AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
(will) oh gosh, i'm so stupid.

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Dim 27 Avr - 14:08

Will ∞ Sezaïc
En marchant dans la rue, j'étais partagée entre deux sentiments : j'avais hâte de retrouver Will pour passer notre soirée ensemble, et de l'autre... Je n'étais pas du tout rassurée. Marcher toute seule dans le passé ne m'avait jamais posé de problème mais ça, c'était avant de croiser un type qui m'avait menacé d'une faux. Rien que d'y repenser, mes mains tremblaient de nouveau. J'avais encore cette sensation glaciale qui descendait le long de ma nuque. J'avais encore une nuque c'était ça. Si ca n'avait tenu qu'à moi j'aurai appelé Will pour lui demander si on ne pouvait pas faire ça à son appartement, je me serai sentie un peu plus en sécurité. Rapidement, j'accélérais le pas mais mes talons hauts m'empêchaient de courir et même si Will était déjà là, il se serait demandé pourquoi j'avais couru. C'était dingue comment je m'étais persuadée que toute cette histoire ne me tourmentait pas, mais en fin de compte si... Je n'arrêtais pas de penser à cette faux, et au fond de moi un petite voix me disait de faire des recherches sur ce type et de faire tout pour qu'il soit mit derrière les barreaux, mais ce serait de risquer sa vie et je ne pouvais pas. Je commençais vraiment à avoir peur à force et la nuit qui tombait n'arrangeait rien. Je devenais légèrement paranoïaque, à la base c'était Rory la parano, pas moi. Je continuais de marcher, j'avais légèrement froid. Faut dire je n'étais pas spécialement couverte, je portais simplement une robe rouge et des escarpins noirs. Je voulais être jolie pour Will mais j'avouais que j'avais légèrement froid, ma veste ne me réchauffait même pas. Je pense que je m'étais habituée assez rapidement à la chaleur de l'Australie et que je n'avais plus l'habitude des soirées fraîches. Il ne me restait que quelques minutes pour atteindre le point de rendez-vous, pour l'instant j'étais en un seul morceau c'était déjà ça. N'empêche, je tremblais encore en pensant que ce sale type avec sa faux pouvait se pointer à tout moment pour avoir d'autres renseignements. Il faudrait que j'installe une alarme dans l'appartement et que je me munisse d'une batte de base-ball au cas où, j'avais vu ça dans les films, peut-être que ça marchait dans la vraie vie. Il faudrait bien entendu que je fasse tout ça derrière le dos d'Oliver qui poserait plein de questions, déjà que ce soit il m'avait demandé pourquoi je m'étais faite jolie – à croire qu'à la base j'étais moche – et où est ce que j'allais. Je lui avais juste dit que j'allais voir Will et là il avait voulu venir, après maintes explications, sans lui dire que peut-être que ce serait plus sérieux. En pensant  à tout ça je sentis une main sur mon épaule, et je ne sais pas pourquoi, mais j'eus un réflexe. On m'avait toujours dis de se méfier dans les rues et depuis cette histoire de faux j'étais devenue deux fois plus méfiante. Rapidement je m'étais retournée, en donnant à ce crétin un coup de poing assez violent en plein dans l'estomac. Je ne savais même pas comment j'avais réussi à garder mon calme pour cette action mais c'était fait. « Prends ça sale taré ! » Sans doute que j'aurai cru que c'était l'autre type mais... non. Et en plus je venais de frapper mon nouveau petit ami. La honte. Je venais de penser que Will était mon petit ami, enfin moi ça me paraissait évident après... Mais là n'était pas la question, Will était plié en deux par ma faute. « Will ! Je suis vraiment désolée, désolée... ca va ? » Fis-je en grimaçant, et le regardant. « C'est toi aussi ! Ca va pas de me faire peur comme ça ! A la nuit tombée en plus ! » Je ne pouvais pas lui dire que je l'avais pris pour un mec qui se baladait avec une faux, il croirait que j'étais tombée sur la tête.   
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Dim 27 Avr - 15:02

Will ∞ Sezaïc
C'était le grand soir. Will enfila sa veste, prit son sac et ferma la porte de son petit appartement. Ce soir il avait rendez vous et il comptait bien réussir son coup. Il descendit dans la rue, l'air tranquille. Il avait tout bien préparé, que pouvait-il lui arriver ? La réservation avait été faite, et bon, il avait ses habitudes dans ce restaurant en plus. Il lui avait donné rendez vous en début de soirée. Will n'aimait pas la savoir seule dans les rues de cette ville hostile. Lui, voyait Belfast sous un autre angle, un immense terrain de jeu, mais il savait que les gens comme elle en le voyait pas de cet œil là. Non, pour eux c'était plutôt la ville aux milles et uns risque de se faire agresser en sortant de chez sois. Aussi, Will ne craignait pas vraiment pour sa sécurité. On ne l'avait encore jamais vraiment agressé comme ça, pour un rien dans la rue alors pour le moment le jeune homme était confiant. Il fut encore plus confiant quant il vit ce qu'il attendait. Une chevelure blonde là bas au loin. C'était elle, il n'y en avait pas trente six comme elle. Il se rapprocha donc, tout en trottinant. Oui, on lui avait reproché plusieurs, trop de fois, d'être trop discret dans ses déplacements, même quand il ne le souhaitait pas. Et cette fois ci, il en subi les conséquences. Il posa une main sur l'épaule de la jeune femme, qui en perdit pas une seconde : elle se retourna, lui balança un coup dans la bas du ventre avant d'hurler qu'il était un taré. Il leva les mains en signe de protestation et elle le reconnu. Encore heureux... « Ben dis donc, ne la mets jamais en colère, elle des réflexes qui font peur ! ».

