman ! Will il est trop génial et toi tu t'en fous ! » « OLIVER ! » « JE TE DETESTE ! » Il sortit de table en allant dans sa chambre et en claquant la porte. Je mis mon visage dans mes mains et je sentais les larmes qui coulaient sur mes joues. J'en avais marre. Tout avait bien commencé et tout était en train de partir en cacahuète. Je finis de manger seul, il fallait  bien que je me nourrisse, je n'étais plus toute seule maintenant. Je me levais pour aller mettre le lave-vaisselle avant d'aller dans mon lit pour me coucher. J'étais las, fatiguée. Au bout de quelques minutes j'entendis la porte s'ouvrir avant de voir Oliver grimper sur le lit et me regarder. Il avait pleuré. « Je suis désolé. » « Non c'est moi. » Fis-je avec un sourire avant de le prendre dans mes bras. « Maman, avec Will tu souriais, là tu es triste comme quand on était avec les kangourous. » Je ris légèrement, il disait toujours ça pour parler de l'Australie. « ...puis t'as la bague. » Je me pinçais les lèvres. Je ne l'avais pas enlevé, j'avais hésité et je l'avvais laissé, comme pour m'accrocher à un espoir. « Will a fait des choses mal... » « Maman, tu m'as dis un jour que, quand quelqu'un avait fait quelque chose de mal, il fallait qu'on lui tende la main pour le remettre sur le droit chemin. » Oliver me regardait droit dans les yeux, j'étais désemparée. Je ne croyais pas qu'il se souvenait de ça. Je lui en avais parlé l'année dernière quand il avait pleuré en me disant qu'il devait être méchant pour ne pas avoir de papa. Je lui avais alors dis que c'était moi qui avait fait quelque chose de mal, mais que grâce à lui, j'avais retrouvé le droit chemin. « Will, il a besoin de toi ça se trouve pour retrouver le droit chemin. » « Tu me fais flipper Ollie, tu as vraiment six ans ? » Fis-je avant de le serrer dans mes bras. « Will on le reverra hein ? » murmurait-il. « …je vais essayer. » Il sourit avant de s'endormir dans mes bras. Oui ça n'allait pas être facile, mais je ne pouvais pas balayer d'un revers de main tout ce qu'on avait vécu et puis, à présent j'étais enceinte.


Les nausées matinales c'était le pire. J'avais oublié ce que c'était. Certes ces derniers temps j'avais été barbouillée en journée mais j'avais mis ça sur le compte du stress ou de l'énervement. J'avais été achetée du jus de pamplemousse avant d'aller au travail. C'était le remède que j'avais pris quand j'étais enceinte de Ollie. C'était efficace. J'avais pris l'ascenseur, et je pris la direction de mon bureau. Il était neuf heures, j'allumais mon ordinateur en regardant qui j'avais en rendez-vous aujourd'hui. Ca va, la journée n'allait pas être trop remplie, je pourrais sans doute comater dans mon bureau sans que le patron ne le remarque. J'avais faim. Une envie de muffin subite. Je me levais prenant ma bouteille au passage et je me dirigea vers le côté café du travail. Certains prenaient déjà une deuxième tasse de café dès le matin. Je pris un muffin avant d'en manger quelques morceaux. Je bus quelques gorgées de pamplemousse pour atténuer les nausées et une de mes collègues me fit un petit sourire en coin avant de me faire un clin d'œil. Okay, il faudrait que je la joue discrète, mon patron péterait un câble s'il savait que j'étais enceinte alors que j'étais arrivée il y a trois-quatre mois. Il se demanderait si je me foutais pas du monde sans doute. « Eh Sezaïc ! Il y a quelqu'un qui t'attends dans ton bureau ! » Je regardais ma collègue qui m'avait fait signe et je levais les yeux au ciel. C'était qui qui venait à... neuf heures et demi ?! Je ne devais voir personne avant quatorze heures. Je pris la direction de mon bureau gardant mon muffin dans la main et ma bouteille dans l'autre. En entrant je le vis de dos. Okay, j'aurai bien voulu faire demi-tour, mais j'avais promis à Oliver de faire des efforts au petit-déjeuner. Je claqua donc la porte avec mon pied et il se retourna. Je ne le regardais pas, je fis le tour pour aller vers mon bureau. « Mon fils m'a dit quelque chose de très intéressant hier soir :  quand quelqu'un avait fait quelque chose de mal, il fallait qu'on lui tende la main pour le remettre sur le droit chemin. Will a sans doute besoin de toi pour qu'il reprenne le droit chemin. » Je m'assis sur ma chaise avant de mettre mon muffin et ma bouteille sur le bureau. Il s'était approché et je sentis son parfum. Parfum qui d'ordinaire j'adorais, mais là, ça me provoquait la nausée. J'avais mes sens qui faisaient n'importe quoi. Dire qu'avec Ollie c'était l'odeur de la fraise qui me donnait envie de vomir. Je mis ma main devant ma bouche. « Non recule, de deux pas s'il te plait. » Fis-je en soufflant légèrement comme pour calmer la nausée. Je pris alors ma bouteille pour boire quelques gorgées. Ca m'apaisait. Je le regardais alors, pour la première fois depuis que j'étais arrivée. « Si tu es venu chercher un avocat, tu as frappé à la mauvaise porte. » Enfin non, car j'étais quand même en responsabilité civile, mais avec tout ce que je savais je ne pouvais pas.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mer 11 Juin - 21:44

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Comment dire que cela faisait quelques jours que Will perdait deux fois plus de cheveux qu'en temps normal ? Bon en réalité il se les arrachait, littéralement. Il s'en voulait pour un tas de choses et ça, depuis que Eliott et Sezaïc avait découvert la vérité. La situation était horrible. Il avait tout fait pour envoyer son meilleur ami – qui ne l'était plus vraiment – en prison, et sa fiancée le boudait royalement, ce qu'il comprenait au fond. Et c'était vraiment triste, monotone et pathétique. Il lui avait envoyé des tonnes et des tonnes de messages,tous différents. Certains expliquaient pourquoi il avait fait ce qu'il avait fait, d'autre n'étaient que de simple excuses... Et Oliver, que devait penser le gamin de tout ça ? Est ce que s amère lui avait tout raconté ? Non, elle ne ferait pas une chose pareil... Et un matin, tôt, il se décida d'aller la voir directement à son travail.

Puisqu'elle refusait de lui parler en messages électroniques, parler de vive voix était peut être une meilleure idée. Il s'était alors présenté aux alentours de neuf heures et une femme l'avait accompagné au bureau de celle qu'il attendait. Il n'avait plus qu'a attendre. Et alors elle se ponta, une demi heure plus tard. Oh, elle eu l'air étonné de le voir, elle ne le salua pas vraiment, se contentant de lui balancer un truc comme quoi son fils souhaitait qu'elle lui pardonne. Oh, ce gamin était génial. « Oliver tu es génial » pensa Will. Il s’avança vers elle dans l'espoir de recevoir un bise ou autre – quoi que c'était peut être un peu trop demander – et elle recula, lui faisant signe d'arrêter d'avancer.

Non je suis pas venu chercher un avocat... Et t'es sûre que ça va ? T'arrête pas de...

Et alors il remarqua la bouteille, les gestes inhabituel ? Oui, quelque chose n'allait pas chez elle aujourd'hui ? Le stresse ? La peur, elle avait peur de lui ? Il recula, rangeant en son fort intérieur. S'il puait elle pouvait lui dire tout simplement. Pourtant Will n'en avait pas l'impression.

Bon écoute, je sais que... j'ai pas fait bonne impression la dernière fois mais heu.. t'as gardé la bague !

La dernière phrase lui avait échappé mais Will n'avait pas pu s'en empêcher. Oui, il était vraiment étonné et assez... content. Elle aurait pu la revendre, la jeter dans le fleuve, l'enfermer dans une boite et la foutre tout au fond d'un tiroir et en réalité, elle continuait de la porter...

Enfin c'est pas ce que je volais dire, ce que je voulais dire c'est que si tu as un problème, tu peux le dire hein ? Tu sais je suis toujours le Will que tu as connu au lycée...

« Avec ce petit plus en prime que tu ne soupçonnais pas mais voilà quoi.. »songea Will. Il fourra les mains dans ses poches et pris appui sur son bureau. Et il attendit, tout simplement. Bien sûr qu'il comprendrait si elle ne voulait rien dire, mais au fond, il avait ce pressentiment que c'était important. Et Will avait horreur d'être mit à l'écart de choses importante qui pouvaient éventuellement le concerner.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 11 Juin - 22:05


