AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
Lubie de femme enceinte ... mais pas que cela ... /Toby

avatar

Invité
Invité



Dim 27 Avr - 22:31




Teagan & Toby
Lubie de femme enceinte ... mais pas que cela ...
On ne peut pas dire que le jour de ma reprise du travail était des plus simples, j'avais commencer à travailler pour l'hôpital deux mois plus tôt, j’étais alors sur un petit nuage, j'avais l'impression d'être invincible et cela m'avais causé de nombreux ennui et j'y étais d'ailleurs encore jusqu'au cou. Il avait fallut que je ne fasse pas attention un soir, que je résiste à un vol pour que je me retrouve moi même patiente de l'hôpital avec une belle plaie béante dans la cuisse droite. Je m'étais retrouvé hospitalisée trois semaines et quand enfin j'avais réussit à rentrer chez moi, j'avais passé une soirée bloquée dans l'ascenseur avec un de mes voisins, il était étrange et pas très bavard, mais au fil des heures nous avions ... communiqué, enfin un peu.

Depuis la reprise du travail 15 jours plus tôt, je ne cessais de penser à mon ancien voisin, qui avait déménagé peu de temps après cette soirée, j'étais curieuse de savoir comment il allait et comme de fait exprès, il travaillait à l'hôpital. Bon d'accord, son domaine d'expertise était à l'opposé du mien, mais en faite j'avais besoin de voir un visage connue et qui ne prendrais pas un air de pitié chaque fois qu'il me verrais me déplacer en boitillant. De plus j'avais besoin de parler, de vider mon sac, depuis 10 jours maintenant, je savais que j'étais enceinte et je n'avais pas trouvé le courage d'en parler à qui que ce soit. Si je ne l'annonçais pas très vite à quelqu'un, j'allais exploser et quoi de mieux qu'une oreille neutre pour le faire.

C'est pourquoi, très tôt le matin, je me dirigeais vers l'antre de Toby, je savais de source sur, qu'il travaillait ce matin-là et c'est pourquoi j'avais dans chaque mains deux énormes cafés. C'est bête, mais j'étais très nerveuse, je me demandais s'il se souviendrait de moi et s'il n'allait pas me trouver bizarre de débarquer ainsi. Je m'arrêtais devant les portes battantes, il était encore temps de faire demi-tours. Heureusement pour moi, je n'étais pas du genre à baisser les bras et j'entrais dans l'univers de celui qui un soir avait partager l'ascenseur avec moi.

Je fus assaillit par l'odeur dans un premier temps et il me fallut beaucoup de concentration pour ne pas avoir de haut de cœur. La salle était vide heureusement pour moi et d'une propreté étincelante, je scrutais la pièce pour finalement l’apercevoir derrière un bureau disparaissant presque derrière un monticule de dossier. Je lui souris quand il leva les yeux et levait un café vers lui. Salut ! Je t'apporte un café pour bien démarrer la journée ou finir la nuit c'est comme tu préfère.

BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Teagan O'Leary le Jeu 1 Mai - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 29 Avr - 19:02

Teagan ∞ Toby
Lubie d'une femme enceinte... mais pas que cela...
Alors Arthur, quelles en sont tes conclusions ? »
Je détournai le corps posé sur la table post mortem en l'examinant attentivement. De nombreuses lésions étaient visibles et le cadavre mutilé comportait aussi de nombreux bleus. La trachée avait été violemment coupée et il n'avait plus de langue.
- Je pense qu'il est mort il y a deux jours à en juger par la couleur de sa peau et l'odeur qu'il dégage. Les bleus sont encore très visibles mais il ne tardera pas à entrer en décomposition.
Mon collègue nota sur un bloc-note toutes mes remarques et réajusta les fils de son masque afin de pouvoir mieux le tenir sur sa tête. Je changeai de paire de gant en latex et ouvrit la bouche du macchabée pour observer sa gorge. Je plongeai ma main à l'intérieur et y ressortit un petit morceau de papier où il était écrit quelque chose en une langue que je ne connaissais pas.
« Il semblerait que ce jeune homme ne voulait pas que l'on découvre ceci... » fis-je remarquer en déposant le petit morceau de papier tâché de sang et de salive sur le petit plateau en métal posé sur la table à côté.
- Mets le dans le sachet, il va falloir le signaler à la police.
«  Il y est écrit quoi ? »
- Je l'ignore... mais les autorités tâcheront de le découvrir !

