AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
la vérité si tu parles (Sezaïc × Eliott)

avatar

Invité
Invité



Jeu 15 Mai - 18:36


Will ∞ Sezaïc
Will avait accepté de garder Oliver pendant la journée entière. Oh ce n'était pas bien compliqué, il fallait dire que la gamin était assez autonome et il devait bien ça à sa mère. Oui, il lui avait posé un tas de questions plus ou moins personnelles, il n'avait pas répondu à tout, mais Will le trouvait quand même marrant ce môme. Il ressemblait beaucoup à Sezaïc en un sens. Ils avaient fais un tas de choses durant leur journée. Cinéma – parce que Will avait envie depuis longtemps de ce faire un bon film de super héro et que Oliver semblait partant – brocante, parce qu’il y avait toujours un vendeur de sucrerie géantes que Will aimait et du coup, Oliver avait eu le droit à sa grosse poche bien remplie, un tour au parc, et pour terminer retour à l'appartement de Will. Oui, Will avait passé la journée parfaite. Au début il avait cru que garder le fils de Sezaïc allait être une corvée mais finalement... Il avait juste hâte que Sezaïc rentre et de lui raconter  tout ça. Et oui, il était très fier de lui, son baby-sitting c'était bien déroulé. Quand il repensait à la seule séance de baby-sitting qu'il avait fait, la seule et l'unique avant celle ci... où il avait laissé un bébé de deux ans s'enfiler une boite entière de guimauve. Mais bien sûr pour cette fois ci Will c'était trouvé une super excuse en béton. Il alla s'asseoir sur le canapé à côté d'Oliver.

« Alors cette journée Oliver ? »

Il n'eut pas le temps de répondre que l'on sonnait déjà à la porte. Il se leva d'un bond, Sezaïc n'était pas censé arriver avant quelques dizaine de minutes. Il ouvrit la porte, un grand sourire sur le visage qui lassa ensuite place à une grimace surprise. Eliott. Non, rectification, Eliott et un bébé. Son neveu sans doute dont il entendait tant parler. Un « Heuu » sortit tout seul de sa bouche et il le laissa entrer. Pourquoi ? Avec Eliott c'était toujours la même chose. Oh oui, il était marrant, il était un de ses meilleurs amis, voire son meilleur ami mais il fallait dire qu'il choisissait toujours le mauvais moment pour débarquer. Il revint auprès d'Oliver et lui passa une main dans les cheveux.

« Oliver, j'te présente Eliott, c'est un pote à moi. Eliott voici Oliver le fils de... »

Comment présenter la chose ? Eliott ne savait pas pour Sezaïc et quelque part, Will était prêt à parier que s'il lui disait avoir trouvé une fille qu'il l'aimait, il en le croirait pas. Mais il poursuivit quand même.

« De ma petite amie. » dit-il avec un grand sourire. « En quoi je peux t'aider au juste ? »

Oui parce qu’il supposé qu'Eliott ne venait pas pour lui dire bonjour, en tout cas, pas avec son neveu dans les bras. Au fond de lui, Will commençait à trouver que son petit appartement ressemblait à une garderie.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Will S. Prior le Dim 18 Mai - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Ven 16 Mai - 22:04

Sezaïc ∞ Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
Le bébé s'envola pour littéralement atterrir dans les bras d'Eliott. « Tu gardes Eddy aujourd'hui, je te le confie. Et évite de le perdre dans la maison s'il te plaît. » « Mais... » « Merci Ely, je savais que je pouvais compter sur toi. » Sans attendre une seule seconde de plus, Amy posa un bisou sur la joue de son frère et de son fils puis disparut dans l'entrée. Le bébé leva un regard larmoyant vers son oncle qui frissonna. « Oh non, pleure pas... » Fin de l'histoire.