Will ∞ Sezaïc
J'avais promis. J'avais promis à Oliver de ne pas être bornée et d'essayer de pardonner. Comment pouvais-je pardonner un truc pareil ?! Il avait tué des gens bon sang ! C'était à s'en arracher les cheveux, mais non, je gardais mon calme face à la confrontation. Quoique j'aurai bien explosé avant de lui foutre mon coup de pied au cul et de le jarter de mon bureau. Pourquoi était-il venu au bureau d'ailleurs ? Sans doute parce que je ne répondais pas aux messages. Je n'avais pas envie de répondre, et encore moins envie de lui parler. Je me sentais malade, j'avais mal au coeur c'était terrible et quand il s'était approché ça n'avait rien arrangé. J'avais été à deux doigts de vomir. Son parfum était trop fort, du moins je ne supportais plus les arômes. Je lui avais alors dis de reculer, ce qu'il avait fait. Il m'avait demandé si ça allait et j'avais plissé les yeux « Je ne sais pas Will, j'apprends que mon fiancé a tué des gens, que le psychopathe était son meilleur ami, d'après toi je vais comment ?! » Non bien entendu je savais qu'il me demandait d'un point de vue physique mais j'essayais de détourner la conversation subtilement. J'avais bu quelques gorgées de jus de pamplemousses qui avaient commencé à me calmer les nausées avant de reprendre de plus belles. Sans doute car je m'énervais. J'avais vraiment le cœur au bord des lèvres. « T'as pas fais bonne impression ?! » je ne pus m'empêcher de rire légèrement, un rire jaune. « Sans déconner. » Fis-je en levant les yeux au ciel. Il fallait que je me calme, il fallait vraiment que je me calme. Pour Ollie et surtout pour ne pas vomir par terre car là c'était limite. Pourquoi il me faisait subir ça dès le matin ? Je n'avais rien répondu quand il dit que j'avais gardé la bague. Cette bague. Oui j'aurai pu l'enlever mais non elle était toujours là, et Ollie m'avait fait la même réflexion. Si j'avais un problème ?! J'étais enceinte, le père allait sans doute aller en prison, mais à part ça, tout allait bien dans ma vie, j'avais un muffin devant moi c'était parfait. Il me disait qu'il était le même qu'au lycée, je le regardais d'un air : t'es sérieux là ?! Mais je n'eus même pas le temps d'ouvrir la bouche qu'une nausée me pris et je fermais les yeux. « Je crois que je vais vomir... » Fis-je en posant mon front sur le bureau, comme si le froid du bois allait apaiser mes tourments. Je fermai les yeux un instant. J'avais senti Will s'approcher mais cette fois je fus rapide. Je pris la corbeille à papier avant de vomir dedans. La classe suprême. Vomir devant son fiancé, dans son bureau. Il n'y avait pas plus classe ! « 'Tin Will recule ! Ton parfum me donne vraiment la nausée ! » Fis-je avec une grimace. C'était pire que tout. J'avais galéré à enfiler ma robe ce matin, j'avais pris de la poitrine, c'était la galère totale ! Il fallait bien que je lui dise, il allait croire que j'étais franchement malade sinon. « Je suis enceinte Will. » Fis-je en fermant les yeux de peur de voir sa réaction.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Jeu 12 Juin - 21:28

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Oui d'accord, elle n'allait pas bien, c'était évidement et tout à fait normal. Comme elle venait tout juste de lui signaler, elle venait d'apprendre que son ancien meilleur ami, devenu son fiancé était un fou furieux et que Eliott bah, c'était Eliott. Il leva les yeux au ciel quand elle lui annonça qu'elle allait voir. Vraiment ? Tant que ça ? Fallait pas pousser non plus. Si elle faisait tout ça pour le faire regretter c'était pathétique. Sauf que ce n'était pas une blague, elle chopa la corbeille et... vomi, tout simplement. Pour le coup Will recula, une moue indigné sur le visage, un peu dégoutté par tout ce qu'il voyait. Voilà qu'il faisait vomir les filles c'était nouveau. Son parfum ? Allons bon. Allait-il devoir changer ? Il allait lui lancer une remarque cinglante quand elle lui lança THE phrase qu'il n'attendait pas.

Et tout autour de Will se figea. On pouvait sûrement voir sur son visage les expression défiler une à une, comme la surprise, la peine, la joie, la colère, l’incompréhension, froncement de sourcils, gonflement de joues, rougissement du nez bref, la totale. Et pour terminer ce joli tableau digne d'une pièce de théâtre, il s'écroula sur la première chaise venu. Ah oui non ça, il ne s'y attendait pas. Enfin, comment c'était possible ça ? « Alors là Will... » Oui bon d'accord, il savait depuis l'âge de dix ans comment on faisait les enfants. Il fini par relever les yeux vers Sezaïc et la détailla de haut en bas, s’attardant un peu son son ventre.

Bru...

Oui « bru » n'était pas vraiment un mot, il ne voulait même rien dire mais Will était incapable de dire quoi que se soit de sérieux, de concret. Il passa une main sur son front devenu moite. Ce n'était vraiment pas mais vraiment pas le moment pour ce genre de... chose. Il avait tout fait pour envoyer Eliott en taule, et ce dernier allait sûrement tout faire pour lui pourrir la vie, y comprit l'y envoyer lui aussi. Bref, la grosse merde.

Ah bah euh hof...

De mieux en mieux. Bon sang, mais qu'est ce qu'il fallait dire dans ces moments là ? Alors Will se rappela toute les séries qu'il avait regardé, tout les films qu'il avait visionné et à chaque fois les gens étaient heureux dans ce genre de situation. Il devait la serrer dans ses bras et la féliciter ? Se mettre à pleurer de joie ? Non il avait plus envie de prendre une corde et de se pendre. Oh, il ne devait plus faire aucun faux pas dans ses prochaines affaires pour le maire, sa vie, celle de Sezaïc et maintenant celle d'un autre était en jeu. Super.

C'est génial !

Et là Will se demanda pourquoi il avait sortir une telle connerie. Oui bien sûr que c'était chouette, mais dans le contexte actuel... Bien sûr qu'au fond Will en rêvait mais comme ça... Et maintenant il souriait comme un stupide gars qui venait de décrocher le jackpot alors que ce n'était pas franchement le cas. Il hésita à la serrer brièvement dans ces bars mais étant donné qu'elle ne supportait pas son odeur du jour.. Alors il se contenta de lui effleurer l’épaule avant de recula aussitôt. Il avait aucune envie qu'elle lui vomisse dessus.

Et tu le sais depuis quand ?

Oui parce qu'autant qu'il se tienne bien au courant maintenant. Décidément la vie de Will venait de prendre un tout autre tournant.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Jeu 12 Juin - 21:55


Will ∞ Sezaïc
Ce n'était tout simplement pas le bon moment. J'étais fatiguée, j'avais mal au coeur et Will s'était ramené comme pour qu'on ait une conversation. Conversation que je tentais d'éviter. Je remerciais même la crevette en moi pour m'avoir fait vomir dans la poubelle, mais d'un côté cela voulait dire que je devais lui annoncer la nouvelle. Il avait fallu que je lui dise et je préfère clairement le dire maintenant que de tourner autour du pot J'avais fermé les yeux pour ne pas entendre sa réaction. J'avais peur d'entendre la porte claquée, mais non. Je rouvris alors les yeux et je vis Will qui était affalé sur une des chaises, complétement perdu. Oui ce n'était pas du tout prévu au programme, mais qu'est e que j'y pouvais ?! En tout cas on ne pouvait plus revenir en arrière. Il avait parlé, enfin non, il avait émis des sons et je n'osais plus rien dire. Non, j'avais tout simplement peur de dire une bêtise. Je n'étais vraiment pas en forme, je n'avais même plus l'énergie pour rétorquer. Il me disait que c'était génial, je ne savais même pas s'il le pensait vraiment. Ca se trouve il disait juste ça pour faire plaisir. « Tu n'es pas obligé de te forcer Will. » Fis-je simplement avant de prendre mon muffin dans les mains. Oui, j'avais quand même envie de le manger, j'en pris un bout pour le manger tout en le regardant. Il me demandait depuis quand je le savais. « J'avais déjà des doutes, quand on s'est vu la dernière fois... J'ai préféré rien dire sur le coup, mais j'ai eu la confirmation hier matin. » Expliquais-je calmement en émiettant mon muffin. En fait, je passais plus ma colère sur le gâteau que je ne le mangeais, comme si j'avais besoin de quelque chose dans mes mains pour me calmer. « J'ai une échographie à la fin de la semaine, si tu as envie. » Au fond de moi cela me ferait énormément plaisir qu'il vienne, puis c'était aussi son enfant. Il avait le droit de savoir, mais d'un côté je préférais en ce moment même garder mes distances. Pour une simple et bonne raison : je ne voulais pas d'un meurtrier à mes côtés. Franchement, de quoi j'aurai l'air. « Question : tu comptes arrêter ces activités ? » Toute réponse aurait sa conséquence : si c'était oui, je voudrais bien fermer les yeux. Si c'était non, je ne voulais pas de lui. C'était horrible de penser à une chose pareille, mais je pense que je n'avais pas le choix, je voulais protéger Oliver. Je le regardais droit dans les yeux, voulant une réponse franche. Je commençais à avoir des larmes qui perlaient aux yeux, c'était comme ça tous les jours en ce moment. Je passais ma main sous mes yeux. « Rahh ça m'énerve. » Fis-je avec une voix légèrement tremblante. En fait, j'avais tout simplement peur de sa réponse.  
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Jeu 12 Juin - 22:20

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Alors elle n'avait pas attendu trop longtemps pour le lui dire c'est ce qu'il souhaitait savoir aussi. Il était heureux de savoir que malgré tout ce qui se passait entre eux, elle ne lui cachait pas un telle chose. Et elle lui parla de l'échographie, les larmes montèrent mais Will les chassa en un battement de cil.

Bien sûr que je veux venir !

Il s'était redressé d'un coup, soudain très sûr de lui. Il n'allait pas rater un seul moment il ne pouvait pas se le permettre, surtout qu'il avait l'impression que ces jours étaient comptés. Il se tordit les doigts quand elle lui demanda s'il comptait arrêter ses activités. Il avait deux choix, lu mentir une fois de plus ou être franche, pour une fois. Et Will ne se posa pas la questions trente ans, dans l’intérêt de Sezaïc et dans le sien il valait mieux mentir, mentir était plus facile et puis Will l'avait déjà fait non ? S'il lui disait qu’il souhaitait continuer, comment allait-elle réagir hein ? Elle allait le laisser tomber et il n'allait jamais connaître son propre môme ? Hors de question. Certes, il pouvait arrêter mais le maire comptait sur lui et Will avait besoin de ce boulot, pour gagner sa vie d'un part et pour son propre moral. Il aimait ça, un point c’est tout.

J'arrêterais.

Hors de question de lui dire qu'il bossait pour le maire, ce job était censé être strictement confidentiel. Si jamais le maire apprenait qu'elle était au courant, Will n'osait même pas imaginer ce qu’il allait lui faire. Envoyer quelqu’un comme lui pour la tuer ? Le plus simple pour ne rien laisser paraître, pour la protéger elle et Oliver, et le bébé, c'était de se taire et de continuer.