Je venais de terminer ma tâche que l'on entendit des pas arriver. Ce fut le regard étonné et interrogateur de mon collègue qui me fit détourner le regard vers la nouvelle personne arrivée. Une odeur de café m'avait fait comprendre qu'elle en avait apporté. En l’apercevant, mon dos se mit à frissonner car il était rare que des personnes que je connaisse, autre que mes collègues, vienne jusqu'à cette pièce.  
Je retirais mon masque et m'approchai d'elle lorsqu'elle me salua.

"Salut ! Je t'apporte un café pour bien démarrer la journée ou finir la nuit c'est comme tu préfère. "


Un silence s'installa dès lors, provoqué par mon collègue qui nous regarda chacun un à un alternativement et essayait de comprendre ce qui était en train de se passer.
- D'accooooooooord... j'ai dû... rater un épisode là je crois.
Il réajusta ses lunettes tout en clignant des yeux et se dirigea vers la sortie.
- Je vais vous laisser seul, mmmmh ? [Il s'approcha de moi et se pencha vers mon oreille :] « Félicitation ! Je ne pensais pas que tu pourrais en être capable ! » et il disparut à l'autre bout du couloir.
Je me mis à sourire d'un air gêné, tout en me frottant l'arrière de la tête. Je ne savais pas ce qu'il avait pu s'imaginer, mais le connaissant un minimum,   il devait penser que Teagan devait être ma petite amie.
Et pourtant, pas du tout. Teagan était mon ancienne voisine qui occupait l'appartement en face du miens, du temps où j'y étais. Malheureusement, j'avais été prié de quitter les lieux suite au décès de mon propriétaire et une revente à un nouveau qui n'avait pas voulu de moi dans sa nouvelle acquisition. Je ne lui avais jamais adressé la parole jusqu'à cette fameuse nuit où nous avions été coincé dans l’ascenseur et qui nous avait obligé à nous parler un minimum. J'avais donc appris qu'elle travaillait dans le même hôpital que moi, mais son métier était radicalement différent du miens.
- Salut Teagan, dis-je alors d'une petite voix accueillante. « Je suis désolé pour lui.. il a toujours été comme ça. »
Je pris le gobelet de café qu'elle m'avait apporté et le portait jusqu'au lèvres afin de pouvoir le boire. Je soufflai tout de même dessus afin de prendre ma première gorgée puis posais le tout sur la table à côté du petit mot trouvé dans la gorge du malheureux qui vous faisait compagnie.
« Alors... Quelles sont les nouvelles ? »  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 1 Mai - 21:23




Teagan & Toby
Lubie de femme enceinte ... mais pas que cela ...
Je ne pensais pas que mon arrivée causerais un tel émoi, enfin surtout de la part du collègue de Toby, je ne connaissais pas son existence, pour moi, il travaillait seul ici, ce qui était bête d'avoir pensé une tel chose, il ne pouvait pas s'occuper de tous les décès de la ville, surtout lorsque l'on connaissait le taux de mortalité. Je me sentais d'autant plus bête que du coup je n'avais prévu que deux cafés et pas plus et l'un d'eux était pour moi. Heureusement, le collègue ne sembla pas s'en formalisé tellement il semblait choqué par ma présence dans ces lieux. Il nous regarda plusieurs fois et un sourire amusé naquit sur mes lèvres quand je compris à quoi il pensait, pour un peu j'aurais explosé de rire. Je me contentais de rester immobile avec un café dans chaque mains, en attendant que ce joyeux luron s'en aille, non sans quelques remarques déplacer qu'il pensait surement chuchoter.