Six heures plus tard, c'est un Eliott épuisé et prêt à s'assommer qui cala le petit Eddy sur sa hanche avant de prendre la première direction qui lui passait par la tête. Quelqu'un pourrait bien l'aider dans cette ville, quelqu'un de doué, de plus qualifié que lui... Encore cinq heures à tenir avec le mouflet, cinq heures ! Et c'est tout naturellement qui se retrouva planté devant la maison de Will. Will, c'était le type qu'il avait longuement dragué par SMS avant de se rendre compte qu'il n'était pas la jolie blonde escomptée. C'était aussi son meilleur pote, il pourrait sans doute l'aider. Il sonna, la porte s'ouvrit rapidement et il fonça droit à l'intérieur. « Salut Will ! Oh là là, faut trop que tu m'aides ! Ma soeur m'a confié Eddy toute la journée ! Et toute la soirée aussi. Mais j'ai aucune idée de comment ça fonctionne, ces machins ! D'ailleurs... Oh ! » Il avait bien entendu que Will lui disait quelque chose mais il ne capta que « Oliver » pile poil au moment où il fonçait dans le gamin. « Euh, pardon. » Le fils de sa petite amie. « Quoi, t'as un fils ? » Nan, absurde, il lui aurait dit. Par contre... « Attends nan, première étape, t'as une petite amie ? » Les yeux ronds comme des soucoupes, Eliott manqua de lâcher Eddy qui émit un bruit vraiment bizarre. Drôle de créature. « Elle est blonde, j'espère ! Oh là là, je m'en remets pas. » La sonnette retentit de nouveau. Eliott cala de nouveau le minimoy sur sa hanche et fonça dans l'entrée. « Attends, faut que je vois le spécimen ! » Il ouvrit la porte, un grand sourire plaqué sur le visage. « Bonjou-argh. » Eliott dissimula maladroitement son sursaut de panique derrière un spasme bizarre et le petit Eddy se cogna la tête sur son épaule dans le processus. « Euh, v-v-vous... vous êtes la copine de Willy ? Ah euh... Eh bah enchanté de rencontrer ma remplaçante et euh, bah... Entrez, j'imagine. Enfin entre. Enfin entrez. » Les mains tremblantes, Eliott s'écarta de la porte en berçant - secouant plutôt - le petit Eddy jusqu'à ce qu'il se la ferme. Il savait parfaitement qui était la nana de Will. Leur entrevue ne remontait pas à très longtemps et... Non, tu rêves mon pote. Comment tu veux qu'elle te reconnaisse. T'avais une capuche et il faisait sombre. T'es tranquille. Oui, mais bon, il avait quand même la même voix, la même taille et tout... Tranquille, tranquille. Panique pas, on va voir que ça. Écoutant son propre inconscient, Eliott glissa les mains dans ses poches, lâchant le petit Eddy au passage. Il eut la présence d'esprit de lever un genou au dernier moment et le rattrapa in extremis. Rouge tomate, il se précipita vers Will, avec l'envie de se cacher derrière lui.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Sam 17 Mai - 12:50