Je ne... pratiquerais plus ce genre de chose, ajouta t-il.

Et un sourire un peu penaud s'afficha sur son visage, un peu moins coloré que tout à l'heure. Le muffin qu'elle tenait entre les mains était en mauvais état et Will n'osait pas imaginer ce qu'elle était en train de ressentir en ce moment même. Entre lui et elle, c'était en fin de compte elle qui souffrait le plus. Il s’avança d'un pas et lui attrapa la main. Pleurait-elle ? Émotion ou.. ?

Je ferais tout ce qu'il faut pour que tout redevienne normal Sezaïc. Tu sais, je ne mentais pas quand je disais que je n'était pas très différent du Will que tu as connu au lycée... J'ai commencé à l'âge de dix sept ans. Et à cet âge là, est ce que je te faisais peur, vraiment ? Je ne crois pas. C'est juste que tu savais rien, parce que je protégeais mon entourage.

Bon, en réalité il avait commis son premier meurtre à dix sept ans. Et cinq ans plus tard il était au service du maire. Mais cela ne changeait rien au fait, il était déjà coupable alors qu'il la connaissait. Mais pour Will les remords étaient loin. Il ne s'en voulait pas ce jour là il n'avait fit que venger une amie qui lui avait été chère. Il avait dit un jour à Sezaïc que la femme qui avait tué froidement son amie d’enfance courrait toujours, que personne ne l’avait jamais retrouvé, et pourtant, lui avait mis la main dessus avant tout le monde.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Ven 13 Juin - 14:27


Will ∞ Sezaïc
Il s'était relevé d'un coup, comme piqué au vif, montrer qu'il était là en somme. Au moins cela faisait plaisir qu'il se sentait concerné, car après tout c'était aussi son enfant, et il n'était pas parti en claquant la porte. Non cette fois moi non plus je n'avais pas fui, je n'avais pas pris un billet d'avion pour l'autre bout du monde et je ne m'étais pas caché de tous les gens que je connaissais. Non, il fallait que j'affronte les propres conséquences de cette situation. Au final, tout aurait été plus simple si je n'avais pas lu ce carnet. J'aurai pu croire qu'Eliott était complétement fou pour accuser Will d'un truc pareil et si cela avait été un accident, j'aurai pu croire à un accident de voiture ou autre, car Will avait toujours été nul en conduite... Non, il avait fallu que je sois un peu trop curieuse et que je lise toutes ces phrases qui m'avaient faites froid dans le dos. J'avais pris un post-it et j'avais griffonnée l'heure, quinze heures, et l'adresse de l'hôpital de Belfast avant de lui tendre. « Si tu viens pas, je te tue, on est d'accord ?! » En gros, s'il venait pas, il pourrait toujours se brosser pour se faire pardonner. Je trouve que déjà il avait dépassé les limites et je tentais de fermer les yeux pour Oliver. Oliver l'adorait et il me disait qu'avec mon sale caractère j'étais en train de tout faire louper. Ce gosse me faisait flipper par moment, il n'avait que six ans et il me faisait la morale, c'était le monde à l'envers ! Je lui avais posé alors la question fatidique. J'attendais sa réponse, et au fond de moi j'avais peur de ce que je pouvais entendre. S'il me disait non, je savais que je ne pourrais pas continuer, j'aurai décidément trop la trouille et en plus ce n'était pas un exemple pour Ollie. Et puis, il y avait le bébé, ce serait terrible le stress que je pourrais emmagasiner. Il disait qu'il allait arrêter. Je fus soulagée, mais était-ce vraiment le cas. « On va faire quelque chose. » Fis-je en le regardant avant d'ouvrir mon tiroir et de prendre La Bible qui servait lors des procédures judiciaires. Je m'étais levée pour me mettre en face de lui. « Vas-y pose ta main droite dessus, et jure de dire la vérité et rien que la vérité. » J'arrivais pas à croire que je me comportais comme ça avec mon fiancé. N'empêche ça voulait dire que tout ce temps il m'avait menti et je ne voulais pas qu'il mente de nouveau. Je le fixais alors droit dans les yeux, sans sourciller. « Will Simon Prior, jurez-vous de ne plus mentir à l'avenir ? D'arrêter ces activités ? » La vache, j'étais vraiment dans mon rôle d'avocate par moment. Si la situation n'était pas critique j'en aurai ri, mais là franchement je n'avais même pas envie de rire. J'avais les larmes qui coulaient et je tentais d'arrêter le massacre en les effaçant. « ...et jurez-vous d'être présent pour votre future femme, pour son fils et pour votre futur enfant ? » J'allais vraiment fondre en larmes pour finir. C'était horrible. A un moment il avait pris ma main comme pour me rassurer... Et je ne le fus pas du tout quand je l'entendis. J'avais encore eu une tête assez étonnée. « Attends... QUOI ?! » J'avais hésité à lui demander s'il avait pensé à se faire soigner. Non mais à croire que ça ne le choquait même pas ce qu'il était en train de me dire. « Okay, je ne vais rien dire, le passé est le passé. » Fis-je en essayant difficilement de me convaincre moi-même.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Ven 13 Juin - 23:01

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Il sourit en entendant son petit speech et répondit donc. Il regarda le bout de papier qu'elle venait de lui tendre. Il cligna des yeux, n’en revenant pas, tout simplement. Bon il fallait avouer qu’en venait à son bureau se matin, il ne s'attendait pas premièrement à apprendre qu'il allait être père, deuxièmement, d’avoir un rendez vous pour une échographie et troisièmement, lui mentir en face une nouvelle fois. Cette matinée n'était donc qu'une enfilade de bonnes grosses blagues digne d'un film comique. Sauf que ce n'était pas une blague, pour le meilleur, et pour le pire.

Ouais, le passé c'est le passé.

Oui, répéter bêtement ce qu'elle disait ne servait pas grand chose, sauf peut être à le conforter lui même. Pitoyable. Il agita le petit bout de papier sous son nez, un sourire grandissant sur son visage.

Je serais à l'heure, j'te le promets ! Et cette fois ci, je mettrais pas de parfum...

Un petit clin d’œil, il lui déposa une bise sur la joue, ne lui laissant pas le temps de protester ou autre. Il fourra son papier dans la poche de son jean et quitta son bureau. C'était fou comme ce genre de nouvelle pouvait changer la vie d'un homme, même celle de Will Prior. Maintenant il allait devoir pratiquer ses petites affaires avec encore plus de précaution, et surtout, bien tout cacher à Sezaïc. Il serait le fiancé et le futur papa modèle dont elle rêvait.

Fin de la semaine, hôpital de Belfats.

Il n'en revenait pas d'être là, tout simplement. Franchement ces jours ci Will trouvait qu'il mettait un peu trop les pieds dans les hôpitaux. Il était arrivée deux heures en avance, pile poil. Ce qui ne servait pas à grand chose, il fallait bien l'avoue,r mais il ne voulait pas rater ça pour rien au monde, ni être en retard, il avait promis ça à Sezaïc. Quand ce fut l'heure, elle se pointa et Will sauta de sur son banc d'attente. Il la salua d'un coup de tête, lissant sa veste clair et passant une main dans ses cheveux.

Salut ! Ça va ? On va où ? Ça se passe comment ?

Et des questions il en avait un tas d'autres mais il jugea plus sage de se taire. Il se tu donc, gonflant ses joues au passage. Il fallait vraiment qu'il arrête avec ce tic débile, ça allait devenir une habitude. Il hésita trente seconde avant de la prendre par la main. Inutile de dire qu'il était stressé comme pas possible, même si au fond, ce n'était qu'une simple visite. Il fallait avouer que tout ça c'était nouveau pour lui alors forcément...

Et Oliver il est content ? Il l'a prit comment ?

Parce que lui dans l'histoire il avait quand même un rôle. Évidement Will ne l'avait pas oublié. Sautillant presque sur place, un homme en blouse leur indiqua leur salle.

Ça va être fun !

Évidement Will devait être la personne la plus enchanté de la salle. Quoi que...
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Sam 14 Juin - 14:11