Je laissais le temps à Toby de surmonter la surprise de ma venue, mais aussi le malaise qui semblait l'avoir pris face aux insinuation de l'homme qui venait de quitter la pièce, je restais immobile un petit sourire aux lèvres. Enfin au bout de quelques secondes, il se ressaisit et me salua, il était du genre timide, j'avais eu le temps de m'en rendre compte tout au long de nos années de bon voisinage, pourtant depuis que nous avions passé de longues heures coincés dans un ascenseur, je m'étais pris de sympathie pour lui et j'avais été désolée de l'avoir vu déménager alors que nous commencer à briser la glace.  Ne t'inquiète pas pour lui   Ne t'inquiète pas pour lui. Je suis venue prendre de tes nouvelles, savoir si tu avais trouvé mieux que ton vieil appartement. Je m'étais battue pour le faire rester, j'avais essayer de négocier auprès du nouveau propriétaire, mais les autres locataires étaient trop heureux de se débarrasser du gars un peu étranger du 3ème étage. J'avais du me résigner et je ne savais même pas si lui savais que j'avais tenter de lui faire garder son appartement.

Il me pris le café des mains et je l'imitais quand il en prit une gorgée, le liquide chaud me fit du bien, j'étais frigorifiée, j'avais besoin de parler à quelqu'un et pour le moment, je ne voulais pas le faire à quelqu'un qui pourrait me juger, je voulais juste me débarrasser d'un poids trop lourd pour moi. Mes pensées furent chamboulées quand je le vis poser son café à côté de ce qui ressemblait à un morceau de papier tous mâchonné, recouvert de sang et d'une matière visqueuse étrange. Je dus faire preuve de toute ma volonté pour ne pas grimacé et garder la gorgé de café dans mon estomac quand je me rendis compte qu'il devait l'avoir enlever d'une personne ou plutôt d'un corps peu de temps avant que j'arrive. Le sang ne me faisait pas peur, la mort oui, surtout depuis que j'avais été attaquée deux mois plus tôt.

Heureusement il m'offrit un échappatoire à toutes mes pensées en me demandant des nouvelles, je m'installais sur une chaise en face de lui et but une nouvelle gorgé de café pour me ressaisir et je me lançais alors dans les banalités. Et bien tu seras heureux de savoir que l'ascenseur a enfin été réparé et que Mme Hetcook est tombée dans les escaliers en pourchassant le chat de M. Gordon, elle s'est cassé la jambe. Je me dit que cette dernière nouvelle, même si elle n'était pas très joyeuse, ferais surement plaisir à Toby, cette chère voisine du 5ème avait pourrit la vie du jeune homme pendant des années, pétition, rumeur, dégradation, tout le monde savait que s'était elle qui menait la guerre à Toby et il n'avait rien fait pour l'arrêter, du coup, pour moi s'était le revers de la médaille pour toute sa méchanceté. Et je ne suis pas venue ici juste pour t'offrir un café et te parler de cette peste.

Je détournais le regard, j'étais de nouveau nerveuse, je bus une longue rasade de caféine, lui laissant le temps d'assimilé mes nouvelles, mais aussi la possibilité pour lui de m'envoyer balader en me disant que mes problèmes personnels ne l'intéressait pas, qu'il voulait me voire partir et ne plus revenir l'ennuyer, même si cela me ferait surement du mal, je ne serais au moins pas obligé d'affronter la réalité de ma situation.

