AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
are you kidding me ✥ (thobias)

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Lun 28 Avr - 16:44


are you kidding me
thobias & rory
Il y a des journées où tout va bien. Et il y a des journées où tout va mal. J'aurais aimé être dans une de ces journées où tout ce passe à merveille. Malheureusement ce n'était pas le cas. La journée avait commencé par une nuit blanche. Enfin une quasi nuit blanche. Je n'avais pas réussi à fermer l'oeil de la nuit. Et forcément, je n'ai réussi qu'à m'endormir une heure à peine avant que mon réveil sonne. Réveil que je n'ai pas entendu bien évidemment. Et ce n'est pas mon frère qui allait me réveiller, puisqu'il était déjà parti au travail. C'est donc en apercevant que j'étais en retard au travail que ma journée avait commencé. Autant dire que ça avait commencé de la meilleure façon qui soit. J'étais sortie à une vitesse folle de mon lit pour me précipiter vers la salle de bain. J'avais une tête horrible. Sezaïc avait raison lorsqu'elle m'avait dit que je ressemblais à un zombie. Je regardais l'heure sur mon téléphone. Ce n'était pas quelques minutes de retard que j'avais, mais quasiment une matinée. J'allais devoir trouver une excuse pour justifier de ce retard ... Et pour m'excuser je resterais travailler tard. Une fois de plus. C'était un cercle vicieux en fait. J'essayais de me préparer le plus rapidement possible - ce qui n'était pas faisable, mais je tentais ma chance quand même. C'est donc au bout de plusieurs dizaines de minutes de préparation que j'étais enfin prête à aller travailler. Et c'est au moment où j'allais partir que mon frère était rentré. Il allait sans doute me dire quelque chose sur le fait que je sois en retard, mais il n'avait pas eu le temps, j'étais aussi sortie de l'appartement avant qu'il n'est dit quoi que ce soit. Je m'étais dirigée vers ma voiture. C'est là que j'ai eu la superbe surprise de voir que je n'avais plus de pneu. Ils étaient à plat. Sérieusement, qui était le petit malin qui avait fait ça. C'était sans être drôle ? Parce que je ne voyais pas comment ça pouvait l'être. Enfin, si je ne pouvais pas utiliser ma voiture, cela voulait dire que je devais prendre les transports en commun. Et donc que ça allait me mettre en retard. Enfin encore plus que je le suis déjà. Je poussais un soupire rien qu'en y pensant. J'essayais de me préparer le plus rapidement possible - ce qui n'était pas faisable, mais je tentais ma chance quand même. C'est donc au bout de plusieurs dizaines de minutes de préparation que j'étais enfin prête à aller travailler. Et c'est au moment où j'allais partir que mon frère était rentré. Il allait sans doute me dire quelque chose sur le fait que je sois en retard, mais il n'avait pas eu le temps, j'étais aussi sortie de l'appartement avant qu'il n'est dit quoi que ce soit. Je m'étais dirigée vers ma voiture. C'est là que j'ai eu la superbe surprise de voir que je n'avais plus de pneu. Ils étaient à plat. Sérieusement, qui était le petit malin qui avait fait ça. C'était sans être drôle ? Parce que je ne voyais pas comment ça pouvait l'être. Enfin, si je ne pouvais pas utiliser ma voiture, cela voulait dire que je devais prendre les transports en commun. Et donc que ça allait me mettre en retard. Enfin encore plus que je le suis déjà. Je poussais un soupire rien qu'en y pensant.