Will ∞ Sezaïc
J'avais été convoqué dans le  bureau du patron. Il avait bien dit que par ma faute, on avait perdu un bon contrat. La merde. J'étais là depuis plusieurs mois et je me faisais déjà remarquer. C'était le jour où j'étais arrivée en retard, où j'avais croisé le père d'Oliver. J'étais arrivée terriblement en retard et le client n'avait pas attendu. Je crus que le patron allait me tuer. En tout cas il venait de sacrément me remonter les bretelles et quand je lui annonçais en plus que je devais quitter le travail avant quinze heures car j'avais un rendez-vous médical j'ai cru qu'il allait me tuer. Evidemment c'est à ce moment là que je lui disais que j'étais enceinte et il me dit simplement qu'un jour il allait me donner un dossier, un dossier coriace et que je devrais faire mes preuves sinon je prendrai la porte. Je savais qu'il ne faudrait plus que je fasse le moindre faux pas. J'avais quitté mon travail, un peu déprimé. J'étais allée à l'hôpital en faisant la tête, comme je le faisais quand j'étais au lycée quand je m'étais fait redresser les bretelles par le proviseur ou par mes patrons. J'étais arrivée et Will était déjà là. Au moins il avait déjà respecter une promesse. Il me posait un millier de questions. « Génial, je viens de me faire menacer de licenciement car j'ai fais perdre un contrat, que je vais devoir jouer tout mon travail sur un dossier que je ne connais pas encore et que je ne sais pas quand il va tomber. Comme tu peux voir, je suis super contente. » J'avais le visage fermé. En vérité, j'en souffrais énormément. Depuis quelques temps j'avais l'impression que tout allait de travers et j'en avais marre. Pourquoi il avait fallu que je postule dans un gros cabinet ? J'aurai très bien pu aller dans un petit et commencer à faire mes preuves doucement. Mais non, il avait fallu que je me montre ambitieuse comme toujours. « Je ne te demande pas si tu vas bien, tu as l'air tout excité! » Fis-je avec un léger sourire. J'étais contente, en effet, qu'il prenne ça à cœur. Il m'avait pris par la main, un des premiers gestes tendres depuis tout ce qui s'était passé ces derniers temps. On avait pris la direction de la partie radiographie/échographie. Je voyais bien que Will avait plein de questions, il n'arrivait même pas à s'arrêter. Quand il me parlait d'Oliver, je me souvins que le matin même je lui avais dis que beaucoup de choses allaient changer dans quelques temps. « Il était content, il a dit qu'il pourrait lui apprendre plein de trucs. » Déclarais-je avec un léger rire. « Je pense que ça lui fait plaisir de ne plus être enfant unique, quand il voit les autres gosses avec leur famille, il se dit enfin qu'il est comme tout le monde. Il a beaucoup souffert de ne pas avoir eu de père, et de ne pas avoir ni frère, ni soeur. » J'en avais rarement parlé, mais c'était vrai que quand on était en Australie, Oliver avait beaucoup souffert de tout ça et par plusieurs fois j'avais du le consoler. En tout cas, j'avais l'impression que j'allais avoir trois enfants : Oliver, le bébé et Will. Vu comment il était en train de sauter comme un gosse. C'était limite drôle. En fait je n'avais même pas pu m'empêcher de rire. Un homme nous avais donné la direction de la salle et je marchais tranquillement à côté de mon fiancé. Quand on entrait, on nous attendait gentillement. « Will, tu ne touches à rien okay ? Vu ta maladresse j'aurai bien peur que tu t'électrocutes. » Fis-je assez sérieusement en le regardant. Il en était bien capable, je le connaissais bien, il était maladroit. On me fit allonger sur une table avant d'appliquer le gel froid. Un peu plus de six ans la dernière fois que j'avais eu le droit à cette sensation et c'était toujours aussi froid. La gynécologue regardait sur son écran et sourit. « Et bien, il se porte très bien ce bébé ! » Je regardais l'écran en souriant. C'était toujours aussi émouvant. Quand j'avais vu Oliver pour la première fois, j'avais pleuré et là je sentais que les larmes commençaient à perler. Je n'entendais plus Will, et je me demandais même sil était toujours là et je le vis avec ses larmes et je fis un léger sourire avant de lui prendre la main. « Je dirais qu'il a environ onze semaines. » Un petit bout, grandissant en moi. Je n'avais pas pu m'empêcher de garder ce sourire, malgré quelques larmes.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Sam 14 Juin - 22:01

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Et Will s'installa sur le fauteuil que lui désigna le médecin. Bon, si Oliver était content, c'était très bien. Il le comprenait, Will était lui même enfant unique et quelque part, il savait qu'un petit frère ou qu'une petite sœur ne lui aurait pas fait de mal. Il se souvenait d'être venu juste une fois dans une salle similaire, et c'était pour voir une de ses cousines quelques jours après sa naissances. C'était bien la seule fois qu'il avait mit les pieds dans ce genre de salle avant aujourd'hui. Ah ce jour il s’en souviendrais toujours, même s'il n'avait que deux ans... Comme quoi la mémoire humaine était vraiment étrange. Il se rappelait parfaitement avoir mis les doigts dans les yeux de la petite Riley et qu'elle s'était mise à pleurer. Il secoua la tête, chassant tout es drôles souvenirs d'enfances et se tourna vers un homme en blouse qui commençait à leur expliquer quelques petites choses. . Il regarda le médecin faire, jetant quelque petits coups d’œil à sa fiancé. Oui oui promis il ne toucherait à rien ici, de peur de tout casser. Très bien ? Il allait bien, c'était parfait, tout était parfait. Onze semaines, tant que ça ? Un large sourire fit son apparition sur son visage soudain rayonnant et il serra la main de Sezaïc encore plus fort. Elle avait les larmes aux yeux et Will sentait que lui aussi n'allait plus tenir très longtemps. Quand il se leva pour regarder de plus près il craqua complètement. Franchement, ces jours ci Will avait l'impression de passer son temps à pleurer, d'abord en la demandant en mariage, ensuite en se faisant trucider par son meilleur ami, en attendant des textos de sa fiancé, en regardant son bébé. C'était peut être pitoyable mais c'était Will. Ces jours ci il était très sensible en somme. Il s'essuya les yeux avec sa manche et se redressant.

C'est... tout petit, il se tourna vers Sezaïc, t'as vu ? C'est quand même drôle ça...

Oui non, elle ne devait vraiment trouver ça drôle, elle avait déjà vécu et pour la mère les sentiments devaient être différents. Il jeta u coup d’œil au dépliant posé sur la petite table à côté du lit. Il en prit un et le feuilleta quelques instants. Les quelques images qu'il vit lui arrachèrent une grimace et il pria pour ne pas se taper les rendez vous des massages pour femmes enceintes et tout le tintouin. Bah, il ne voyait pas Sezaïc comment ça, c'était pas son genre... Il tapota l'écran et se tourna vers le médecin.

Vous pouvez zoomer ? On voit pas sa tête !

Bah oui, c'était de l'arnaque ces trucs, c'était pas très précis quand même.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Sam 14 Juin - 22:36


Will ∞ Sezaïc
C'était le premier moment tendre, si on pouvait dire, qu'on passait tous les deux depuis la dernière fois. Cette fois-ci, personne ne pouvait nous couper ce moment. On avait déjà gâché les fiançailles, il ne fallait pas que l'on gâche la première échographie de notre bébé. C'était comme si ce moment nous rapprochait vraiment. Pendant plusieurs temps, j'avais gardé mes distances avec ce que j'avais appris et même si j'avais commencé à pardonner, j'avais encore bien du mal à digérer tout ce que j'avais appris. Ce pendant, je voulais que cela soit mis de côté pour que l'on profite de ce moment et quand je regardais ce petit être je me disais qu'il fallait que l'on construise vraiment un avenir. Je ne voulais pas recommencer à vivre une vie de mère célibataire. Je voyais Will qui avait l'air heureux, carrément ému même, il pleurait. Je trouvais ça chou. Il disait que c'était drôle. J'avais froncé les sourcils, je ne voyais pas en quoi c'était marrant. « Ah oui ? Drôle ? C'est toi qui vomi le matin ? C'est toi qui va pisser toutes les cinq minutes ? » Fis-je en le regardant sérieusement avant d'éclater de rire. « Je plaisante Will, non enfin c'était vrai mais t'es mignon à être tout excité comme ça, je peux pas m'empêcher de t'embêter... » Fis-je avec une légère moue avant de rigoler encore. Je pouvais facilement passer du rire aux larmes c'était déconcertant. Le médecin devait nous prendre pour deux tarés à force. On regardait toujours l'écran, on entendait même le cœur du bébé qui battait, c'était vraiment mignon. Il avait pris un prospectus à côté en le feuilletant avant de faire une grimace. Si déjà il trouvait ça horrible ce qu'il lisait, alors qu'est ce que ce serait le jour de l'accouchement ? Est-ce qu'il allait flipper quand je commencerai à avoir des contractions ? Est-ce qu'il tomberait dans les pommes dans la salle ? Je le tuerai s'il le faisait. Non, je voulais vraiment qu'on partage tout ces moments, j'étais sûre que cela pourrait nous rapprocher et nous faire oublier cette crise de couple. C'est alors qu'il demanda quelque chose au médecin. Il le regardait avant d'hocher négativement la tête. « Je suis désolé monsieur mais ce n'est pas possible. Pour l'instant on ne peut voir que ça, il est encore petit, mais dans quelques semaines il sera beaucoup plus grand et on pourra même vous dire le sexe de l'enfant si vous voulez. Pour l'instant, on se contente juste de voir si tout va bien et je peux vous dire que ce bébé est en bonne forme. » Fit-il avec un sourire. « Je vais aller développer les images pour que vous puissiez les emporter. » Il se leva pour quitter la salle et je regardais Will : « J'ai vraiment envie qu'on construise quelque chose ensemble... » Je fis un léger sourire avant de lui prendre la main et de la poser sur mon ventre. « Je t'aime tu sais. Je me dis que tu as fais des erreurs, mais tu seras toujours mon Willou hein ? »
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Dim 15 Juin - 19:19

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Pas possible ? C'était vraiment de la camelote. Will haussa les épaule,s faisant mine d'être déçu. Tant pis. Dans un ou deux mois la vision serait mieux. Il regarda le médecin sortir. Cool en plus il allait recevoir es photos souvenirs. Décidément... Will savait déjà que c'était le genre de truc qu'il garderait sur lui tout le temps à présent. Peut être pour se persuader que finalement, il allait très bien, que  sa vie était celle d'un homme de vingt quatre ans parfaitement banal. Il était dans ses pensées quand il sentit sa main se poser sur le ventre de Sezaïc. Son Willou ? Le retour des surnoms ! Bon, il fallait dire que Will en avait toujours eu des tas. Willou, Willy, quelqu'un un jour avait même osé Wiwi mais après le regard noir que le Wiwi en question lui avait lancé, il n'avait plus jamais recommencé.

Je t'aime aussi.

Pour Sezaïc pas de surnoms, il fallait dire que Will n'avait trouvé quelque chose de mignon qui rimait avec ce prénom ou un diminutif quelconque. Des erreurs ? Elle lui pardonnait donc tout ce qu'il avait fait ? Oh elle était décidément adorable, et peu être un peu trop naïve, mais justement, Will trouvait que tout cela était parfait. Moins elle en savait, mieux c'était pour elle, son enfant à naître et Oliver. Et Will airait la paix, une paix bien mérité après tout ce qui venait de se passer dans sa vie en l'espace de quelques jours seulement. Il lui déposa un baiser sur le front et la porta claqua. Le médecin de retour leur tendit les images qu'il était partit développer et Will saisit la sienne en souriant.

