AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
Marjorie - You could have it so much better

avatar

Invité
Invité



Mer 7 Mai - 22:35


Marjorie Callanan

Let me live
nom ➸ Callanan prénom(s) ➸ Marjorie Aoibheann surnom(s) ➸ Marj’ âge ➸ 32 ans date et lieu de naissance ➸ 8 Janvier 1982 à Edimburg, Ecosse nationalité ➸ Ecossaise par son père, Irlandaise par sa mère origines ➸ Irlandaise et Ecossaise occupation ➸ Médecin orientation sexuelle ➸ Hétérosexuelle statut civil ➸ Mariée
caractère ➸ Têtue – Déterminée – Patiente – Intelligente – Observatrice – Calculatrice – Manipulatrice – Sûre d’elle
anecdotes ➸ S’est brisé la cheville quand elle avait 14 ans, en chutant d’un escalier, parce qu’elle portait pour la première fois des talons aiguilles – Est allergique aux fraises, elle se retrouvait couverte de plaques rouges dès qu’elle en mange – Est gauchère, comme ses deux parents – Parle couramment l’anglais, l’irlandais, le français et l’italien – Peut parler anglais avec l’accent irlandais du West Cork, l’accent londonien et l’accent écossais

Let me live
As-tu un point de vue sur ce qui se passe en ville? ➸ « Un point de vue ? Non, pas vraiment. De par mon enfance et mon éducation, j’ai une tendance plutôt forte à ne pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. Cela ajouté aux récents événements dans ma vie personnelle ne m’incitent nullement à émettre un quelconque avis.
Que penses-tu réellement du Maire et des rumeurs qui court à son sujet? ➸ Mon père étant lui-même un politicien, je sais pertinemment qu’ils ne sont que rarement ce qu’ils prétendent. Pour autant que j’ai pu le constater, ce sont rarement les gentils qui arrivent aux hautes sphères du pouvoir, et mon cher père en est la preuve vivante.
Quelle serait ta plus grande peur par rapport à ces événements? ➸ S’il n’y avait qu’une… Je crois bien avoir déjà tout expérimenté, merci papa, donc honnêtement, je pense que je ne crains qu’une chose à présent : perdre ce qu’il me reste, c'est-à-dire… Mon travail.

you have failed this city

« Tiens toi droite, bon sang ! Ces années en pensionnat ne t’ont donc rien appris ? J’espère bien que si, parce que cela m’a coûté une fortune ! Heureusement, ta mère n’est plus là pour voir cela. »
La jeune fille leva les yeux au ciel. Heureusement, en effet, que sa mère n’était plus là pour voir quel genre de connard était devenu son père depuis qu’elle était décédée. Ce bal pour elle ne savait quelle fondation ou œuvre de charité l’ennuyait profondément. Elle faisait cela depuis aussi longtemps qu’elle pouvait s’en souvenir, c'est-à-dire depuis aussi longtemps qu’elle était âgée pour cela. La mort de sa mère n’y avait rien changé, bien au contraire. La seule chose qui avait changé était qu’à présent, elle n’était plus dans un pensionnat côté et huppé d’Angleterre, mais dans la plus prestigieuse école privée de Londres. Elle aurait mille fois préféré être dans une école comme les autres. En Irlande par exemple. Ses meilleurs souvenirs étaient là bas, dans la petite ville portuaire de Kinsale, où ses grands parents maternels vivaient toujours. Cork n’était qu’à une trentaine de minutes, elle pouvait toujours aller faire les boutiques ou aller au cinéma si elle le voulait. Mais depuis la mort de sa mère, elle n’était plus retournée là bas. Son père s’y refusait.
« Est-ce que tu penses que tu arriveras un jour à me dire une chose gentille, ou est ce que tu vas continuer à me blâmer pour la mort de maman jusqu’à ce que je sois majeure et capable de vivre sans ton argent ? » répondit elle sèchement, sans se départir de son sourire.
Ainsi était sa relation avec son père. Elle avait seulement seize ans et plus d’une décennie plus tard, rien n’avait changé. Si ce n’était qu’elle n’avait plus le moindre contact avec lui. Elle ne l’avait pas invité à son mariage, ni au reste. Elle ne lui a plus parlé depuis… Si longtemps qu’elle ne s’en souvient même plus, alors dire que ce qui lui arrive lui est bien égal.


Sa peau pâle allait brûler sous le soleil d’Hawaii, Marjorie le savait très bien. Cela faisait déjà douze jours qu’elle était là et elle n’avait pas franchement réussi à bronzer, ce n’était pourtant pas faute d’avoir essayé.
« C’est lequel ? »
La jeune femme sourit, le regard rivé au loin, réalisant que son amie la connaissait trop bien.
« Et le tien ? »
« Le grand blond avec les tatouages sur les biceps. »
Marjorie éclata de rire.
« Il n’est pas un peu trop vieux pour toi ? Je te rappelle que la majorité ici est à 21 ans, pas à 19. »
Lisa la fixa en plissant les yeux.
« Dis moi lequel est le tien. »
« J’ai déjà perdu ma virginité, tu sais. »
« Je sais. »
« Lui là bas. » Marjorie indiqua discrètement à son ami un jeune homme à l’écart des autres. De loin, il semblait avoir un corps aussi parfait que les autres surfers. Cependant, Lisa ne s’arrêta pas à cela. Elle connaissait son amie mieux que ça. Et quand il se rapprocha, elle comprit.