Sezaïc ∞ Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
Pour une fois, il avait fallut que je travaille sur mon jour de congé et j'étais assez énervée. On m'avait prévenu au dernier moment, à sept heures du matin on m'avait appelé en disant que cela ne pouvait pas attendre et que je devais être au bureau toute la journée. Evidemment, Rory n'avait pas pu me dépanner car elle devait aller au travail du coup j'avais demandé à Will qui avait accepté de garder Oliver pour la journée. C'était alors avec un esprit plus serein que j'avais pris la direction de mon travail. Mon patron m'attendait en disant que l'affaire avait été avancé pour le début de la semaine prochaine et que tout devait être prêt même si je devais mourir sur mon bureau... C'était que j'avais déjà failli mourir dans mon bureau avec un type à la faux mais ça, je le cachais bien. J'avais donc passé une grande partie e mat elle la pauvre fille. Elle m'empêchait de passer la journée avec mon fils, et je lui en voulais à l'intérieur de moi-même. Mais il ne fallait pas que ma vie personnelle entre en jeu du coup je tentais vraiment de trouver une défense, mais que dire quand une femme donne sa propre carte bancaire ? Peut-être pourrais-je dire qu'elle n'avait pas toute sa tête ? Je réfléchissais toute la journée alors qu'elle était partie car ''il faut que j'aille amener ma fille à un goûter d'anniversaire...'' Franchement là j'ai cru que j'allais lui balancer des crayons dans la figure. Pars, pars rejoindre ta fille. Dégage de mon bureau. Oui je n'étais pas d'humeur. Le reste de l'après-midi, je préférais travailler sur un autre dossier dans mon coin. Le dossier que ce fou m'avait dit de prendre et de travailler dessus. Bizarrement il y avait un point commun avec trois autres affaires : rien n'avait été trouvé sur place, si ce n'était des petites babioles sans importance et je commençais à croire qu'on avait comme un magicien là-dessous. Après un café, je vis qu'il n'était pas loin de dix-sept heures, et je trouvais que déjà pour un samedi c'était trop ! Je pris mes dossiers sous le bras : celui de la naïve, celui du fou où il y avait trois autres papiers rajoutés par mes soins qui étaient les trois autres affaires. Je mis ma veste et je pris mon sac, mettant mes dossiers sous le bras. J'arrivais à atteindre l'ascenseur sans que mon patron ne me voit. La chance. Peut-être que finalement la journée allait tourner dans un bon sens. J'avais pris directement la direction de l'appartement de Will, à pied car il n'était pas loin et çà c'était un gros plus. J'entrai dans l'immeuble avant de monter les escaliers. En arrivant devant sa porte, je sonnai, attendant, les dossiers sous le bras. J'étais crevée, des fois je me demandais pourquoi j'avais fais ce métier, je l'aimais certes, mais quand j'avais es clients comme ça j'avais juste envie de claquer des doigts pou qu'ils disparaissent. Ce ne fut pas Will qui m'ouvrit mais un autre homme qui m'accueillait de façon... bizarre, avec un sursaut. Euh ? Okay j'étais peut-être fatiguée mais je n'avais pas une tête aussi horrible non ? « Bonjour. » Fis-je simplement avec un léger sourire. Il avait un bébé dans les bras et il était trop mignon. Une vraie bouille. Pourtant, son père, enfin j'en concluais que c'était son père, semblait particulièrement mal à l'aise. « Oui c'est ça. » Répondis-je quand il me demandait si j'étais la copine de Will, il me disait même que j'étais sa remplaçante, okay ça c'était un peu bizarre et il m'invita à entrer. Comme si tout était normal. « Merci. » Je le regardais un peu, avant d'entrer et de voir Ollie qui avait un grand sourire aux lèvres en allant me voir. « Maman ! C'était trop génial avec Will ! C'était trop trop bien ! » Je souris en déposant un baiser sur sa joue. S'il avait passé une bonne journée c'était déjà ça. Il avait l'air carrément excité. J'allais voir Will avant de l'embrasser quelques secondes. « Je vois que finalement tu n'as eu aucun problème. Il n'a pas l'air de t'avoir traumatisé. » Fis-je avec un sourire avant de laisser mes dossiers sur une commode et mon sac un peu plus loin. Je vis que son ami n'avait pas l'air à l'aise. « Hum, on dérange peut-être ? » Fis-je avec une grimace avant de voir le bébé qui glissait le long du corps de l'homme, comme s'il allait tomber et je ne pus m'empêcher de faire un geste à l'avant comme pour l'empêcher mais heureusement que cet homme l'avait rattrapé avec ses...genoux. « Euh, vous voulez peut-être que je le prenne ? C'est que vous allez l'air un peu perdu... » C'était ce que je pensais, dès qu'il m'avait vu c'était s'il avait pâli, et pourtant, on ne se connaissait pas, enfin j'en avais pas le souvenir.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Dim 18 Mai - 16:16


Will ∞ Sezaïc ∞ Eliott
Eliott et les bébés. C'était très drôle à voir. Bon, techniquement Will était mal placé pour faire ses commentaires désobligeant, lui même n'ayant pas une grande expérience dans le domaine mais il fallait quand même avouer que son ami était très drôle à regarder. Tout ça m'amusait bien, sauf quand il se mit à faire son petit numéro. Son fils ? Non pas vraiment. Et évidement Eliott eu l'air surpris quand il lui annonça qu'il voyait quelqu’un. Blonde ? Oui, c'était assez ironique quand on connaissait les détails de leur rencontre à tout les deux. Il ne l'arrêta plus, il parlait, il parlait, enchaînant les phrases gênantes qui n'auraient pas du être prononcé. Le spécimen. Comment parlait-il de Sezaïc lui ? La sonnette retenti, Will n’eut pas le temps de faire quoi que se soit que déjà, Eliott ouvrait la porte, laissant carrément tomber son pauvre neveu et le rattrapant de justesse. Il la salua d'une drôle de manière, Will eu un sourire crispé quand Sezaïc entra et qu'Eliott continua sur sa lancé. Willy + ma remplaçante. Il lui lança un regarda noir du style « à quoi tu joue là oh ça va pas ?! » Non non non. Là Will eu envie de se saisir d'un vase qui traînait là et de lui lancer en pleine tête. Elle entra, elle l'embrassa, Eliott vint se mettre derrière lui à la manière d'un petit chien apeuré. Oui, c'était bien la scène la plus embarrassante qu'il avait vécu depuis des années. Heureusement pour lui, Oliver était là. Il bondit vers sa mère en souriant et Will fut content de voir que lui aussi avait apprécié sa journée. Il se décala et attrapa Sezaïc par la main avant de se tourner vers Eliott.

« Non non, tu ne dérange pas du tout ! Sezaïc j'te présente Eliott, c'est un bon pote à moi qui avait besoin d'aide pour s’occuper de son neveu. Et Eliott, voici Sezaïc, ma petite amie, Oliver, son fils.»