C'est donc après de longues et interminable minutes que j'étais arrivée devant l'immeuble. J'entrais tête baissée - comme si je voulais passer inaperçue - dans le bâtiment. Je marchais tranquillement jusqu'à l'ascenseur. Je pensais être tranquille, mais non une personne m'avait interpellé. « Rory ! C'est à cette heure-là que tu viens ! » Je me retournais légèrement pour voir la personne qui était en train de me parler. C'était une de mes collègues. « Ne t'inquiète pas, j'ai badgé pour toi. » me disait-elle en ayant un petit rire. « Par contre, j'ai besoin de partir plus tôt ce soir. Tu pourras me remplacer ? » « Bien sûr, il y a pas de problème. » J'avais un léger sourire sur le visage. De toute façon, je comptais rester tard, donc autant l'aider. Je repartis en direction de l'ascenseur. Ascenseur qui était sur le point de fermer ces portes. Je ne sais pas ce qu'il m'a pris, mais je me suis mise à courir. Alors que bon, je n'étais plus vraiment en retard, mais je l'avais fait quand même. Et c'est à ce moment-là que je compris que ce n'était pas du tout mon jour. Oh, j'ai réussi à avoir l'ascenseur. Le problème, c'était la personne qui se trouvait dans l'ascenseur. L'unique personne d'ailleurs. C'était un mauvais rêve. C'était ça, en fait, j'étais encore en train de dormir Thobias. Sérieusement. Il n'y avait qu'une seule personne dans cet ascenseur et c'était lui. Je restais immobile durant quelques secondes avant de me retourner et d'appuyer sur le bouton qui allait me mener à mon étage. Et je n'avais pas appuyé sur ce bouton qu'une fois. Non plusieurs fois, comme si ça allait faire monter l'ascenseur plus vite. Mais non malheureusement. Je restais de dos à Thobias, croisant mes bras et espérant être bientôt arrivée. Mais comme ce n'était pas ma journée, il a fallu que l'ascenseur se bloque. Sérieusement ? C'était une blague. On était en train de me faire une blague. C'était un énorme poisson d'avril en retard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y

avatar

Invité
Invité



Mar 6 Mai - 15:58

are you kidding me
rory ∞ thobias

Je ne sais pas vraiment comment je pourrais qualifier mon retour à Belfast. Voila maintenant un an que j’avais quitté tout ce qui me rattachait à cet endroit, disparaissant comme une ombre, sans aucuns signes. Ce qui a causé mon départ m’avait changé, j’étais devenu quelqu’un d’autre. Qui suis-je ? C’est une bonne question. Je ne suis pas certain de pouvoir affirmer que je suis le même Thobias qu’avant. Je n’avais plus de liens directs avec mon ancienne vie. A mon retour en ville, c’est-à-dire depuis une petite semaine, j’avais réussi à trouver du boulot. Ce n’était pas un boulot en or, mais c’était suffisant pour me remettre en selle. Je bossais dans le plus grand bâtiment de la ville, qui servait de siège à tout un tas d’entreprises. Et moi, j’étais affilié à la plupart de ces entreprises, en tant que coursier. On était une dizaine à tourner dans tout le bâtiment, faisant des allers-retours toute la journée sur nos vélos ou nos scooters à travers la ville pour faire passer des colis qui ne nous regardaient pas. Ce boulot me convenait. Aller d’un point A à un point B, sans poser de questions. Un condensé de ce qui résumait ma vie cette année. Ce qui était bien dans ce boulot, c’était la tenue non correcte exigée. Une tenue simple, pour se mouvoir plus facilement dans Belfast. C’était un excellent moyen pour moi de me familiariser de nouveau avec la ville, pour mes activités de nuit. Je revenais d’une course pour une entreprise de communication. Un simple colis à livrer pour des partenaires, rien de bien compliqué. Après chaque course, on devait apporter un papier pour confirmer que la course était remplie, ce que je m’apprêtais à faire en allant vers un des ascenseurs qui me mènerait à l’étage en question.

Appuyant sur le bouton d’appel de l’ascenseur, mes mains trouvèrent refuge dans mes poches. Il y avait beaucoup d’étages dans cet immeuble, et les ascenseurs mettaient souvent du temps à arriver. Dès que les portes coulissantes s’écartaient, me laissant le chemin libre, mes pieds se mirent à avancer machinalement, me retournant pour appuyer sur le bouton de l’étage en question. Et là, je ne saurais décrire les sentiments qui m’avaient traversé. Mais j’aurais préféré me retrouver dans la forêt à m’entrainer que dans cet ascenseur. Arrivant en trombe, une jeune femme au visage si familier avait retenu les portes pour ne pas louper le départ. Je venais de croiser son regard, et elle comme moi venions de nous rendre compte que cela n’annonçait pas que du bon. C’était la première fois que je revoyais Rory depuis mon retour, et ce n’était pas de cette façon que j’imaginais nos retrouvailles. Alors qu’elle venait de se retourner, martelant le bouton de son étage, je me retrouvais comme un imbécile. Un rire irrité s’échappa de ma bouche, non contrôlé. Quelques secondes plus tard, l’ascenseur finit par nous lâcher à tour. Je me retrouvais dans le même ascenseur que la femme que j’avais abandonné le jour de notre mariage, bloqué, sans savoir combien de temps tout cela allait durer. Le silence ne serait dans tous les cas, pas la meilleure des solutions. « Je pense que niveau retrouvailles, il doit y avoir mieux… » Je savais très bien que ce genre de phrases n’étaient pas parmi les meilleures comme accroche, mais le stress prenait le dessus.
Code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas

avatar

the soldier

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 04/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 579


∞ DOUBLE COMPTE : uc.