Oui oui, je vais bien enfin... Wouah, ce coup ! Je voulais pas te faire peur hein, juste te saluer.

Il rigola un coup et se redressa, massant son ventre au passage. Bon, les salutations c'était fait, il ne pouvait pas espérer pire. « Ma nouvelle copine est un ninja, mais c'est pas vrai, qu'est ce que j'ai fais ! ». Ouah, cela faisait bizarre de penser ça en faisant référence à Sezaïc... Bref. Il lui attrapa la main, déposant au passage un petit baiser sur sa joue. Il lui désigna d'un doigt l'endroit où ils allaient manger.

Mais j'te pardonne va ! Aller, vient là...

Ils avancèrent donc vers l'enceinte du restaurant sans qu'aucun autre incident survienne. Il entrèrent donc dans le petit restaurant, à l'ambiance assez calme. Will salua un des serveurs qu'il commençait par bien connaître avec le temps et accompagna Sezaïc à leur table. Son père lui avait suffisamment fait de leçons quand il était petit sur comment se conduire dans se genre de circonstance, c'était au moins une des choses que Will maîtrisait très bien dans le domaine. Il la débarrassa donc de ses affaires et ils s'installèrent.

Tu as réussis à trouver quelqu'un pour Oliver ?

Oui, parce qu’il se préoccupait quand même de lui. Il fallait avouer que ce gamin avait réussis à attirer la curiosité de Will. Il le trouvait marrant dans un sens, et c'était un vrai double de sa mère, mais au masculin.

Et sinon quoi de neuf depuis la dernière fois ?

Ses yeux pétillait littéralement, un peu comme un gamin devant ses cadeaux le jour de Noël. Bon, si on excluait le fait que la fête de Noël chez les Prior était toujours une véritable catastrophe. Il y avait toujours eu sa mère pour faire carboniser le repas de fête ou son père pour acheter les mauvais cadeaux...
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Dim 27 Avr - 17:53

Will ∞ Sezaïc
On pouvait dire que j'avais le don de gâcher les débuts de soirée. Alors que Will voulait simplement me saluer je lui avais donné un coup de poing dans l'estomac en le prenant pour un taré. A vrai dire, mon histoire nocturne avec un mec se baladant avec une faux m'avait traumatisé et maintenant j'avais peur qu'il surgisse de n'importe où. Je m'étais excusée de suite, ne sachant plus où me mettre. Pour une fois que Will m'avait invité à sortir, cette fois que j'avais attendu de nombreux années, j'avais failli l'assommer. On pouvait le dire : j'étais sur les nerfs. Je n'avais même pas pris de cours de self-defense mais je m'étais juste habituée à réagir au plus vite si jamais il se passait quelque chose de néfaste. Il me disait qu'il ne voulait pas me faire peur mais juste me saluer. « En arrivant aussi silencieusement ? » Fis-je avec une grimace, je tremblais légèrement. Je ne voulais pas qu'il s'inquiète et je tentais de reprendre mes esprits assez rapidement. Il rigolait sur le coup mais moi je ne trouvais même pas ça drôle. « Tu n'as pas mal au moins ? » Je savais bien que mon coup n'aurait pas pu lui fracturer des côtes, mais quand même, je ne mesurais pas ma force et j'avais bien peur de lui avoir fait quand même mal. Il me prit la main et je trouvais ce geste rassurant, réconfortant même. Mon corps s'emplit de chaleur et j'essayai d'oublier mes problèmes pendant quelques minutes. Il avait déposé un baiser sur ma joue et je souris. On allait à présent en direction du restaurant, franchement frapper son petit ami pour le saluer, il n'y avait juste que moi qui pouvait le faire ! Rory allait rire de moi c'était sûre ! On était arrivé au restaurant sans encombre et Will m'avait avec galanterie pris mes affaires. On s'était assis et il me demanda si finalement j'avais réussi à trouver quelqu'un pour garder Oliver. J'acquiesçai. « Oui, ma cousine Rory. Elle n'a pas eu le choix en fait, je lui ai imposé directement. » Fis-je avec un sourire malicieux. « Par contre je suis partie avec un véritable interrogatoire, pourquoi je partais, avec qui etc... en fait je me demande s'il n'est pas déjà un peu trop adulte pour six ans. » Déclarais-je en riant légèrement. On apportait la carte et je fis un sourire en la prenant et en remerciant le serveur. Will me demandait ce qu'il y avait de neuf. Je restais à contempler la carte un instant avec cette question : lui dire ou non ? C'était ça la question, je me demandais si le taré pouvait savoir que j'en avais parlé, hum... Je ne voulais mettre personne en danger sur le coup mais ça me bouffait tellement... Je restais derrière le menu en préférant prendre une grande inspiration : « Rien de nouveau à part que... je me suis fais agressée dans mon propre bureau en plein soir... Avec un mec et une faux. J'ai cru que la mort venait me chercher et puis après j'ai compris que c'était un taré et franchement maintenant je suis à cran. » Je relevais mes yeux vers Will. « Et ne rigole pas parce que je suis très sérieuse. Il y a vraiment des tarés dans cette ville. Mais bon maintenant j'ai compris que je ne sortirai plus jamais seul le soir et je vais mettre une alarme chez moi et acheter une balle de base ball comme ça s'il revient il saura à qui il a à faire. » Je vis le regard de Will. « Quoi ? C'est toi qui a voulu savoir ce qui avait de nouveau dans ma vie, bah voilà je me fais poursuivre par un psychopathe, quoi de plus original ? » Fis-je avec un rire nerveux. « Et toi ? » Comme si avec cette question j'allais pouvoir effacer tout d'un revers de main, en tout cas je me sentais un peu plus légère.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Dim 27 Avr - 20:55