Grand sourire et Will regarda de nouveau le pauvre bébé que tenait Eliott se disant que finalement, il avait trouvé plus manche que lui pour s'occuper des mômes.

« Et Sezaïc est pas du tout ta... remplaçante Eliott, on a jamais été ensemble que je sache !»

Il lui lança un regard lourd de sous entendus. «Si tu parle de nos discussions romantiques anonymes j'te tue » pensa t-il très fort. Il reprit la parole, histoire de passer à autre chose. Sezaïc allait décidément se dire qu'en six ans, il était vraiment devenu une personne étrange.

« Oliver a été génial sinon, on a passé une super journée.»

Et enfin, quelque chose qui aurait du l'interpeller plus tôt revint en mémoire à Will. La tronche qu'Eliott tirait en voyant Sezaïc, elle n'était pas effrayante pourtant... Ou alors peut être qu'ils se connaissaient, quoi que la jeune femme avait l'air de le voir pour la toute première fois. Au pire... Will savait depuis longtemps que son ami était étrange. Il fallait pas qu'il se pose autant de questions... Peut être qu'elle lui rappelai juste quelqu’un ?
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mer 21 Mai - 22:35

Sezaïc ∞ Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
C’était bien la petite avocate qui se tenait dans l’entrée de Will. La même avocate qu’il avait menacé quelques nuits plus tôt afin d’obtenir un dossier. Ces papiers avaient beaucoup d’importance puisqu’ils le conduiraient très probablement à l’assassin – si tant est qu’on travaille dans le domaine de la violence qui régnait sur la ville. Sans eux… Disons qu’Eliott piétinait. Mais il n’avait certes pas prévu que son meilleur ami se mette à sortir pile-poil avec la mauvaise fille. Préférant se taire de peur qu’une quelconque chose le trahisse, il se contenta de fourrer le petit Eddy dans les bras de la demoiselle. Un problème de moins pour les minutes à venir. « ‘S’appelle Eddy. » Techniquement, il s’appelait Edward mais Eliott n’était même pas sûr qu’un jour, quelqu’un ait prononcé ce prénom en entier. « Et Sezaïc est pas du tout ta... remplaçante Eliott, on a jamais été ensemble que je sache ! » Malgré la présence de Sezaïc qui continuait à le perturber profondément, Eliott ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil espiègle à son ami. « Il fut un temps où tu m’envoyais des SMS amoureux plein de cœurs, pourtant. » Dans les bras de la jeune femme, Eddy se mit à pleurer, de ce petit pleur qu’il trouvait particulièrement agaçant. A croire qu’on allait le jeter tout droit dans un gouffre infernal. Saisissant là l’occasion de fuir, Eliott piqua le bébé à la demoiselle. « Euh, il a pas fait sa sieste. Je squatte trois minutes ta chambre, Willy ! » Tel un courant d’air, le garçon jeta le môme sur son épaule et disparut dans la première pièce venue. La bonne, par chance. « Eh bah mon pote, si on n’est pas dans le caca, là… » Eliott posa le minuscule garçon sur le lit et s’appuya contre la porte, à la fois pour épier une éventuelle conversation et parce qu’il sentait qu’il allait s’écrouler sinon. « Je lui ai foutu une sacrée frousse la nuit dernière, Eddy ! Si elle me reconnait, je suis foutu. » Alors qu’il chuchotait, sa voix dérapa dans les aigus. « J’ai dû passer pour un sacré idiot, là. » Tu parles à un bébé, mec. Un bébé. Eh bah ça faisait du bien, de parler un peu. L’avantage avec Eddy, c’est qu’il ne comprenait rien à ce qu’il disait. Pas de risque qu’il aille le répéter ni rien. « Tu restes là, gentil Eddy. Tu bouges pas, d’accord ? Dors et… Tout ira bien. » Eliott adressa un sourire tremblant au môme et repassa de l’autre côté de la porte, le côté qui lui faisait peur puisque Sezaïc s’y tenait en ce moment même. Ce n’était pas tant la réaction de Sezaïc qui lui faisait peur, mais plutôt l’idée qu’il se fasse dénoncer. « Il devrait dormir un moment. Il doit aimer ton lit. » Sentant qu’il ne pouvait pas exclusivement parler à Will sans passer pour un malpoli de première, Eliott se tourna avec réticence vers la jeune femme. « Et, euh… Très jolies chaussures, en passant. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Jeu 22 Mai - 13:45