« L’armée irlandaise ? »
Il éclata de rire. Marjorie se mit à rire à son tour, prenant une nouvelle gorgée de sa bière.
« Oui. Autant te dire que ça n’a pas plu à mon père. »
« Attends, je suis perdue, je croyais que tu étais anglaise. »
« Non, j’ai grandi en Angleterre, mais je suis née en Ecosse. Mon père est écossais et ma mère était irlandaise. Donc… »
« Tu as la double nationalité. Comme moi. »
« Ah oui ? »
« Je suis né à Belfast, mais ma mère a déménagé pour les USA quand mon père a atterri en prison. Il faisait partie de l’IRA. Elle a rencontré son mari à Boston, et il m’a adopté quand ils se sont mariés. Ensuite, il a été muté à Hawaii et on n’a plus jamais bougé. »
Marjorie hocha la tête. Son histoire était aussi compliquée que la sienne, ce n’était rien de le dire. Elle l’observa un long moment, avant de détourner la tête. Elle n’était jamais repartie d’Hawaii, après ses vacances avec Lisa. Son père n’avait pas aimé du tout non plus, mais à ses yeux, la faculté de médecine d’Honolulu restait largement préférable à une carrière dans l’armée de la République d’Irlande. Il avait bien menacé de lui couper les vivres, mais elle n’était pas dupe. Elle avait des grands parents qui l’aideraient en cas de besoin, et surtout, elle avait l’héritage conséquent de sa mère. Alors il s’était contenté de payer ses frais de scolarité, chaque année depuis trois ans, et racontait fièrement que sa fille était l’une des plus brillantes de sa promotion. Ce qui était absolument vrai.
« Pourquoi es tu restée à Hawaii ? »
« Pour le soleil. »
Il éclata de rire. Il n’était jamais retourné en Irlande mais il savait très bien que la pluie là bas, et au Royaume Uni également, était… Prédominante, pour ne pas dire autre chose.
« Je viens de m’engager. »
« Quoi ? »
Marjorie le regarda, effarée. Cette guerre était dangereuse, beaucoup d’hommes étaient morts déjà, et d’autres encore allaient suivre. Elle n’avait pas la moindre envie qu’il soit l’un d’entre eux.
« Tu vas être envoyé là bas ! »
« Tu m’attendras ? »
Il l’observait avec ses intenses yeux bleus, et pendant un instant, elle resta juste figée, paralysée, incapable de parler. Ce n’était pas sensé être sérieux entre eux. Même si cela durait depuis quasiment son arrivée ici. Quand bien même.
« Oui. » s’entendit elle répondre.
Elle ne voulait pas que ça en arrive si loin. Ça ne pouvait pas en arriver si loin.
« Accepteras tu de m’épouser ? »
« Quoi ? »
Elle se leva, s’approchant de la fenêtre et regardant l’océan. Peut être que son père avait raison, depuis le début. Elle aurait du rester au Royaume Uni, étudier là bas, travailler là bas, se marier là bas. Mais non, elle était têtue, déterminée, ne faisait que ce qu’elle voulait bien faire. Il s’était rapproché, elle sentait son souffle sur sa nuque. Elle avait envie de dire oui. Terriblement envie. Mais ils n’avaient guère plus que vingt ans. Elle n’avait jamais voulu tomber amoureuse de lui. Un surfer hawaïen, quel cliché ! Et qui n’était même pas un vrai hawaïen, de surcroit. Elle déglutit, croisant les bras sur sa poitrine. Dire oui serait vraiment une pure folie…


Mais elle avait dit oui. Pour le meilleur et pour le pire. Cet instant précis était le pire. Elle se rappellerait toute sa vie l’angoisse qui l’avait envahie lorsque la voiture sombre s’était arrêtée devant chez elle. Et comment tout s’était écroulé, lorsque deux militaires à la mine fermée en étaient sortis, se dirigeant vers elle. Il avait promis de revenir. Il avait menti. Elle avait l’impression que tout cela était arrivé dans une autre vie. C’était à peine deux heures plus tôt. Ils l’avaient informée de tout un tas de choses, et elle n’avait pas écouté grand-chose. L’une des premières choses qu’elle avait appris durant ses études n’était pas comme réparer telle ou telle blessure. Non, c’était comment annoncer la mort d’un être aimé. « Faites les asseoir avant de commencer à parler. Ce genre de nouvelles coupe les jambes. » Elle l’avait cruellement expérimenté, et les deux militaires n’avaient guère eu le temps de la retenir. Tout ce qu’ils lui avaient laissé pour l’instant était une lettre. Elle la relisait encore et encore, et le papier était froissé à présent, même si elle reconnaissait toujours l’écriture de son mari. Elle réalisa qu’elle avait 26 ans et qu’elle était veuve. Tout juste quatre ans de mariage. Elle ne pouvait même pas partir tout de suite. Elle devait finir ses études, son internat. Sans doute irait elle à Belfast. L’Irlande lui manquait et rester à Hawaii sans lui n’était pas envisageable…