Merci, je la garderais toujours sur moi !

Remarque parfaitement inutile mais il s’en fichait, il était trop fier pour cacher sa joie et son excitation. Quand il allait annoncer ça à ses proches... Lucien serait le premier à être choqué, parce que c' était Lucien et qu'un rien pouvait le choquer et sa cousine Riley... Oh, elle pas sûr qu'il la mette au courant tout de suite. Il la glissa dans sa poche de veste intérieure et se leva de son sièges. Ils saluèrent le médecin et Will fut soulagé de sortir de cet endroit. Oui au fond il n'avait jamais aimé les hôpitaux. Il lui attrapa la main, plus radieux que jamais.

Je t’emmène manger quelque chose ?
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Lun 16 Juin - 14:42


Will ∞ Sezaïc
Je préférais oublier un temps soit peu ce qui c'était produit quelques semaines auparavant. Je m'étais dis que ce serait mieux si on partait sur une base solide, pour notre relation afin de construire quelque chose de durable. C'est pour ça que je préférais tirer un trait sur tout ce qui s'était passé. Je ne voulais plus en parler, je ne voulais même plus y penser. C'était bien trop douloureux. A ce que j'avais compris son meilleur ami psychopathe était en prison et peut-être qu'à présent cela irait mieux. Je me demandais si c'était pas lui qui l'aurait embarqué dans tout ça, bien que Will m'avait confié quelques jours auparavant qu'il avait commencé au lycée. Décidément, des fois on pensait connaître une personne et au final on ne la connaissait pas. Il m'avait déposé un baiser sur le front et j'avais souri. Je me redressais tranquillement quand le médecin arriva avec les échographies. Will en avait pris une avec un grand sourire, en disant qu'il la garderait toujours sur lui. J'avais souris avant de prendre la mienne. Cela ferait plaisir à Oliver de voir ça tout à l'heure, j'en étais persuadée. Je m'étais levée avant de dire au revoir au médecin. « On se reverra d'ici deux mois. Pour la deuxième échographie. Bonne journée. » On était sorti de l'hôpital et Will m'avait pris la main. Il était content et moi aussi. Il me proposa alors d'aller manger quelque chose. Je regardais ma montre, on avait le temps. J'irai chercher Oliver après à l'école. « J'ai envie d'une énorme tarte aux pêches. » Fis-je avec un grand sourire aux lèvres. J'aimai déjà ça à la base, mais là j'en avais vraiment envie, c'était terrible. J'avais gardé ma main dans celle de Will avant de poser ma tête sur son épaule. Je voulais vraiment profiter ce moment avec lui pour que l'on retrouve notre complicité. Complicité qui avait été entachée à la suite de toutes ces révélations. J'avais pris une petite voix : « On ne se séparera pas hein ? » Fis-je comme avec une légère crainte. Je savais qu'il faudrait que je sois plus forte pour oublier toutes ces phrases que j'avais lu et tout ce que j'avais appris sur lui, mais j'avais vraiment peur que cela entache tout ce que l'on avait vécu ensemble. « J'ai pas envie de te perdre... » Déclarais-je dans un murmure. J'avais vraiment peur qu'il y ait des retombées, que l'autre fou sort de prison et brise toute notre vie. C'était ma pire crainte, et je ne laisserai pas ça faire. Oh non, j'avais du caractère et j'étais prête à me battre. Ce n'était pas que je voulais donner un ton mélancolique à notre après-midi, mais j'avais vraiment ces craintes au fond de moi. Je soufflais un peu avant de prendre un ton de conversation plus léger : « Tu voudrais une fille ou un garçon ? » Déclarais-je avec un sourire qui se dessinait sur mes lèvres.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Lun 16 Juin - 21:30

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Se séparer. Quelle idée, franchement. Hélas pour Will cela ne tenait pas vraiment à lui. Ni à Sezaïc d'ailleurs. Ils savaient que leur relation était bancal uniquement à cause d'un certain Monsieur Stark actuellement derrière les barreaux. S'il le voulait, si le voulait vraiment (et Will ne doutait pas qu'il le veuille, bien au contraire) il ferait tout pour envoyer Will en prison et ruiner ainsi son bonheur. En fin de compte, leur couple reposait sur les décision d'un type à l'esprit fragile. Super, on ne pouvait pas rêver mieux. Il murmura un petit non, essayant d'avoir l'air convainquant. Et lui non plus n'avait pas envie de la perdre.

Moi non plus...

Il poussa la porte du petit café et s'installa à une table près de la fenêtre. Elle lui demanda alors s'il préférait d'avantage un garçon ou une fille. Au fond c'était une très bonne question. Il avait un penchant pour la petite fille, mais uniquement à cause du prénom. S'il avait un garçon, ses parents insisterais pour qu'il porte le prénom du père, ou du grand père – seul Will avait échappé à la règle – et Will n'avait pas envie de voir un nouveau Harvey dans la famille, trop de mauvais souvenir d'un grand père lourd et collant. Mais c'était le seul critère a peu près valable...

Je verrais bien une petite fille... Ouais, une p'tite fille !

Il sentit de nouveau l’excitation monter en lui à l'idée d'être père. Il se voyait déjà, quelques mois plus tard, avec son propre enfant. Une famille, pour la première fois depuis que ces parents étaient partit pour la France il avait l'impression de nouveau faire partis d'une famille.

En plus j'ai des idées de prénoms...

Il lui ferais une liste, c'était mieux. Une longue liste car Will allait trier, il aimait faire les choses bien. Le serveur arriva et Will commanda pour Sezaïc ce dont elle lui avait parlé tout à l'heure. Il se commanda à boire, oui, sa visite à l’hôpital ne lui avait pas spécialement donné fin et reporta son attention sur sa fiancé.

Mais si t'as un p'tit gars c'est très bien hein ?

Oui autant ne pas rajouter de stresse à Sezaïc. Bah oui, au fond, les deux c'était bien mais... « Ça devait être une question piège... Pas grave, laisse tomber ». Il leur apporta leur commande, en un temps record que Will ne pu s'empêcher de saluer.

Et comment on va s'organiser ? Je veux dire, je vis toujours dans mon appartement, toi dans le tient.. ? Personnellement je pense pas avoir assez de place pour nous quatre – dire ces mots faisait vraiment étrange – t'as vu que chez moi c'était tout petit..

Mais il songea que chez Sezaïc non plus ce n'était pas immense. Oh, ils allaient bien trouver.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Lun 16 Juin - 21:53


Will ∞ Sezaïc
Je n'avais pas pu m'empêcher de parler de mes craintes à Will. Je ne voulais pas que l'on se sépare. J'avais enfin pu obtenir ce que je voulais depuis le lycée : être la petite amie de Will Prior. J'avais galéré pendant des années, j'avais même fait de nombreuses bêtises pour qu'il le remarque et rien... Il avait fallu que je parte, et que je revienne pour qu'on se mette ensemble. A présent, j'avais une bague au doigt et on allait avoir un bébé. A croire qu'on rattrapait le temps perdu assez rapidement ! Il m'avait dit que lui non plus, il ne voulait pas que l'on se sépare et cela me soulagea. J'avais juste peur que l'autre fou sorte de prison et nous pourrisse la vie. Il en serait bien capable ce crétin. On était rentré dans un café et on était allé s'asseoir à une table. Will avait commandé ma tarte aux pèches et j'avais déjà faim rien que d'y penser. Je lui avais alors posé la question : une fille ou un garçon ? Qu'est ce qu'il préférait ? Il me confiait qu'il aurait bien voulu une fille et j'avais souri sans m'en rendre compte. C'était mon cas aussi. Je suis sûre que Oliver préférait avoir un petit frère, mais moi je voulais vraiment avoir une fille. Puis, il s'y habituerait et j'étais persuadé qu'il ferait un grand frère formidable. Je voyais qu'il était content et mon sourire s'agrandit. Je le regardais d'un air amusé alors qu'il me disait qu'il avait déjà des idées de prénoms. Il allait vite, même moi j'en avais aucune idée pour le moment. Je savais juste que je voulais une chose pour cet enfant : que la marraine soit ma cousine. C'était tout e que je désirais au fond. Will paniqua limite en me disant que ce serait tout aussi bien que ce soit un petit garçon. Le serveur nous avais apporté notre commande et je pris la petite fourchette pour prendre une bouchée de la tarte aux pêches. C'était bon. Je le regardais de nouveau. « Moi aussi je veux une petite fille. » Confiais-je avec un sourire. Une petite princesse. Notre petite princesse en somme. « C'est quoi tes idées de prénoms ? » Fis-je avec ma curiosité légendaire. Je voulais savoir, moi je n'y avais pas forcément réfléchi et je voulais vraiment savoir à quoi il pensait. « Je sais que c'est trop tôt pour y penser mais... je voudrais vraiment que Rory soit la marraine... » Déclarais-je avec un sourire un peu timide. Peut-être qu'il ne serait pas d'accord, et même s'il ne l'était pas, je lui imposerai voilà. J'étais sûre que cela ferait plaisir à ma cousine ou alors elle me traiterait de folle. Entre deux bouchées de tarte, Will me disait qu'il faudrait qu'on s'organise. Trop petit chez lui, chez moi c'était pareil. « Je pense que le mieux c'est que l'on trouve un autre appartement. Plus grand, ou une petite maison au mieux... » Fis-je en prenant un léger air rêveur. Je n'aurai jamais cru parler de ça avec Will quelques mois plus tôt.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mar 17 Juin - 16:31

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Elle les voulait maintenant ? Bon, pas de liste alors. Il s'étira et lui répondit avec un large sourire, en comptant les prénoms qu'il énonçait sur ses doigts.

Alors j'aime bien les prénoms Maïa, Soeren, Paige, Mia, Rachel, Spencer, Joyce, Élise...