Will ∞ Sezaïc
Ah si, Will n'avait beau avoir qu'une seule fois le petit Oliver, il le trouvait déjà très... Précoce ? Oui voilà. Il se demandait ce que tout ça allait donner à adolescence. Sezaïc avait intérêt à accrocher. Et elle lui raconta alors ce qui semblait la bouleverser. Un mec avec une faux, dans son bureau. Super. Elle en avait de la chance. Et alors les pièces du puzzle se placèrent tous un par un dans l'esprit de Will. Évidement qu’il connaissait le type à la faux, c'était son pote. Super. Son super pote Eliott allait terroriser sa petite amie sur son lieu de travail. « Mais dans quel monde je vis... Faudra que je lui en touche un mot à celui là... Va falloir qu'il arrête ». oui, autant poser l'étiquette « intouchable » sur la jeune femme, hors de question qu'il la trucide avec son enfin coupant là ! Elle du remarquer son étrange regard car elle continua, défendant son point de vue. Oui oui, elle avait raison, mettre des alarmes dans les maisons aujourd'hui c'était le mieux. Et s'armer aussi d'ailleurs. Will avait toujours une arme sur lu depuis qu'il avait croisé Rory l'autre jour. Lui aussi avait adopté la méthode du spray au poivre. D'ailleurs, c' était donc elle qui gardait Oliver ? Si c'était la même, alors Will connaissait la fameuse cousine de Sezaïc et s'entendait même très bien avec elle. Comme quoi, c'était comme si son avenir était tracé d'avance.

Un fou avec une faux... On trouve vraiment de tout dans cette ville de dingue !

Et prend ça Eliott. Bon, il était pas là de toute façon et puis charrier son ami ne faisait pas de mal de temps à autres. Elle avait bien fait de lui en parler, c' était déjà un bon point si elle arrivait à se confier à lui comme autrefois, après six ans de séparation. Pour Will, c'était un bon signe. Et il comptait bien faire comme quand ils n' étaient que deux pauvres adolescents, la réconforter ou lui faire oublier.

Moi, franchement rien. J'ai eu des journées plutôt longues à la fac... Rien de spécial. J'ai une très palpitante comme tu peux le voir, lâcha t-il sur le ton de la rigolade.

« Enfin si, tu as fais pleins de trucs sympa le soir avec tes pièges à bêtes ! » pensa Will. Ouais mais non, il n'allait tout de même pas lui sortir ça. Le serveur passa pour prendre les commandes et ils commandèrent donc, en silence.

Je suis ravie que tu ai pu venir, tu peux pas imaginer... J'ai attendu cette soirée avec tellement d'impatience.

Il attrapa ses mains, regardant autour d'eux. Que le petit restaurant soit à demi rempli, c'était parfait. Will avait souvent noté que les couples dans leur genre étaient plus qu'épiées lors de dîners en tête à tête. Oui parce que Will considérait le duo qu'il formait avec la jeune femme comme un couple et pas autrement. Le serveur vint leur apporter leur plat et lança à Will un regarda assez étonné. Et puis, lui qui le voyait toujours ici seul à sa table...

Tu lui as dis ou tu compte le dire à Oliver pour nous... ? Je sais qu'il m'a vu qu'une fois, mais je veux pas qu'il pense que... Enfin que je lui pique son temps avec sa mère.

Pour avoir vu ce que cela faisait quand il était enfant, Will n'avait pas vraiment envie que Oliver vive ça. En effet, quand son père et sa mère s'étaient séparé, Will l'avait mal vécu. Puis son père avait trouvé une autre femme. Le genre très gentil, mais au début Will la voyait d'un mauvais œil car elle lui « piquait » tout son temps avec son père. Il avait finalement apprit à l'apprécier, et l’aimait autant que sa mère biologique, mais il avait fallu du temps.
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Lun 28 Avr - 18:39

Will ∞ Sezaïc
Raconter ce qui s'était produit dans mon bureau en pleine nuit avait été fait tout naturellement. Je me sentais même à présent plus légère, mais sur le coup j'avais peur que Will pense que j'étais tombée sur la tête pour raconter une pareille histoire. Car, si on m'avait raconté une histoire comme ça, je me serai sans doute marrer en disant qu'il fallait arrêter de regarder des films d'horreurs. Or, Will n'avait pas ri, même pas sourit. Il me croyait. Mais ce pendant, il n'avait même pas l'air surpris et là je me demandais pourquoi. Il était calme, comme si cela était parfaitement normal. Okay, j'avais entendu aux informations quand j'étais en Australie que il y avait des tarés qui se promenaient avec des armes en tout genre dans Belfast mais quand même c'était si normal que ça ? Je lui aurai bien posé la question, mais je ne voulais pas que cette histoire nous gâche la soirée. Je l'avais tant attendue cette soirée que je ne voulais que rien ne la gâche. Il me disait simplement qu'il y avait vraiment des tarés. « Non mais une faux Will ! » Comme si c'était l'élément qui m'avait le plus choqué dans l'histoire. « Sérieusement avec sa capuche et la faux, j'ai vraiment cru que c'était la faucheuse qui venait me chercher ! Comment on peut se balader avec une faux sans que personne ne s'en aperçoive ?! » Car c'était ça le pire : personne ne l'avait vu ou quoi ? Dans une rue, on remarquerait facilement une longue faux du type que les paysans avaient utilisés pour faucher le blé. On tentait tant bien que mal de reprendre une conversation normale. Je n'arrangeais rien ce soir, j'avais commencé par lui mettre un coup et à présent je lui racontais mes histoires de psychopathes, ça se voyait que les rendez-vous amoureux, ça ne me connaissaient pas ! Je lui avais demandé alors ce qui s'était passé dans sa vie et il me dit pas grand chose, les cours à la fac étaient longs. « Je préférai avoir une vie ainsi, aller au travail et rentrer sans le moindre problème. » Fis-je avec un légr rire. En attendant nos plats, Will avait pris mes mains et je rougis légèrement et il me demanda si j'avais déjà parlé à Oliver à propos de nous deux. Will s'inquiétait pour Oliver et je trouvais ça mignon. « Ne t'inquiètes pas pour Oliver. Il t'aime bien, la preuve quand je lui ai dis que j'allais dîné avec toi il voulait absolument venir, à l'heure qu'il est il doit bouder. » Déclarais-je avec un sourire. « Je compte lui dire, bien sûr, je suis sûre qu'il sera même content ! Ne t'inquiètes pas pour lui tout ira bien. » Je serrai un peu sa main pour le rassurer, nos plats arrivèrent et rien que l'odeur me mis en appétit.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mar 29 Avr - 20:10