« Allo ? »
Marjorie soupira. Ce n’était pas la première fois qu’elle avait ce genre d’appel. Elle vivait à Belfast depuis maintenant deux ans, et les appels avaient commencé peu de temps après. Rien d’étonnant, quand on voyait le champ de bataille qu’était la ville. C’était de la folie d’être venue ici. Elle voulait se rapprocher de lui, mais il était mort et être à Belfast n’avait pas changé grand-chose à cela. Vraiment pas. Elle raccrocha avec lassitude, et se dirigea vers son canapé lorsqu’elle vit l’homme en face d’elle. Difficile de ne pas le reconnaitre, même après plusieurs années. Elle n’aurait jamais cru que les fantômes existaient…
« Ne dis rien. »
Elle n’avait pas l’intention de parler, de toute façon. Elle n’en était pas capable. Elle croyait son mari mort au front, tué dans un attentat à la bombe quelque part au Moyen Orient. Elle n’avait même pas pu enterrer de corps, puisqu’il n’en restait rien. Evidemment, puisque clairement, il n’avait jamais été tué. Et il se tenait à présent devant elle. Sans réfléchir, elle se jeta dans ses bras. Qu’il n’en ait pas envie lui était bien égal, mais après avoir été séparés pendant si longtemps, il ne lui serait pas venu à l’esprit pendant une seule seconde de la repousser. Mais il ne pouvait pas rester. Il s’écarta, bien trop vite à son gout, et la regarda longuement.
« Je te promets que je te dirais tout. Mais pas maintenant. Ne parle pas à personne, n’essaye de me retrouver ou de me contacter. Je le ferais. Tu dois me faire confiance. »
« Mais… »
Il se détourna d’elle et avant même qu’elle ait pu rajouter un mot, il avait disparu.

pseudo/prénom ➸ Mélanie / Megalyn âge ➸ Spoilers comment as-tu connu broken arrow ➸ On m’a noyée dedans comment trouves-tu le forum ➸ Je ne suis pas sûre de l’aimer mais maintenant que je suis là un dernier mot ➸ HALSTEAAAAAAAD



Dernière édition par Marjorie Callanan le Dim 11 Mai - 22:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 7 Mai - 22:50

"On m’a noyée dedans"      je ne t'ai pas forcée    
BIENVENUUUUUUUUUE        
Comme dit si tu as des questions t'hésite pas   

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mer 7 Mai - 22:54

bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche *0*
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mer 7 Mai - 22:55

Bienvenue officiellement et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mer 7 Mai - 23:01

Merciiiii les fiifilles

Aaaah Arsène, si je n'étais point mariée déjà... Autant te dire que... Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 8:53

Bienvenue sur le forum ! Smile
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 9:03

Bienvenue aussi officiellement aussi sur le fow, bon courage pour ta fiche et j'ai hâte de lire ce que tu vas nous concocter ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 9:22

Marjorie Callanan a écrit:
Merciiiii les fiifilles

Aaaah Arsène, si je n'étais point mariée déjà... Autant te dire que... Wink

J'en suis flattée !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 9:26

Bienvenue ici ~ Il est de quel origine le second prénom ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 10:09

Bienvenue bienvenue !
(Je voterais pour Irlandais, ou dans ce coin-là. )
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 10:12

il m'a l'air d'être Irlandais aussi effectivement   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 10:32

Irlandais ou écossais je dirais. En tout cas ça a une consonance gaélique pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 19:44

Oui c'est un prénom irlandais, ça se prononce Evin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Sam 10 Mai - 20:17

Bienvenue sur le forum     
Et bonne chance pour le reste de ta fiche      
Si tu as des questions n'hésite surtout pas    

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

Invité
Invité



Dim 11 Mai - 22:54

je me permets d'intervenir à nouveau pour te dire que j'adore comment tu écris   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Dim 11 Mai - 22:55

Roh merci, tu es trop adorable   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Dim 11 Mai - 22:59

 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Lun 12 Mai - 20:51

mon dieu j'adore toujours autant tes histoires       tu es validée of course    

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Lun 12 Mai - 21:11

Tu vas aimer encore plus le scéna du mari, te connaissant ^^

Merci ma poulette, va réviser maintenant Wink
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Marjorie - You could have it so much better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marjorie Massey
» marjorie alias stitch!!!
» marjorie massey
» [Marjorie M. Liu] Démoniaque, tome 1 : Chasseurs d'ombres
» Salut salut, Marjorie d'Amiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: REVEALS YOUR IDENTITY :: you've failed this city :: always it's okay-