Il regarda ses mains, oui, il devait tous les avoir dit, ou presque, du moins ceux qu'il préférait vraiment. Et lui fit part alors de son intention de demander à Rory d'être la marraine du bébé. Rory ? Will la connaissait depuis quelque temps maintenant, il trouvait ette fille vraiment adorable et il n'y voyait aucun inconvénient. En plus il savait que Rory était le genre de fille sur qui on pouvait compter pour pas mal de chose, qu'elle était très proche de sa cousine Sezaïc et de ce fait, la prendre comme marraine lui paissait être une très bonne idée.

Mais y'a aucun soucis ! Je connais Rory, on est ami et je la trouve super ! Tu peux lui demander, voire même lui imposer, il nous la faut comme marraine. Et tient puisque tu fixe quelques conditions... J'aimerais aussi en imposer deux, si possible évidement. J'aimerais mettre Isa en deuxième prénom, je me suis toujours dis que si j'avais une fille un jour, je ferais ça. Et j'ai une idée de parrain aussi, un pote à moi qui ferait un parrain formidable, il s'appelle Théodore Turner.

Il avait rencontré ce Théodore il n'y avait pas si longtemps. Lucien, son cousin germain, le lui avait présenté. Si Will avait bien tout saisit Théodore serait un collègue, bien que Will voyait mal le Théodore travailler dans une pizzeria. En bref, il avait tout de suite accroché, et puis c'était un homme d'âge mûr qu'il voyait assez responsable. Il serait ravi de lui demander de devenir le parrain de son enfant. Et puis Théodore n'avait pas de femme, pas d'enfant, peut être que d'avoir un ou une filleule lui ferait plaisir !

Ouais, je pense qu'un nouvel endroit rien que pour nous serait plus envisageable. On regardera les petites annonces ensembles, avec Oliver aussi !

Elle avait de la chance, Will était riche. Enfin... Sa famille était tout ce qu'il y avait de plus modeste, il avait donc un fortune raisonnable. Ses jobs d'étudiants lui rapportaient un peu, son travail pour le maire lui suffisait très amplement et bien sûr, il avait toujours les diamants, bien cachés depuis maintenant sept ans. Au cas où...
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mar 17 Juin - 19:54


Will ∞ Sezaïc
Comme on disait : le passé était le passé et à présent, je voulais me consacrer sur l'avenir. On était venu à parler des prénoms. Pour le moment j'en avais aucune idée, car je n'y avais pas du tout réfléchi. Le prénom d'Oliver, je l'avais facilement trouvé, mais cette fois, je séchais carrément. C'est alors que Will m'en cita quelques-uns. Je les écoutais un à un, il les comptait sur les doigts de sa main et je trouvais ça marrant. « J'aime beaucoup Soeren. » Je trouvais ça original. Même si j'avais toujours prôné le fait que je donnerai des prénoms normaux à mes enfants, car moi j'avais eu le droit à un prénom bizarre, je trouvais que ce prénom s'accordait bien, et il avait une belle consonance irlandaise. Je mangeais tranquillement ma tarte aux pêches. J'avais proposé Rory comme marraine. Je savais qu'elle serait une marraine parfaite. Sans doute me dirait-elle au début que j'étais carrément folle, mais je savais ce que je faisais. Par le passé, Rory m'avait toujours donné des conseils, et bien que je ne les avais jamais appliqué, je les avais toujours gardé dans un coin de ma tête. Je savais qu'à l'heure venue, elle saurait être une oreille attentive et donner de fabuleux conseils à notre enfant. Will était d'accord, Rory était même une de ses amies à présent. Il était même d'accord pour qu'on lui impose, je me mis à rire. Rire, qui s'arrêta net quand j'entendis le prénom Théodore. J'avais même lâché ma cuiller dans mon assiette. Non. Non ce n'était pas possible. Si je faisais le lien, mon ex qui se faisait appeler Théodore, allez savoir pourquoi, connaissait Will, et Will ne savait pas que ce même homme était le père de Oliver. J'étais en train de me donner mal à la tête à moi toute seule. « Euh... » J'avais commencé avant de réfléchir un instant. Non c'était décidément une mauvaise idée. « …pas de soucis pour le deuxième prénom mais... » Il allait se demander à force ce qui se passait et je ne pourrais pas tourner autour du pot pendant cinquante ans. « ...Théodore ce n'est pas possible. » Fis-je en hochant très vite la fête de façon négative. Avoir comme parrain le père de Oliver, non. Non. J'avais fais une bêtise, oui j'assumais, mais là non c'était trop. « Ton Théodore là, il s'appelle Antoine, je ne sais même pas pourquoi ce crétin il se fait appeler comme ça... Sans doute car il n'a jamais supporté que je sois partie d'un claquement de doigts et du coup il cherche à brouiller sa trace... Enfin bon tu as sans doute fais le lien... » Je le regardais, à son air, non sans doute pas. Je soupirais en reprenant ma petite fourchette. « C'est le père de Oliver, et donc non, c'est vraiment une mauvaise idée. Enfin, non mais ça serait vraiment trop bizarre. » Déclarais-je avec une grimace figée sur le visage. Non, Antoine en parrain ça ne le ferait pas du tout. Je me demandais toujours pourquoi il faisait semblant d'être quelqu'un d'autre, il était assez bizarre. On parlait donc de trouver un autre endroit pour habiter, et j'hochais la tête, cette fois-ci de façon affirmative. « Et puis... on pourrait prendre un nouveau départ comme ça. » Fis-je avec un sourire.  
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mar 17 Juin - 20:53

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Will fut content de voir qu'elle aimait un des prénoms de sa liste. Il s'était toujours dit que faire aimer les prénoms aux autres était quelque chose de compliqué mais avec Sezaïc, la chose avait été facile. De plus, elle était d'accord pour le second prénom, le jeune homme était aux anges. Pourtant, els choses se compliquèrent quand elle aborda son idée pour le parrain du bébé. Visiblement, quelque chose n'allait pas avec Théodore et elle ne tarda pas à lui expliquer brièvement. Pas besoin d'être un génie pour comprendre, Will avait vite saisit le problème que posait son choix. Oliver était son fils.

Là Will eu l'impression que son monde en prenait un nouveau coup, qu'il écroulait encore une fois, comme si c'était possible en si peu de jours, de temps. Franchement, sa vie était un gros gag, digne des comédie américaine pas drôle mais très bêtes. Et Will trouvait ça légèrement triste, vexant. Vexant car il se trouvait être le personnage au cœur de son histoire, celui qui ne pouvait rien à rien, celui qui ne pouvait pas changer quoi que se soit à sa vie. Bref, c'était pathétique. Et le fait que Théodore... Non, pas lui. « Nan mais réveille toi, tu rêve là, c'est juste pas possible.. pourquoi tout est lié comme ça ?! ». Il se prit la tête dans les mains et leva vers elle un regard implorant.

Tu te fiche pas de moi en plus...

Et dire que... Et dire que lui et Théodore avait était en couple avec la même fille, qu'il avaient fait un enfant à la même fille et que ça et ben, ni Will, ni Théodore le savait. Drôle d'ironie. Et en plus c'était à cause de lui, enfin pas que de lui, mais un peu quand même qu'elle était partit si loin pendant six ans. Et Will lui, était devenu copain comme cochon avec ce type. Un taré de plus. Pourtant, au fond, en cet instant précis, Will n’eut pas d'envie de meurtre à son égard ni envie de lui demander des comptes. Non, juste de rien lui dire... Ou alors si, tout lui dire afin de renforcer leur lien... non, c'était complètement tordu.

Ouais, un nouveau départ... murmura t-il, la tête basse.

Il n'en revenait pas, son bonheur matinale venait d'en prendre un sacré coup.

Et dire que... Enfin il est pote avec mon cousin ! Je le voyait pas... je le croyait pas... J'irais lui parler tu vas voir.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 18 Juin - 13:41


Will ∞ Sezaïc
Avouez qu'Antoine, ou plutôt Théodore comme il voulait être appelé, était le père de Oliver, cela avait jeté un froid à la conversation. Will s'était renfermé rapidement et je commençais à me sentir gêné. Oui, je lui avais raconté toute l'histoire quand on s'était retrouvé, que j'avais commencé à faire ça pour qu'il ouvre les yeux, et au final, savoir qui s'était pouvait s'avérer plus problématique qu'autre chose. J'avais été très sérieuse, gardant cet air sur mon visage, il comprenait que je ne rigolais pas. Comment aurais-je pu rire d'une chose pareille ? Il s'agissait n'empêche d'Oliver et de son père. En tout cas, hors de question que le père d'Ollie soit le parrain du futur bébé, ce serait bien trop bizarre comme situation. J'essayais de le faire comprendre à Will. Il avait changé de conversation, préférant parler nouvelle maison. A croire que le mettre devant le fait accompli l'avait renfermé comme une huitre. Je lui avais dis que ce serait comme un nouveau départ : oublier tout ce qui s'était produit pour repartir sur des bases solides. Will avait murmuré quelques mots et je compris qu'il était comme blessé. Je ne comprenais pas pourquoi, on ne pouvait pas oublier le père de Oliver. En fait, je ne pouvais même pas lui dire qu'à la base si j'étais revenue c'était pour ça : pour que Ollie connaisse son père. Il m'en voudrait j'en étais persuadée. Personne ne devait le savoir, et je me taisais finissant ma tarte. Je me réveillais de mes pensées quand il disait qu'il allait aller voir Théodore. Qu'il allait même lui parler. Je relevais la tête vers lui, sourcils froncés. « Pourquoi ? Ce n'est pas à toi d'y aller, c'est à moi de le faire. » Fis-je simplement. Sans doute n'allait-il pas comprendre, mais je n'avais pas envie de me disputer avec lui et je préférais donc prendre la fuite : « On va chercher Oliver ? » Fis-je avec un sourire comme pour mettre toute cette discussion de côté. D'habitude, j'étais la première à vouloir régler mes comptes mais cette fois-ci je préférais prendre la poudre d'escampette. Je ne voulais pas qu'on se dispute alors qu'on était en train d'apaiser les tensions. Je me doutais qu'il n'allait pas me laisser m'enfuir comme ça, mais je ne pouvais m'empêcher d'espérer qu'il allait très vite mettre cette histoire de côté. Je le regardais, il s'était vraiment renfermé et je soupirais avant de lui pincer gentillement la joue. « Arrête de bouder. » Fis-je en riant légèrement. « Qu'est ce qui te fait peur ? Que je reparte avec lui ? Aucun risque, tu sais que c'est avec toi que je veux être. » J'essayais tant bien que mal de le rassurer. Je finis par m'approcher un peu de lui avant de murmurer quelques paroles : « et puis, c'est pas lui qui aura le droit à la nouvelle lingerie... » Fis-je en lui pinçant de nouveau gentillement la joue.  
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mer 18 Juin - 21:31

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
A elle ? Bien sûr que non voyons... Enfin, si elle tenait à s'expliquer il la laisserait faire, mais il savait déjà qu'il irait en remettre une couche pare qu'elle le veuille ou non, ce fameux Théodore était devenu un ami. Oui c'était étrange mais ces jours ci la vie de Will était devenue étrange. Elle lui demanda s'il souhaitait aller chercher Oliver, histoire sans doute de changer de sujet de conversation.