Will ∞ Sezaïc
Oui oui, il avait bien entendu, une faux. Sauf que s'il commençait à s'étaler sur le sujet, Will se connaissait par cœur, il allait terminer par faire une boulette et par mettre sa vie, celle de son pote et celle de Sezaïc en danger. Il hocha donc de la tête, un poil anxieux. Elle allait finir par se dire qu'il n'en avait strictement rien à faire de son histoire plutôt inquiétante et pourtant... le type à la faux aurait été une autre personne de que Eliott Stark, Will serait resté plus longtemps sur le sujet. Et oui, le fait que personne ne le voit était assez étrange, il fallait bien l'avouer, mais il savait son ami discret alors il avait du se débrouiller pour passer parfaitement inaperçus. Et voilà qu'elle rêvait de sa vie. Bah, si seulement elle savait...

Ma vie commençait à être franchement lassante avant que tu revienne tu sais... lâcha t-il.

Il fut soulager d'apprendre qu'Oliver l’appréciait, c'était déjà un bon point. Il voulait tellement que tout fonctionne... C'était étrange, avec elle, il avait l’impression d'être une autre personne. Pas de la gars égoïste et ronchon qu'il avait l'habitude d'être avec ses camardes de fac – qu'il jugeait trop bêtes de toute façon – ou encore celle qui ne pensait qu'à son travail jour et nuit. Non,il était tout simplement différent et ce Will là lui plaisait bien aussi. Il termina son plat et demanda à Sezaïc si elle souhaitait un dessert. De toute façon il payait tout, Will c'était mis dans l'optique que c'était SA soirée et qu'elle devait en être ravie.

Si tu veux après j'irais te montrer où je vis, tu vas voir, ça change de la maison de quand j'étais enfant...

Oui, parce qu'il lui devait bien ça au moins. Lui était venu chez elle à l'improviste alors sil estimait qu'elle avait le droit de voir son repère à lui aussi. Bien que l'appartement n'ai rien à voir avec la maison de Will enfant qu'elle connaissait. Will l'avait vendu, la maison lui rappelant trop de mauvais souvenirs et avait acheté un appartement tout ce qu'il y avait de plus simple. Adieu donc le jardin et la jolie maison type campagnarde à étage de leur enfance.

Oh et puis j'ai retrouvé un album de nous aussi, vers la fin du lycée...

Nostalgique, Will l'était en ce moment précis. Oui, quand il été retombé sur toute ces photos d'eux - avant de partir pour le restaurant - il y a sept ans au moins, il avait sentit une bouffé de tristesse l'envahir. Il s'était dit que Sezaïc devait les voir, car à son souvenir, elle ne les avait jamais franchement vu. Will ne se souvenait pas franchement de l'époque où elle avait été prise mais elles l’avaient fait sourire sur le coup. Des photos prise dans le parc à côté de chez lui, des photos de soirée en tout genre... C'était une époque ou l'un et l'autre étaient tellement innocents à l'époque... Sezaïc en adolescente rebelle pas encore mère et Will en garçon d'apparence sympathique qui ne tuait pas les gens sous contrat.
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 30 Avr - 18:20