Sezaïc ∞ Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
A croire que la réponse à ma question ne s'était pas fait priée : j'avais un bébé dans les bras à présent et le pauvre petit avait l'air d'être bien énervée. Je me mis à le bercer tranquillement quand le jeune homme me déclara qu'il s'appelait Eddy. « Coucou Eddy, tu sais que tu es trop mignon ? » Fis-je avec un sourire en regardant le bébé qui n'arrêtait pas de gigoter. Cela me rappelait Ollie quand il était bébé et que par moment j'avais passé des journées entières voir des nuits à le bercer pour qu'il dorme pour au final faire une nuit blanche et me retrouver endormi sur le canapé avec Ollie qui me tirait les cheveux. Will avait pris la décision de nous présenter. Ainsi j'étais face à Eliott et je fis un sourire amical. « Enchantée. » je gardais Eddy dans les bras et je me demandais à force s'il avait mangé ou non pour qu'il continue à pleurer ainsi. Eliott était son oncle à ce que j'avais compris et je me demandais s'il avait fait tout comme il fallait mais je préférais me taire, ce n'était pas mes oignons. Will précisa alors que je n'étais pas la remplaçante d'Eliott, et ce dernier ajouta que pourtant il avait reçu des sms de la part de Will. Je ne comprenais pas cette histoire et je me demandais même si c'était vrai. Je n'avais même pas ouvert la bouche qu'Eliott avait repris Eddy en disant qu'il n'avait pas eu le temps de faire sa sieste et filait aussi vite que la lumière ans la chambre de Will. Je restais un moment scotché par la vitesse de l'action avant de me tourner vers Will. « Je lui fais peur pour qu'il me fuit ainsi ? Je veux dire, je ressemble autant à un zombie que je le pense ? » Fis-je avec une grimace. J'étais fatiguée oui, mais je ne pensais pas avoir une tête de déterrée comme ça. On était plus que tous les deux avec Ollie, Eliott mettait du temps et je commençais à me demander si ce type n'avait vraiment pas un problème avec moi. « Maman c'était trop bien ! Avec Will on a été voir un film de super-héros ! » Les yeux de mon fils pétillèrent et je compris que j'avais fais le bon choix en proposant à Will de garder Oliver. J'avais bien expliqué à mon fils que Will et moi c'était devenu plus important, qu'il allait être plus souvent avec nous et Ollie était enchanté à cette perspective. « Après j'ai eu le droit à pleins de bonbons ! » Je regardais Will en levant les yeux au ciel. Gâté Ollie ça allait me coûter cher sans doute, il me demanderait après pourquoi moi je ne lui achetais pas de bonbons ou autres. « C'était trop bien ! » Il était vraiment excitée et cela me faisait plaisir. Je le serrai dans mes bras. « J'aurai vraiment voulu être là. » Oui car j'y avais pensé toute la journée et au final j'avais passé mon après-midi avec une cliente pas commode et enfermée dans un bureau. Je me relevais en regardant Will. « Alors comme ça tu envoie des sms amoureux pleins de cœurs à ton pote et moi j'ai pas le droit ? » Fis-je avec une mine faussement jalouse. Eliott venait de fermer la porte et revenait vers nous. Compliment bizarre, je commençais vraiment à croire que je dérangeais et avec mon tact naturel je ne pus m'empêcher de lui dire : « Vous avez un problème avec moi pour autant éviter mon regard ? » Fis-je en fronçant légèrement les sourcils.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Lun 26 Mai - 19:46


Will ∞ Sezaïc ∞ Eliott
Parfois Will se demandait si son ami faisait exprès d'être aussi embarrassant. Franchement on pouvait en douter quand on voyait les manières qu'il avait de se comporter avec les gens en général. Mais une fois de plus, au nom de leur amitié bien étrange, Will préféra fermer les yeux et faire comme si tout ça ne c'était jamais passé. Il regarda Eliott disparaître dans sa chambre et poussa un petit soupire de soulagement.

« Oui non... -il se tourna vers Sezaïc l'air plus embrassé que jamais – disons que nous nous sommes rencontré de manière peu habituel... On pensait chacun écrire à une fille de notre cours commun alors qu'en fait c'était Eliott, c'était moi. E réalité c'était juste une histoire de mauvais numéros... »