Oui pourquoi pas ! Allons y ! répondit-il en prenant un air plus enjoué.

Il repartit aussitôt dans ses pensées, fronçant les sourcils, l'air songeur. Il sentait soudain deux doigts lui pincer une des joues et il leva les yeux vers la jeune femme.

Je boude pas...

Non, rien qu'un peu. Bon, Will n'était pas un grand boudeur par excellence de toute façon. Parce qu’elle pensait sérieusement qu'il avait peur qu'elle parte avec lui ? Non, certainement pas. Il y avait bien une chose que Will Prior ne craignait plus, c'était bien ça, qu'elle le quitte pour quelqu’un d'autre. Enfin, si elle avait cette idée derrière la tête elle l'aurait déjà dénoncé aux flics ou fuit le pays après avoir apprit qu'il était un tuer en série, et que son ancien meilleur en était un aussi. Il haussa les épaules, et se leva, on venait de lui pincer la joue pour la deuxième fois. Décidément ces joues avaient quelque chose.

Une nouvelle lingerie ? Fallait le dire plus tôt !

Il La prit par la main et l'embrassa. Ils sortirent donc du restaurant main dans la main et il se contenta de suivre Sezaïc, pour aller chercher son fils.

Et je veux voir tout ça hein ? - fit-il en souriant – Ce soir c'est possible ?

Il esquiva une claque invisible en rigolant. Quelque part Will se disait qu'il fallait qu'il en profite le plus possible. Tant qu’il pouvait encore se promener dans la rue sans risques. Il regarda sa montre, ils étaient largement à l'heure. Ils arrivèrent donc devant l'école d'Oliver et Will regarda le portail s'ouvrir. En primaire, il était dans cette même école. Ah, les souvenirs de la primaire. Cela lui faisait drôle d'aller chercher un petit garçon qui serait dans quelque temps son petit garçon. Vraiment... Il avait l'impression que le monde tournait à l’envers. Il sourit, rien qu'en repensant au fait que dans quelque années, il allait peut être accompagner lui même son propre enfant ici, l'embrasser avant d'aller travailler... Car oui, Will songeait réellement à se trouver du boulot, tout en continuant ses études parce qu'il aimait trop ça. Il se souvenait de son père qui avait toujours un truc nouveau pour lui, chaque jeudi soir où il venait le prendre , lui et Isa. Et la primaire c'était aussi l'époque où Will refusait de se couper les cheveux après avoir lu le mythe de Samson, l'époque où il aimait faire des potions magiques avec des feuilles, du savon bleu de la cantine et l'eau des toilettes. Il fut sortit de sa rêverie quand il aperçus Oliver sortir de l'établissement. Il alla à sa rencontre et d'une manière tout à fait naturelle il le serra dans ses bras. Oliver ne l'avait pas revu depuis l'affaire avec Eliott alors...

Comment ça va mon grand ?
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Jeu 19 Juin - 13:47


Will ∞ Sezaïc
Je n'avais pas pu m'empêcher de lui pincer sa joue avec gentillesse pour lui dire d'arrêter de bouder ; Je ne voulais pas que l'histoire avec Théodore lui mette des doutes, déjà que celle avec Eliott avait failli avoir raison de notre couple à un moment donné. Je voulais juste qu'on profite du temps que l'on passait tous les deux. Il me certifiait qu'il ne boudait pas, et je ne pus m'empêcher de rire légèrement, avant de lever les yeux au ciel l'air de dire : mais bien sûr, je te crois... On s'était levé et je lui avais pincé de nouveau ses joues, je trouvais ça limite amusant. J'adorai le taquiner comme je l'avais fais bon nombre de fois au lycée. Quoique, la boudeuse normalement c'était moi. Combien de fois, je n'avais pas boudé dans mon coin car je n'avais pas été contente de quelque  chose ? Oh, la liste serait longue, j'en étais sûre. Il avait fallu que je mentionne le mot lingerie pour qu'il retrouve son air béat de tout à l'heure et que d'un coup il ne boude absolument plus. C'était bien un mec. Il m'avait pris la main avant de m'embrasser, baiser que je lui avais rendu. On marchait tranquillement quand il disait qu'il voulait voir tout ça et de préférence ce soir. Impatient. Voilà comment je pouvais le qualifier à l'heure actuelle. Je me mis à réfléchir, ou plutôt à mimer un instant de réflexion. « Hum je ne sais pas... » Fis-je avec un léger sourire aux lèvres en continuant à marcher. « Est-ce que tu le mérites ? » J'adorais jouer avec son impatience, c'était tellement drôle. On avait l'air de deux gamins par moment. On s'était toujours conduit ainsi de toute manière. « Si tu trouves une baby-sitter pour Oliver, peut-être. » Je tirai légèrement la langue avant de faire un grand sourire. Après tout il me devait bien ça : il m'avait planté le jour e la fête des lumières et j'en avais eu pour une somme énorme en baby-sitting car j'avais du faire le baby-sitting moi-même pour son ex-meilleur ami. Quand je me rendis compte que j'avais passé la soirée avec le psychopathe à la faux je ne pus m'empêcher de frissonner, en fin de compte, on 'était tranquille nulle part dans cette ville. On avait fait un bon bout de chemin quand on arrivait devant l'école de Oliver. Il y avait d'autres parents, et je vis rapidement que je ne leur avais jamais pratiquement parlé. D'un côté je n'en voyais souvent pas l'intérêt, si c'était pour qu'ils me parlent de leurs marmots en prônant que c'était les meilleurs au monde, non merci. Ollie était sorti rapidement de l'école et Will était allé à sa rencontre, je l'avais suivi. Oliver avait un grand sourire sur le visage, tout content. « Je suis trop content que maman t'ai pardonné Will ! » Il sautait limite sur place, tel un kangourou. « Tu m'as trop manqué ! Faut qu'on joue ensemble ! » Ses yeux pétillaient et je me rendais compte que j'avais fais le bon choix en lui pardonnant Oliver l'adorait, c'était rare qu'il appréciait autant une personne. « Ca dépend, ton contrôle de calcul ? » Je regardais Ollie, qui se refermait comme une huitre marmonnant quelques paroles. Ouai... il ne fallait pas être sorcier pour comprendre que la note était pas terrible, voir catastrophe. Le pauvre, il avait hérité de mes gênes nul en maths. Je posais une main sur l'épaule de Will. « Et bah lui il va t'aider hein. » Fis-je avec un sourire en le regardant. Au lycée j'avais toujours piqué ses devoirs pour recopier afin d'avoir toujours plus de la moyenne. J'approchais ma bouche de l'oreille de Will pour lui murmurer quelques paroles : « Si tu l'aides, je fais un effort pour venir ce soir... » Chantage affectif, il n'y avait rien de mieux ! 
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Ven 20 Juin - 19:01

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Bien sûr qu'il le méritait ! Enfin, on ne pouvait rien refuser à Will Prior... Enfin, c'est ce qui sonnait le plus juste dans sa tête, quand à la réalité, c'était autre chose. Quand Oliver répondit à son étreinte, Will se dit alors que ce gamin était décidément au top. Et maintenant qu’il connaissait son père, il ne le regardait plus vraiment de la même façon. D'une manière plus neutre. Avant, c'était comme si Will cherchait perpétuellement des réponse ne le fixant alors que maintenant,t out était parfaitement clair. Il ne voyait pas vraiment ce qu'il tenait de Théodore d'ailleurs... Bah, il le verrai peut être quand Oliver grandirait d'avantage. Sezaïc ajouta à son fils qu'il l'aiderait pour un des ses devoirs et Will ne pu s'empêcher de sourie. Elle devait se souvenir qu'il était bon élève.

Pas de soucis, on verra ça ensemble !

Il regarda Sezaïc avec le regard qui voulait dire « mais bien sûr très chère... je t’attendrais » et attrapa Oliver par la main. Aller, direction la maison. Enfin l'appartement. Enfin.

Et on nouera ensemble évidement. J'ai un super jeu chez moi, je sais pas trop d'où il sorts... Un truc de courses... Ou de combat je sais plus en tout cas, tu viens quand tu veux pour y jouer !

Réflexions faite ce jeu était peut être un cadeau de Lucien pour son Noël dernier. Son couin avait un choix pour lui offrir des trucs hors de prix et Will se demandait s'il les payait vraiment avec du liquide où s'il attendait que la boutique ferme pour les « emprunter », comme il disait. Quoi qu'il en soit, ce jeu était cool et maintenant qu'Eliott était derrière les barreaux, Will n'avait plus de compagnon de jeu. Oh et puis Sezaïc ne pouvait pas lui dire non. Ils allaient bientôt formuler ce qu'on pourrait appeler une famille, et Will comptait bien passer plus de temps avec Oliver. Ils arrivèrent donc à destination et Will posa sa veste.