Will ∞ Sezaïc
D'accord, j'étais en train de me dire que j'étais la seule à être choquée par l'histoire de la faux, car Will n'avait même pas l'air de réagir. Soit il était trop fatigué, soit il pensait que j'étais folle. J'optais pour le second cas, que votre rendez-vous dit qu'il a vu un type avec une faux dans son bueau en pleine nuit pouvait paraître carrément un truc hallucinant... Pourtant j'avais arrêté de boire, et je ne fumais plus rien. Promis. J'avais honte, honte d'avoir sorti un truc pareil, maintenant il n'allait plus me regarder pareil et même pire, ça se trouve il ne voudrait plus me voir car il croirait que j'étais complétement siphonée du bocal ! Il me confia que sa vie devenait assez lassante avant que je revienne. Je pris ça comme un compliment. « J'ai bien fait de revenir alors. » fis-je avec un sourire à l'égard de Will. La réponse était oui dans ma tête, j'avais bien fait, je me sentais bien ici, même si j'avais tous mes souvenirs du passé c'était comme si en revenant j'avais réussi à purifier ma mémoire et que je repartais sur de nouvelles bases. J'avais fini mon plat et Will me demandait si je voulais un dessert. « Je n'arrive pas à croire que tu poses une question pareille. » Déclarais-je en riant légèrement. Un repas sans dessert était pour moi, pas un repas. J'adorais les desserts et je me fis plaisir en prenant le tiramisu que le serveur me recommandait avec un grand sourire. Je savais que j'allais me régaler devant cette petite gourmandise. Il me proposait par la suite d'aller voir son appartement. Pas de problème. « J'aurai le droit de tambouriner comme une malade à ta porte comme tu l'as fais chez moi ? » Question purement innocente, mais ça je m'en souviendrai toute ma vie, plusieurs coups de sonnettes et plusieurs coups à la porte en une fraction de secondes, je m'étais demandé quel était le fou qui voulait massacrer ma porte. « Avec plaisir, je voudrai bien voir où tu habites. Je paris que de toute manière ça doit être nickel. » J'étais sûr au moins, que je n'allais pas rentrer en collision avec des objets qui sortaient de nulle part, puisque Will était un ''tantinet'' maniaque. Le serveur apportait nos desserts, et je compris rapidement que j'avais fait le bon choix. Je pris ma cuillère quand Will me disait qu'il avait retrouvé un album datant du lycée. Oh non. Je le regardais genre, complètement abattu. « Tu ne vas pas me faire ça Will ? Tu veux vraiment que je vois ma tête que j'avais au lycée ? C'est cruel... » Fis-je avec une légère moue, avant de sourire. « Quoique je voudrais bien revoir ta tête de lycée... T'étais si chou. » Fis-je avec un grand sourire en l'observant. Je mangeais quelques bouchées de tiramisu avant de fermer les yeux. « Okay, ce tiramisu est le meilleur que j'ai mangé au monde ! » Je regardais Will avant de lui tendre ma cuillère. « Tu en veux ? » C'était incroyable comment les gestes devenaient si naturels.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Jeu 1 Mai - 12:43

Will ∞ Sezaïc
Will sourit à sa remarque. D'accord, il était bien conscient qu'elle n'était pas prête à oublier son intrusion super bruyante chez elle l'autre jour. C'était difficile à oublier aussi, Will avait fait une telle entrée... Tellement... en beauté. Et elle avait raison en pensant que tout devait être parfait. Enfin parfait... Will tenait à ce que l'endroit où il vivait sois rangé, c'était le minimum, il en supportait pas le bazar. Sa chambre et la cuisine était les deux endroits les plus impeccable. Les deux pièces ressemblaient un peu aux salons, aux chambres ou aux cuisines que les gens exposaient lors des foires : des pièces super ordonné, propres, mais personne n'avait le droit d'y toucher. Elle commanda son dessert, Will fit de même, prenant ce qu'il prenait tout le temps quand il venait ici. Les fondants au chocolat étaient des valeurs sûrs et il ne se trompait jamais. Cela faisait partit des choses dont il ne se lassait pas. Et elle renchéris à propos de l'album photo. La tête qu'elle avait au lycée ? Au bah, elle 'était loin d'être laide... Quand à lui, Will faisait partit des hommes qui changeait peu de visage. Bien sûr les traits d'adulte plus sage avait pris le dessus, mais les gens disaient qu'il avait gardé ce regard d'enfant tout innocent qu'il était. Il sourit quand elle lui annonça que c'était le meilleur tiramisu qu'elle avait mangé. Et elle lui en proposa. Il se rappelle alors les nombreuses fois où, à la cantine ou à la cafétéria ils s'échangeaient leur plat où se faisaient goûter mutuellement leur plats... Sauf que ce soir, la chose semblait différente. Il accepta évidement et goûta son dessert, tâchant de bien faire attention à sa tenue.

C'est vrai qu'il est super bon... Je devrais en commander plus souvent. Tu veux goûter au mien ? C'est un basique hein mais il est trop chouette.

D'accord, Will avait prit a mauvaise habitude de parler des aliments ou parfois même des objets comme s'ils vivaient mais bon. Il lui tendit sa cuillère bien maladroitement, souriant. Il se demandait ce qui pouvait bien passer par la tête de Sezaïc lors de ces moments. Est ce qu'elle trouvait ça « chou », terriblement tordant, pathétique ? Parfois Will aurait  aimé naître avec un don de voyance, un truc dans le genre. Ne pas savoir ce que les gens pensaient de sois pouvait être vraiment frustrant, surtout à ces moments là. En règles général, Will savait ce que pensait grossièrement les gens, mais elle c'était un peu différent. Il y avait des moments où c'était plus simple que d'autres. Ils terminèrent leur dessert et il paya la note.

En prenant le chemin du retour,  il pria pour que « l'homme à la faux » ne surgisse pas comme ça d'un coup. Il fallait à tout prix qu'il cause à Eliott, savoir pourquoi elle. Il espérait juste que le maire n'ai pas mis de contrat sur la tête de Sezaïc, mais de toute façon Will en doutait. Eliott devait avoir besoin d'elle pour ses petites affaires personnelles... Encore un truc à la Stark. Il glissa sa main dans celle de la jeune femme, prenant bien garde à toujours marcher sur la chaussées éclairé. Will n'avait jamais vraiment eu peur du noir, mais il préférait voir où il mettait les pieds et il consentait que pour elle, après ce qu'il lui était arrivé, elle préférait cela. Ils arrivent en bas de l'immeuble où logeait Will.

On va devoir grimper, l’ascenseur de fonctionne plus depuis des mois et le gars en charge de le réparer à la flemme... Si j'ai bien compris.

La flemme la flemme... il avait surtout disparu ce pauvre gars sans donner de nouvelles et Will ne savait toujours pas pourquoi. Toujours était-il que leur ascenseur ne fonctionnait pas et c'était usant. Chose positive, Will habitait au premier. Il passa la clef dans la serrure et ouvrit la porte, allumant les lumières.

Et voilà, c'est mon chez moi !