Il devait bien avouer que comme ça, son histoire n'avait pas l'air crédible du tout, mais c'était la vérité après tout... Il haussa les épaules, et vit Eliott sortir de la chambre, bonne nouvelle ou pas son neveu était couché. Will n'osait pas imaginer une seul seconde l'état de la chambre. Étrangement il voyait bien son ami mettre tout en désordre en quelques instants, même s'il venait juste coucher un enfant. Et Will était un poil maniaque.. Oh et puis il avait sans doute vu l'atrocité de tableau chatons roses qui traînait quelque part du côté de son lit... Bon, de toute façon il faisait d'avantage confiance à Eliott pour pas qu'il fouine partout et qu'il tombe dessus. Il fit alors une remarque assez inattendu sur les chaussures de Sezaïc -oui c'était quand même étrange même venant de lui – et Sezaïc répliqua aussitôt, toujours aussi directe. Bien sûr que quelque part Will avait envie de calmer le jeu, mais il avait lui aussi envie de savoir pourquoi depuis que son amie avait mit les pieds ici, il n'avait pas cesser de fuir le regarde de sa petite amie. Elle n'avait rien d’effrayant et Will ne voyait vraiment pas ce qui pouvait le mettre aussi mal à l'aise. Il s'attendait à une réponse tordue, sortit de nul part... Un truc à la Eliott quoi. Il attendit donc les bras croisés, que Eliott ponde une réponse cohérente u qui du moins, pouvait un peu tenir la route. Il n'allait pas le défendre en changeant de sujet ou un truc dans le genre, pour une fois il était du côté de Sezaïc. Oliver dans son coin de devait pas comprendre grand chose.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Ven 30 Mai - 23:57

Sezaïc ∞ Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
La question de la jeune avocate fit sursauter Eliott. Pas de doute, il allait commencer à passer pour un type bizarre là, à sursauter chaque fois qu'elle lui adressait la parole. C'est clair, tu ferais mieux d'être normal, mec. Il se serait bien passé des commentaires mentaux en prime, mais en l’occurrence, ils n'avaient pas tort. Flipper comme ça, ce n'était pas naturel et surtout elle allait commencer à se poser des questions. Eliott glissa un coup d'oeil à Will, espérant qu'il trouve le mot juste pour tous les tirer de cette situation sacrément embarrassante. Celui-ci se contenta simplement de croiser les bras. Sale traître, tout ça pour une... nana. Enfin elle était jolie mais... Il leva rapidement les yeux vers Sezaïc, ouvrit la bouche, la referma aussitôt, tel un poisson rouge. Il n'avait pas grand chose à dire pour sa défense et « je vous ai menacé avec une arme sacrément dangereuse et non prévue à cet usage pour obtenir des renseignements sur le meurtre de ma mère, du coup maintenant je flippe d'être reconnu et de finir en taule » ne convenait pas trop. « Euh... » Eddy étant un messy venu pour le sauver, un bruit sourd s'éleva de la chambre de Will, aussitôt ponctué par des pleurs tonitruants. « J'reviens, il a dû se casser la gueule du lit et... Les commotions cérébrales, vous savez... » Aussitôt dit, aussitôt volatilisé le Eliott. La porte de la chambre claqua de nouveau derrière lui et il cueillit aussitôt le mioche. « Putain, t'es mon sauveur Eddy ! Faut qu'on sorte de là avant de mourir. Et oui, t'auras une bosse mais tu restes beau. Presque. » Le petit Eddy réatterrit sur le lit et Eliott fit un bref tour de la chambre en quête d'un truc servant vite-fait de doudou. Un tiroir sous un bureau pouvait bien contenir un porte-clef ou un truc du genre non ? Le garçon farfouilla un instant dans ledit tiroir et tomba sur un calepin. En soit, c'était juste un cahier, peut-être pour les comptes, mais les initiales de Will gravées avec soin attirèrent son attention. Fermé par un cadenas. Sa curiosité attisée, Eliott tenta de feuilleter les pages par un coin. « Y a des photos... Je pourrais lui faire du chantage pour qu'il largue l'avocate, non ? Eddy ? » Le bébé renifla et il prit ça pour un oui. « T'as raison... J'vais faire ça. » Hop, il ouvrit le pyjama du môme, y glissa le carnet et referma la fermeture. « T'es vraiment magique. » Sauf qu'un bébé au bide carré, bah... Son regard se posa sur le cadre le plus laid qu'il ait jamais vu et il le décrocha en trois secondes. Ouvrant la porte de la chambre à la volée, Eliott flanqua le tableau dans les bras du petit Eddy qui entreprit aussitôt de baver dessus avec ravissement. Un heureux de plus dans le monde. Il bouscula Sezaïc pour gagner la porte d'entrée, annonçant en passant. « C'était cool comme passage, merci pour l'aide et tout...! J't'emprunte le chatons, Ed' aime bien et... Voilà. Euh, toujours de belles chaussures, j'aurais bien aimer juger le soutif aussi mais il est caché. Bye ! » La porte claqua derrière lui et Eliott fonça dans la rue comme s'il avait le diable au trousse. Le petit cahier était toujours dans le pyjama, porteur de biens mauvaises nouvelles.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Sam 31 Mai - 14:41