Tient au fait Oliver, viens là !

Il fouilla dans ses poches pour en sortir l’échographie fait le matin même. Il invita Oliver à s’asseoir sur un fauteuil . Il tendit l'image vers le garçonnet en souriant.

Regarde, c'est ton p'tit frère ou ta petite sœur !

Il fixa les yeux du garçon, espérant qu'il soit... content ? Non, pas seulement, Will ne savait pas vraiment ce qu'il cherchait.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Ven 20 Juin - 21:58


Will ∞ Sezaïc
Cela me faisait plaisir de voir que Oliver et Will s'entendaient aussi bien. On disait souvent que les enfants avaient bien du mal à accepter un nouveau conjoint pour leur parent, mais avec Oliver je n'avais jamais eu ce problème. Il avait adoré Will dès qu'il l'avait vu et je savais qu'il le considérait un peu comme son père, qu'il n'avait jamais vu. Quand j'avais vu l'air de Oliver légèrement boudeur dû à son contrôle de calcul mental je n'avais pas pu m'empêcher de lui dire que Will l'aiderait car c'était lui le plus fort de nous deux. Je lui avais sans cesse piquer ses devoirs pendant le lycée pour avoir au moins la moyenne. Evidemment, il n'avait jamais pu me détester pour ça, même s'il me sonnait les cloches de temps à autres. On marchait tranquillement en direction de l'appartement de Will, il avait pris la main de Oliver et je n'avais pas pu m'empêcher d'esquisser un sourire. Il faisait vraiment père de famille comme ça. On était arrivé rapidement et Will parlait de jeux vidéos. Je levais les yeux au ciel, tout de suite les jeux vidéos. « Trop cool ! Maman elle veut pas que j'ai de console ! » Oui oui, Oliver, fais-moi passer pour la mère super-rabat-joie. N'empêche, j'étais en train de me dire que j'agissais comme ma mère par moment... C'était horrible. D'un côté je ne l'empêchais pas de regarder des dessins animés ou autre, c'était déjà ça ! Moi quand j'avais son âge, je n'avais même pas eu le droit de regarder des dessins animés. On était rentré tranquillement dans l'appartement de Will quand celui-ci sortit l'échographie en la montrant à Oliver qui l'a pris avec un sourire aux lèvres. « C'est trop coooool ! Je pourrais lui apprendre pleins de choses ! Puis j'ai toujours voulu avoir un frère ou une soeur ! » Il était tout excité comme quand je lui avais appris la nouvelle et je souris en passant ma main dans ses cheveux. Il était tout content, c'était trop mignon à voir. « Will... tu seras mon papa toi aussi ? » Il le regarda droit dans les yeux et je regardais mon fiancé avec un léger sourire. C'était la première fois que Oliver en parlait clairement et cela me fit chaud au coeur. J'avais posé une de mes mains sur l'épaule de Will en souriant : « Tu vas pouvoir t'entraîner pendant un peu moins de sept mois. » Je ris légèrement. J'espérais que la conversation sur le père de Oliver ne ressorte pas car je n'en avais pas encore parler à mon fils. Non, il ne savait pas que j'avais croisé son père quelques jours auparavant, je préférais attendre le bon moment pour lui dire.  
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mar 24 Juin - 21:34

Sezaïc ∞ Will
I found the one, he changed my life, but was it me that changed
Pas de console, oups ? Bon au pire Will se ferait taper sur les doigts pour avoir dit une telle chose à Oliver. Il était assez étonné d'apprendre ça, il ne voyait pas Sezaïc interdire les jeux, comme quoi elle avait vraiment changé. Oliver avait l'air ravi d'avoir un petit frère ou une petite sœur. C'était vraiment bien. Et puis s'il prenait déjà son rôle de grand frère à cœur, Will pensa alors qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. Parfois il se disait que c'était une chance que le jeune fils de Sezaïc l'ait aussi vite adopté. Au début il avait pensé que la chose serait délicate mais en fin de compte, il lui avait semblé qu'Oliver l'avait tout de suite aimé. Maintenant qu'il savait qui était son véritable père, Will ne pouvait pas s’empêcher de penser que Théodore serait ravi d'avoir un môme comme lui. Ce qui lui demanda lui fit chaud au cœur et il esquissa un petit sourire.

Bien sûr Oliver ! Tu es déjà un fils pour moi.

Il avait dit ça sur le ton le plus naturel du monde et on pouvait dire que c'était sortit tout seul. Au fond oui, il aimait déjà ce garçon comme son fils.

Tient, et si tu sortais tes affaires qu'on voit ton travail ensemble ? En attendant je vais parler un peu avec ta mère dans la cuisine.

Il lui sourit et entraîna Sezaïc dans la cuisine, lui proposant à boire dans la foulée. Il sortit trois verres et, jetant un coup d’œil au jeune Everglow qui sortait ses affaires, il se pencha vers Sezaïc pour lui chuchoter :

Tu compte lui dire ou pas ? Pour Théodore ? Si tu veux, on peut le faire ensemble...

Parc ce qu'il savait d'avance que c'était loin d'être une chose facile que d’avouer à son fils qu'on avait recroisé son père, qu'il n'avait jamais connu en prime, l'autre jour dans la rue. Et que par dessus tout, ce père en question ne semblait avoir aucun souvenir de Sezaïc et ne savait donc même pas qu'il avait un enfant. Oui c' était un peu chaud à annoncer comme ça. Quoi que Oliver était jeune, il fallait peut être en profiter, Will savait qu'il ne pourrait pas vivre plus longtemps dans l'ignorance, as avec tout ce qui se passait actuellement dans cette foutue ville de dingues. Il comprendrait peut être plus facilement ? Ou peut être pas, mais Will sentait que Sezaïc devait lui dire.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 25 Juin - 18:30


Will ∞ Sezaïc
Oliver avait l'air très heureux et j'en étais ravie. Rien ne m'apaisait plus que de le voir épanoui. Il avait hâte d'avoir un petit frère ou une petite sœur et j'étais persuadée qu'il allait faire un aîné génial ! Je voulais que l'on ait une famille unie, sur qui on pouvait compter. Pas une famille qui critiquait tout ce qu'elle pouvait comme j'avais eu. A chaque fois j'avais le droit à des punitions, à chaque fois je n'étais pas assez bien. Quand mes parents avaient du voir ma lettre de départ ils avaient du se dire que décidément j'avais l diable en moi, et quand j'avais revu brièvement ma mère quand j'étais revenue elle avait du se dire que quelque chose clochait pour que je sois aussi calme et aussi carrée. Oliver était tout excité et pour une fois je n'eus pas du mal à lui faire sortir ses affaires. C'était même Will qui lui avait dit de le faire et il alla de suite sortir ses cahiers. Will avait dit qu'il allait me parler dans la cuisine. De quoi donc ? J'eus rapidement la réponse à ma question. Ah. Je m'étais renfermée comme une huître. On était vraiment obligé de parler de lui ? Car je voulais vraiment oublier cette journée particulièrement affreuse, j'eus cru avoir la honte de ma vie sur ce coup. Je n'avais pas pu m'empêcher de rire, rire jaune. « Je ne sais pas. Franchement déjà il se fait appeler Théodore ce qui est n'importe quoi. » Je vis la mine surprise de Will et je soupirai légèrement. C'est vrai que ça, je ne lui avais pas dit. Il fallait croire que pour tout le monde c'était Théodore, et dire qu'en vérité ce n'était pas du tout ça... On allait me prendre pour une folle si j'étais la seule à savoir qui il était vraiment. Une fille contre des dizaine de gens, il y aurait de quoi, en effet, se poser des questions. « Ce n'est pas son vrai prénom, je ne sais pas qui lui a mis ça en tête. Son vrai nom c'est Antoine Chevalier. Sérieusement, il dit qu'il ne me connait pas et je ne pense pas que j'oublie ce genre de personne tu vois... Je vais croire qu'au final je n'avais aucune importance et qu'en fin de compte j'avais raison en partant : je n'étais qu'un jouet à ses yeux. » Je ne regardais même plus Will. En fait j'étais comme blessée dans mon égo. Même si je ne ressentais plus rien pour Antoine, je ne pouvais m'empêcher de ressentir une blessure, comme si le fait qu'il disait ne pas me connaître était pire que d'avoir couché avec moi pendant qu'il était marié. « Donc vois-tu, annoncer à Oliver que son père ne veut même pas reconnaître sa mère, je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Je ne veux pas qu'il soit blessé par son père qui si ça se trouve ne veut même pas le connaître. C'est la première fois que je l'entends dire qu'il veut que tu sois son père, et je pense qu'on ne peut pas entacher son bonheur. C'est la première fois qu'il ne me regarde pas avec des larmes aux yeux en mentionnant le mot ''papa'' Will. » J'étais sérieuse. Combien de fois j'avais du le consoler en Australie en essayant d'atténuer sa douleur ? Il avait été souvent l'objet de moquerie de la part de ses camarades car il n'avait pas de père. Ca avait été cruel. J'avais pris mon verre et celui de Ollie pour aller vers le salon. J'espérais que cette discussion soit close, j'avais toujours horreur de parler de choses pareilles. « Par contre je ne partagerai pas ma chambre ! » J'étais à peine entrer dans la partie salon que Oliver me regardait d'un air très sérieux, je ris légèrement. « T'inquiètes pas pour ça. » Je m'assis sur le canapé alors qu'Oliver tendait son cahier de mathématiques vers Will. « Rien compris à ce problème. »  
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

(will) I found the one, he changed my life, but was it me that changed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [résolu] adb push --> devices not found ???
» 19 octobre - La collection Lost and Found de 7 Dots Studios
» Coin can't be found - please help!
» [SOFT] GCz - Logiciel de Geocaching
» Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: saison 1-