Quand on entrait chez Will, on tombait directement sur un petit couloir, dans lequel se trouvait une penderie, et on déboulait ensuite sur le salon cuisine typiquement américain. Deux portes dans la pièces donnait ensuite sur sa chambre et sa salle de bain. C'était petit, mais Will n'avait jamais ressentit le besoin de vivre dans un palais.
  
code by Silver Lungs



(désolé de pas avoir rep' hier soir, j'ai terminé ma série et j'étais crevée u_u) Hé mais c'est mon centième message °° Yeah o/
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Jeu 1 Mai - 18:10

Will ∞ Sezaïc
J'adorai la nourriture italienne. Si je pouvais, je ne mangerai même que ça. Donc, quand le serveur m'avait proposé le tiramisu fait maison, je ne pus m'empêcher de le demander. Je n'étais pas une fan de café, le matin je préférai même boire du thé, mais j'avouai que dans ce petit plaisir cela passait très bien. Je n'avais pas pu m'empêcher de le dire à Will à quel point ce dessert était bon et je lui avais même proposé de le goûter. Il était d'accord avec moi : ce tiramisu était top. En retour, il me proposait de goûter le sien. « Tu sais très bien que je suis faible devant du chocolat. » Je voyais qu'il n'avait pas l'air très à l'aise en me tendant la cuillère, mais je m'en moquais puisque je pris ce morceau de chocolat et je fondis de bonheur. « Okay, j'avoue c'est une tuerie. » fis-je entièrement convaincue. Le dîner prenait fin et Will paya la note avant que l'on quitte le restaurant. La nuit était tombée et il m'avait proposé d'aller voir son appartement. J'avouais que j'étais bien curieuse à l'idée de voir où Will vivait. En marchant je sentis la main de Will prendre la mienne et je la serra avec un sourire. J'étais bien contente de ce moment à deux. On marchait tranquillement et j'étais rassurée d'avoir Will à mes côtés, toute seule j'aurai sans doute couru pour rentrer chez moi de peur de recroiser ce fou à la faux. Il habitait non loin du restaurant, et on y arrivait assez vite. Dès qu'on avait franchi la porte de l'immeuble il me dit qu'on devait monter à pied car l'ascenseur était en panne. Okay, la prochaine fois penser à ce genre de circonstances avant de choisir des talons hauts, car je commençais à avoir mal aux pieds mais ça je cachais bien de le dire. Pendant le lycée j'avais toujours été en baskets ou en chaussures plates, les talons hauts c'était depuis un an ou deux et des fois je m'y habituais pas. « Ce n'est pas grave. » déclarais-je avant de le suivre dans les escaliers. Je fus soulagée de voir qu'il habitait au premier, car ainsi je n'allais pas douiller pendant plusieurs étages. On arrivait devant une porte et il alluma la lumière puis j'entrai. Pas un objet n'était pas rangé. Un vrai maniaque. Cette pensée me fit sourire, et je regardais un peu partout, curieuse de nature, mais je ne touchais à rien, je ne voulais pas non plus paraître impolie. « J'aime beaucoup. » Je m'approchais de lui avant de le prendre par sa veste. « Et tu sais ce que j'aime le plus ? » fis-je dans un murmure. « Les lèvres au goût chocolaté. » Je souris avant de poser mes lèvres sur les siennes et de l'embrasser.  
code by Silver Lungs


HJ: don't worry    je comprends parfaitement   Félicitations pour ton 100ème message    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Ven 2 Mai - 19:42

Will ∞ Sezaïc
Will ferma la porte, la laissant entrer. Il l vit regarder son petit appartement. Oh elle était curieuse, au fond il savait qu'elle crevait d'envie de tout fouiner. Il le savait parce que sur ce point là, il était pareil. Elle aimait ? Bah, c'était une décoration très simple qui correspondait bien à l'homme qu'était Will. Pas d'artifices. Bon, elle avait pas vu cette horrible toile qu'une jour une vieille tante un peu dingue lui avait offert. Une horrible toile avec des chatons blanc et roux dans un panier en osier... Il l'avait mise dans un coin de sa chambre, espérant que jamais personne ne la voit, parce que Will se refusait de cacher de l'art. Mais bon, c'était laid. Alors il l'avait posé à côté de son bureau près de la corbeille. Un jour peut être il renverserais du café dessus et il pourrait la jeter sans vraiment s'en vouloir. Il posa ses clefs sur un clou à l'entrée et alla enlever sa veste. C'était sans compter que Sezaïc était de retour et qu'elle s'était agrippé à lui entre temps. Ce qu'elle aimait le plus ? Elle l'embrassa et se laissant emporter à son tour Will répondit à son baiser.

Vraiment ? Tu as de la chance, j'aime ça aussi, chuchota t-il, l'embrassant de nouveau.

Il retira veste, ainsi que celle de son amie et les laissa échouer négligemment contre le radiateur de l'entrée. Oh, il rangerait un peu plus tard finalement, Will avait l'esprit ailleurs. Sans cesser de la couver du regard, il l'attira contre lui, dans la salle principal de l'appartement.

J'te fais visiter le reste ? C'est vite fait tu vas voir...

Il la pris par la mains, lui fit le tour du salon qu'elle avait déjà fait, ouvrit la porte de sa salle de bain avant de la refermer, ses lèvres contre les siennes. « Mon dieu Will, on aurait dit un enfant surexcité qui fait visiter sa cabane dans les bois à sa nouvelle petite copine » Dans le fond, c'était un peu ça. Tout sur le visage de Will, ses yeux rieur et son sourire radieux pouvait signifier qu'il était heureux en ce moment même. Il ouvrit la seconde et dernière porte, priant pour que son affreuse toile soit bien au fond de sa chambre, bien caché. Elle ne l'était pas vraiment, bon tant pis. Avec un peu de chance elle ne le remarquerais pas « C'est fou, tu es avec elle et la seule chose dont tu te préoccupe c'est un tableau avec des chatons ! Tu vas finir par devenir dingue... ». Il caressa ses cheveux, chassant au passage une de ses mèches blondes ondulées. Un petit baiser sur les lèvres et c'était repartit.