Sezaïc ∞ Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
On pouvait le dire : l'ambiance était loin d'être chaleureuse. J'attendais de savoir pourquoi le meilleur ami de Will ne voulait pas m'adresser la parole, et à croire dans le comportement de mon petit ami, lui aussi voulait savoir ce qui était en train de se passer. On était alors en train de le regarder tout les deux, moi les sourcils froncés, et Will les bras croisés. On faisait limite couple qui attendait une explication de son enfant. Cette pensée me fit rire légèrement à l'intérieur de moi-même. Je restais alors à attendre tranquillement la réponse, il commençait par ouvrir la bouche, la refermer puis il disait un ''euh...'' avant de s'enfuir une nouvelle fois. Je levais les yeux au ciel, comme exaspérer. « Okay alors là, je n'y comprends plus rien ! C'est quoi son problème ?! » Je marchais un peu dans l'appartement comme pour me calmer. Attends, il avait dit que le petit était tombé du lit. « Mais... sa sœur lui laisse son fils ?! Tu te rends compte que le gosse pourrait avoir un problème grave à cause de lui ? Il à l'air ''vachement'' de s'en soucier ! » J'étais sidérée. J'avais passer une mauvaise journée et à croire qu'elle allait continuer jusqu'à ce que j'aille me coucher. Oliver voyait bien que j'étais en colère et il préférait rester sagement assis sur le canapé, à ne rien dire plutôt que de me voir hurler. C'était rare que je m'énervais devant mon fils, mais là j'étais dans une incompréhension telle que je ne savais même plus quoi penser. « Je lui ai fais quoi hein ? Je lui ai dis bonjour, j'ai été polie, et lui il me regarde comme si j'étais la pire chose au monde ! » Sans doute que Will allait se sentir mal à l'aise à force, mais là non, je ne pouvais pas garder ça pour moi et encore j'avais fais des efforts. Je disais moins ce que je pensais que durant l'adolescence. Car si on avait été à l'adolescence j'aurai sans doute dit que c'était un connard et qu'il pourrait trouver des amis plus cordiales ! Or, ses amis, cela ne me regardait pas. Puis, je n'étais pas la sainte non plus. En tout cas j'étais en train de me calmer, fermant un peu les yeux et respirant doucement jusqu'à ce que... On me bouscule ?! Non mais c'était pas possible ?! J'avais regardé alors le fautif ?! Et je serrais mes poings pour garder mon calme. J'hallucinais totalement à sa façon de dire au revoir, et surtout quand il parlait de mon soutien-gorge ?! Non mais ! J'allais rétorquer cette fois quand il claqua la porte. J'étais de dos à Will et je serrais les poings. Garder son sang-froid. « IL M'ENERVE ! » C'était raté pour le coup, j'avais limite hurlé cette phrase, et Will allait donc comprendre que j'étais officiellement pas d'humeur. J'entrais dans la cuisine de Will, décidément je faisais comme chez moi, et je pris une bouteille de vin que je pris avant de prendre un tire bouchon et un verre et de revenir dans le salon. « Franchement j'ai trop envie d'aller lui foutre mon poing dans la figure ! » Je débouchais la bouteille avant de me servir un grand verre de vin comme je faisais pour me calmer. Je ne pus m'empêcher de le boire cul-sec sous les yeux de Oliver. Je regardais l'heure, de toute manière on allait pas tarder, j'étais vraiment fatiguée et ce type m'avait mis les nerfs à vif.
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mer 4 Juin - 11:21


Will ∞ Sezaïc ∞ Eliott
Will avait du mal à en pas éclater de rire, il fallait dire que tout ce qui était en train de se passer était assez comique dans le fond. Eliott aurait pu être clown, ou comédien dans une autre vie en fait… Non, au fond Eliott y tenait à son neveu… Enfin. Tout ça ne le regardait pas. Et Sezaïc qui pétait littéralement un câble… Bon, Eliott pouvait dire adieux à l’amitié qu’il avait imaginé entre elle et son ami. Merci Eliott, il avait tout gâché pour une raison parfaitement inconnu. Quand il sortit de la chambre, son tableau chaton rose sous le bras ; Will ne comprit pas. Ok, il était vraiment étrange ce soir. Il avait fumé un truc pas net ou quoi ? Bah; au moins il le débarrassait d’une horreur artistique… Il n’aurait pas à le refourguer à son cousin amateur d’art comme ça. Pfft, comme si Lucien allait accepter de prendre ça chez lui. Et si Eliott aimait, il savait quoi lui offrir à Noël, genre les assiettes assorties. Il lâcha une dernière remarque sur le soutient gorge de Sezaïc, Will eu envie de le gifler, de la taper contre le mur et de lui faire bouffer la toile qu’il avait entre les bras. Et Sezaïc explosa. Gros sans gène…

Oh, cela ne lui fera pas de mal… Je ne comprends pas ce qu’il avait, tu as du lui rappeler quelqu’un je ne sais pas… En tout cas j’te promets qu’en temps normal, c’est un gars vraiment cool.