BY .TITANIUMWAY

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 19:29

Teagan ∞ Toby
Lubie d'une femme enceinte... mais pas que cela...
Je n'avais pas pour habitude qu'on vienne me rendre visite. Et cela me rendait plutôt mal à l'aise maintenant que cela se faisait. J'avais l'impression d'être soudainement un petit peu important pour quelqu'un et donc avoir des responsabilités. Je ne savais pas comment réagir vis à vis de cela, bien que tout ceci ne semblait pas être bien compliqué. Toutefois, je ne connaissais pas les "règles". J'étais perdu parce que je ne savais pas comment paraître pour continuer un semblant d'amitié. Je ne savais pas si Teagan me considérait comme tel. Peut être pas, nous n'avions fait que bavarder dans un ascenseur en panne après tout. Mais elle était venue m'apporter le café et j'estimai être donc plus qu'une connaissance pour elle. Et je ne savais pas pourquoi je m'embêtais ainsi à réfléchir alors qu'il n'y avait pas à le faire. Mais j'étais ainsi, c'était plus fort que moi.

"Ne t'inquiète pas pour lui. Je suis venue prendre de tes nouvelles, savoir si tu avais trouvé mieux que ton vieil appartement"

Ah oui, voilà. Teagan était mon ancienne voisine et elle venait seulement bavarder, tout simplement. Cela me faisait tout de même plaisir, et ce parce que je n'avais justement pas l'habitude. C'était malgré tout agréable qu'une personne puisse penser à vous un petit peu, même l'espace de quelques secondes.

"Oh heu... oui, très bien. Je.. me suis installée avec une fille. Enfin, je veux dire.. une colocataire. Elle cherchait quelqu'un pour aider à payer les factures du loyer et.. je me suis porté volontaire. Elle est très sympathique en tout cas mais.. on ne se parle pas beaucoup. Tu sais.. je ne suis pas très bavard."

C'était presque miraculeux que je puisse parler autant alors que je ne faisais pas un rapport sur un cadavre ou quoique ce soit en rapport avec le travail. Je souriais parce que j'étais fier de moi. J'avais déjà parlé avec Arsène mais ce n'était pas pareil. C'était même très différent.
Je goûtais donc au café qu'elle m'avait tendu et je pris de ses nouvelles, pour savoir comment elle se portait. Elle m'annonça que l’ascenseur avait été réparé et qu'une dame de mon ancien immeuble s'était cassée la jambe en poursuivant un chat. Cette même bonne femme qui s'en était toujours pris à moi sans raison, essayant à tout prix de me faire chasser de chez moi par tous les moyens qui soit. Je ne serais même pas étonné d'apprendre qu'elle fut mêlé à l'agence immobilière qui avait réussi à me déloger.

"Oooh... c'est dommage pour elle quand même. J'espère qu'elle s'en remettra tout de même."

-  Et je ne suis pas venue ici juste pour t'offrir un café et te parler de cette peste.

"Oh?"

Je clignai des yeux en comprenant qu'elle avait là quelque chose de bien particulier à me dire. Je la regardai avec patience, attendant le fin mot de l'histoire.

"Qu'est ce que tu es venue faire ici alors? Observer le dernier cadavre qu'on a reçu?"

Je savais pertinemment que non, mais c'était une façon de la lancer. Elle avait tout de même réussi à titiller ma curiosité et j'essayais de déterminer si ce qu'elle avait à me dire, la véritable raison de sa venue ici, était grave ou non. J'étais tout de même un peu inquiet puisque mine de rien, j'aimais bien cette fille. Elle avait le don, comme Arsène, de me supporter plus de trois minutes et même de me parler. C'était rare, très rare.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Lubie de femme enceinte ... mais pas que cela ... /Toby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mais... à quoi cela sert-il?
» Les clichés du Japon...Mais pas que cela !!!
» C'est peut-être un détail pour vous mais pour nous cela veut dire beaucoup!
» Pour ceux qui on un permis B (mais pas le permis moto)
» wifi avec opéra mais pas IE, et comment sauvegarder mon adresse mail?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: rp-