C'est grand hein ? On fait quoi maintenant ?

Oh il avait bien une petite idée derrière la tête, tout les garçons avaient ce genre d'idée derrière la tête avec une fille aussi belle qu'elle. Ou alors il fallait venir d'une autre planète, ce que Will n'était pas. Ses mains dans les siennes, se balançant de gauche à droite en rythme avec tout les airs de musiques joyeuses qui lui passait par la tête, Will attendait sa réaction.
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Ven 2 Mai - 21:57

Will ∞ Sezaïc
J'Je n'étais plus concentrée. Même si j'aurai voulu fouiner un peu plus je ne pouvais m'empêcher d'embrasser Will. J'avais tellement attendu ça longtemps qu'à présent je ne pouvais plus m'en passer, et on pouvait même dire que j'étais assez collante. Je ne voulais pas paraître collante, mais j'adorai les lèvres de Will, ainsi que de me blottir dans ses bras. C'était tellement agréable. Je lui avais dis que j'adore les lèvres au goût de chocolat et il me disait que lui aussi. Je savourais nos baisers, ne faisant même plus attention au temps. Au pire, Rory garderait Oliver plus longtemps et elle me tuera quand je rentrerai. Il prit ma veste et je vis qu'elle atterrit près du radiateur. Je n'étais pas maniaque, mais s'il pouvait éviter de salir ma veste ce serait pas mal. « Monsieur maniaque jette les vêtements ? Woah, j'aurai du prendre une photo... » Fis-je en le taquinant. Il me prit par la taille pour que l'on continue la visite de l'appartement. Il me disait que ce serait assez rapide et j'avouais que j'étais assez curieuse de voir le reste. J'eus à peine le temps de voir la salle de bains que je sentis les lèvres de Will de nouveau sur les miennes et si ça continuait comme ça, Rory allait devoir attendre beaucoup plus longtemps pour que je rentre. En tout cas, je pouvais le dire que l'appartement de Will était tout à fait charmant, c'était simple, rien de trop extravagant. C'était des pièces agréables à vivre. On était arrivé dans sa chambre, et je ne pus m'empêcher de regarder partout. Il avait changé quand même de style depuis l'adolescence, car oui j'avais passé du temps chez Will parfois. Je vis un tableau bizarre mais je préférais me taire. En fait, j'avalais même mon rire. J'étais persuadée que cela ne venait pas de Will, parce que là je m'inquiéterai sinon pour son goût. Il me disait que c'était grand. « C'est grand pour une seule personne en effet. » Fis-je avec un léger sourire, il me demandait ce que l'on faisait à présent. C'était un peu bizarre comme question à cet instant précis. Il n'avait pas un album de lycée à me montrer ? A croire qu'il avait complétement oublié. Je le regardais dans les yeux. Je n'avais pas de réponse à sa question. Qu'est ce que je pouvais répondre à cette question ? On dirait deux ados, on craint un peu sur ce coup... pensais-je en moi-même. Je passais mes bras autour de son cou en le regardant avec un sourire. « Ce tableau, j'espère que ce n'est pas du goût personnel. » Je rigolais légèrement. Je n'avais pas pu m'en empêcher finalement. D'un côté c'était le genre de tableau qu'une de vos grands-mères ou grande tante vous offrait quand vous étiez petit. « Sinon j'ai bien une idée... » Déclarais-je dans un souffle avant de l'embrasser et de me coller contre lui.  
code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Sam 3 Mai - 21:43

Will ∞ Sezaïc
Oh oui, il rangerait plus tard. Will se voyait déjà tout bien ramasser, puis mettre les deux manteaux sur les cintres avant de fourrer le tout dans sa penderie. Oui, il était légèrement obsédé par le rangement de son logement et alors ? Elle fit allusion au tableau et Will lâcha u petit rire, il avait vraiment besoin d'expliquer ? Sezaïc devait savoir qu'il n'était pas devenu fan de chatons en six ans. Ou alors elle devait s’inquiéter. Alors l'album lui revint en tête, mais, il devait lui montrer l'album ! Sauf qu'elle continua sur un ton plus enjoué, et se colla contre lui. « Oui bah l'album attendra, chaque chose en son temps » pensa alors Will. L’excitation était montée quelque peu pendant la visite très expresse de l'appartement et les baisers de Sezaïc n'arrangeait rien à la chose. Oh et puis si elle en avait envie... Après tout, il en avait envie. Il ferma la porte d'un petit coup de pied et rigola de plus belle. Ses mains se placèrent atour des hanches. Alors il se pencha vers elle et l'embrassa. Elle répondit à ses baisers, Will ne s'arrêta pas. Autour d'eux la pièce sembla devenir floue, plus aucun détail ne semblai compter, il y avait juste eux. Will glissa ses mains autour de ses hanches, la ramenant vers lui. Il sembla la porter jusqu'au lit et il s'arrêta quelques instant pour la dévisager. C'était quelque chose de nouveau, pour eux deux. Finalement, elle lui sourit, il fit de même et ses lèvres embrassèrent son cou avant de descendre un peu plus bas. Il ôta sa chemise, la déboutonnant à toute allure, ne voulant plus perdre une seule seconde. Il glissa une main dans son dos, ne s'arrêtant pas une seule fois de caresser sa douce peau. Aucune gène n'était présente. Ils avaient beau se connaître depuis longtemps, c'était comme si cet événement était voué à se produire. Comme si tout les deux, chacun de leur côté, savait que ce jour viendrait. Il n'arrêtait pas de murmurer son nom tandis qu'il ôtait ce qui lui restait sur le dos. Il la voulait entièrement, pas juste une nuit, pas deux, tout le temps. Il lui murmura un petit « je t'aime » avant de fermer les yeux et de s'abandonner à elle pour de bon.