Il la regarda se servir un verre, regardant Oliver qui avait assisté à tout ça. Il haussa les épaules, d’un air faussement désolé. Bon, ce n’était pas sa faute, ni la sienne, on ne pouvait pas prévoir qu’Eliott allait débouler comme ça. Ce gars était imprévisible après tout, on ne savait jamais ce qu’il avait derrière la tête. Will se dirigea vers l’entrée et attrapa les affaires d’Oliver qu’il mit dans un sac. Il attrapa son manteau et le lui tendit avec un large sourire.

C’était un plaisir Oliver, on refait ça quand tu veux. – il se tourna vers Sezaïc en souriant – Et toi on se voit dans pas longtemps ok ? On essaie de se faire une soirée tranquille ? Cinoche et restaurant tient… Ça peut être cool !

Oh Will avait intérêt à préparer THE soirée inoubliable, pour rattraper celle là. Une soirée sans Eliott, sans bébé, sans tableau chatons et sans malaise général. Juste une soirée tranquille.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 4 Juin - 18:31

Sezaïc ∞ Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
OJe pense que je n'avais pas été autant en colère depuis... le lycée. Eliott m'avait mis dans un état pas possible et je voyais qu'une solution: boire un verre de vin. C'était incroyable comment ces derniers jours je pouvais me mettre en colère facilement, la fatigue de mon emploi sans doute. En tout cas, quand il avait mentionné mon soutien-gorge, Will avait vu rouge. A force, je me demandais où il l'avait trouvé et surtout comment il était devenu ami avec un idiot pareil ! C'était incroyable comment cet homme avait manqué de savoir-vivre. Il était le total opposé de Will en somme. Will tentait d'apaiser les tensions en me disant que d'habitude il n'était pas comme ça, que sans doute je devais lui avoir fait rappeler quelqu'un... Et alors était-ce une raison pour parler ainsi et de se comporter comme il l'avait fait ?! Je regardais Will en fronçant les sourcils, quelque chose qui n'était pas forcément bon signe. Je souffla un instant comme pour ne pas m'emporter : « Je ne pense pas que ce soit une raison pour être aussi désagréable... On dit que la première impression est toujours la bonne, bah là, il ne m'a pas du tout fait bonne impression ! » Fis-je en restant assise sur le canapé alors qu'Ollie me regardait. Dommage qu'il ait assisté à tout ça, je n'aimais pas quand il insistait à mes pics de colère. Je regardais ma montre, il ne fallait pas que l'on tarde. J'étais fatiguée, et je voulais passer un peu de temps avec Oliver, qu'il me raconte sa journée. Je comptais commander des pizza car j'avais une flemme immense de faire à manger et je suis sûre que cela ferait plaisir à Ollie. Will lui tendit son manteau et ses affaires et le petit les pris avec un grand sourire. « Avec plaisir ! » Fit-il avec un grand sourire. J'aimais voir mon fils heureux comme ça, c'est vrai qu'on ne sortait pas souvent ces derniers temps et j'étais bien contente de voir que son samedi n'avait pas été gâchée par le fait que j'avais du travailler. Je posais le verre vide sur la table de salon avant de me lever. Will me proposait qu'on se fasse une soirée à deux prochainement et je souris. « Du moment qu'il ne revient pas... » Fis-je en appuyant bien sur le ''il''. Car là, oui, il ne valait mieux pas que je le recroise d'ici un bon moment car j'allais vraiment perdre mon sang-froid. Je m'approchais de Will. « On va te laisser, bonne soirée. » Fis-je avant de laisser un baiser sur ses lèvres et de prendre Oliver par la main afin de rentrer chez nous.  
code by Silver Lungs



FIN   

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

la vérité si tu parles (Sezaïc × Eliott)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 26: La Vérité
» Vos 7 vérités
» Miss Karaté Kid : le moment de vérité IV
» La vérité est-elle toujours bonne à dire?
» [Johnston, Jennifer] De grâce et de vérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: rp-