∞ RP DISPONIBLE : (0/2) libre ✥ libre

∞ PENSE-BÊTE : uc.




Dim 11 Mai - 13:51

are you kidding me
thobias & rory
En entrant dans l'ascenseur j'étais restée bloquée durant une ou deux secondes. Etais-je en train d'avoir une hallucination ? C'était sûrement ça. Le résultat du manque de sommeil. Il ne pouvait pas être là. Non, ce n'était pas Thobias qui se trouvait dans l'ascenseur. Juste quelqu'un qui lui ressemblait. C'était pareil avec la personne que j'avais vue il y a un peu moins d'une semaine. Mais non, ce n'était pas mon imagination. C'était bien réel. Thobias était là, dans l'ascenseur. Après ces quelques secondes de blocage, je m'étais retournée pour appuyer - pas une fois, mais plusieurs fois - sur le bouton qui allait me mener vers mon étage. Je l'entendais rire et je n'avais pas pu m'empêcher de me mordre les lèvres pour éviter de dire quelques choses que je pourrais peut-être regretter pour la suite. Et j'en ai des choses à lui dire. Enfin je continuais d'appuyer sur ce bouton, comme si ça allait faire avancer l'ascenseur plus vite. Mauvaise idée. Très mauvaise idée d'ailleurs, puisque l'ascenseur s'était arrêtée de bouger. Génial. Il ne manquait plus que ça. Enfin non, après tout il pourrait y avoir autre chose, mais je ne préférais pas penser à ce qui pouvait se passer par la suite. Après tout, vu comment la journée avait commencé, quelque chose allait certainement empirer. Je croisais les bras, ne regardant pas Thobias. J'aimerais connaître la taux de probabilité pour être dans cette situation. Être bloquée dans un ascenseur avec l'homme qui m'a laissé le jour de notre mariage.  Un silence commençait à s'installer. Et je sentais que c'était le genre de silence qui rendait la situation plutôt ... Bizarre. Enfin déjà qu'elle l'était dès le départ, mais là c'était pire. Enfin, peut-être qu'il fallait mieux que personne ne dise rien que plutôt de parler. Je n'avais pas très envie de le faire après tout. Je préférais l'ignorer qu'autre chose. Du moins c'était ce que j'essayais de faire. « Je pense que niveau retrouvailles, il doit y avoir mieux... » Je poussais un léger soupir. Sans doute qu'il devait y avoir mieux. Enfin pour le moment, je pensais surtout que c'était la pire des situations pour des retrouvailles. Enfin peut-être qu'il y avait pire. Sans doute. « Effectivement, il doit y avoir mieux .... » Je ne m'étais pas retournée, j'étais toujours dos à lui, ma voix était sans doute un peu trop basse pour qu'il puisse entendre correctement. Des retrouvailles. Je m'étais dit que plus jamais je n'allais revoir. Qu'il était parti pour de bon et qu'il n'allait jamais revenir. Cela me faisait mal de penser ça, mais c'était une évidence. Pourquoi allait-il revenir alors qu'il était parti sans laisser aucune trace. Enfin j'avais pensé ça aussi pour ma cousine. Et pourtant elle était revenue elle aussi. A croire qu'ils se sont passés le mot. Un nouveau silence s'était installé. Je poussais un nouveau soupire. Pourquoi j'avais l'impression que cette petite panne d'ascenseur n'allait pas être petite que ça. Je me mordillais légèrement les lèvres, regrettant déjà ce que j'allais faire. « Qu'est-ce que tu fais ici ? Enfin je veux dire tu t'es volatilisé, donner aucun signe de vie en un an et maintenant ... Tu es là. » dis-je en me retournant. Ma voix s'était légèrement brisée vers la fin de la phrase. Oui, il était là. Intérieurement, je me disais que peut-être qu'il était revenue pour moi. Une idée qui fût vite effacée, puisque si c'était le cas, on n'aurait pas ce genre de retrouvailles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t20-rory-some-of-them-want-to-use-y


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

are you kidding me ✥ (thobias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kidding me ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: rp-