Lorsqu’il rouvrit les yeux, c’était Sezaïc qu’il tenait dans bras et qu’il semblait bercer. Il ne se posa pas vraiment de questions, la tête enfoui dans ses cheveux blonds et continua de le faire, tout en silence. Il déposa un petit baiser sur sa nuque et continua à lui caresser le bas du dos. Il referma les yeux pour finalement, lâche un long soupire de satisfaction. Il voulait que ce moment dure éternellement. Chose impossible évidement, mais Will voulait prolonger ce moment le plus possible.  C'était sûrement parce que la chose paraissait irréaliste que Will était si... heureux. Il avait l'impression d'avoir passé la meilleure soirée de sa vie et elle n'était pourtant pas terminé.

Sezaïc ?

Il lui caressa la joue, posa sa tête contre la sienne. Alors c' était ça, aimer ? Étrange sensation. Will la trouvait même un peu déstabilisante.

C'était une très bonne idée.
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Dim 4 Mai - 14:19

Will ∞ Sezaïc
Je m'étais toujours dis que jamais je ne coucherai le premier soir de peur pour passer pour une fille facile. Avec Will c'était différent, j'en avais vraiment envie comme pour rattraper six années de perdues, et puis il fallait le dire, c'était moi qui avait commencé à le tenter... toucher son grain de peau, embrasser ses lèvres, j'aimais beaucoup ressentir ces sensations et de sentir mon cœur battre à la chamade. Les sentiments que j'avais eu à son égard n'avait jamais changé, même, j'avais l'impression qu'ils s'étaient décuplés. Je n'arrêtai pas de l'embrasser, je ne pouvais pas m'en empêcher, comme si j'avais peur que quelque chose nous sépare, c'était stupide de penser une chose pareille. J'avais enlevé ma robe aussi vite que Will avait enlevé sa chemise. Bizarrement, tous ces gestes avec lui me paraissaient si naturel. Il me dit qu'il m'aimait et je sentis comme une chaleur agréable envahir mon corps et mes sens. Il avait l'air sincère, il l'était je le ressentais. Après tout cela, je m'éveillais doucement dans les bras de Will, et je souris légèrement, comme si je me sentais apaisée, j'étais bien tout simplement. Je laissais ma tête sur son torse, écoutant battre son cœur. J'entendis Will qui m'appelait, et j'avouais que j'avais bien du mal à émerger. J'aurai aimé que ce moment dure pour toujours. Là au moins je n'avais pas à réfléchir, que ce soit vis-à-vis de Ollie ou encore de mon travail. Non, je pouvais prendre du temps pour moi en compagnie d'une personne que j'aimais. « Hum ? » fis-je doucement. Je ne dormais pas mais j'avais vraiment envie de rester dans cette ambiance de rêve. Il me dit que c'était un très bonne idée et je ne pus m'empêcher de rire. « Rappelle toi quelque chose : mes idées sont toujours les meilleurs, tu l'as oublié ? » Je lui avais sans cesser rabâcher ça au lycée, même s'il disait toujours que j'allais me brûler les ailes un jour à trop faire de bêtises. Je m'en moquais éperdument, j'avais sans cesse raison et j'adorais le clamer. J'avais pris sa main pour la mettre dans la mienne, gardant les yeux fermés un moment avant de les ouvrir doucement. « On a même pas regarder l'album du coup, mais j'avoue que j'ai préféré faire ça... » Fis-je avec un léger sourire avant de rire légèrement. Et puis je n'avais vraiment pas envie de voir ma tête de lycéenne fêtarde. Je ne me rappelais plus de tout ce que j'avais fais, mais je ne voulais pas m'en rappeler. En tout cas je me jurai que Oliver ne verrait jamais ces photos sinon j'allais perdre toute crédibilité. « Je t'aime... » fis-je dans un murmure avant de me blottir un peu plus contre lui. Je ne voulais pas partir, et je savais que Rory allait encore plus me tuer si je ne me pointais pas avant le petit matin mais ça je m'en moquais éperdument. Du moment que je rentrais pour six heures ça irait, Oliver était du genre à se lever vers huit heures. Il faudrait que je parle de ma relation avec Will à Oliver. Je ne savais pas comment il allait le prendre, peut-être bien qui c'est ? « L'histoire du tableau, tu ne vas jamais me la raconter hein ? » Déclarais-je en riant légèrement avec un coup d'oeil sur les chatons.  
code by Silver Lungs



_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Dim 4 Mai - 21:05

Will ∞ Sezaïc
Ah, Sezaïc et ses éternelles idées qui étaient meilleures que toute les autres. Will se cacha bien de lui ôter sa bonne humeur, il savait comment elle était la Sezaïc. Il était comme elle aussi à ce niveau là, il avait rien à dire. Il leva les yeux au ciel, faisant mine d'être agacé et rigola un grand coup. En soit la situation n'avait rien de drôle, mais Will – qui en riait pas vraiment souvent – en avait éprouvé le besoin en ce moment là. Il lui déposa un petit baiser sur le front.

Oh, mais l'album n'est pas loin tu sais... je sais que tu meurs d'envie de voir toutes ces belles photos...

Et Will lui fit un grand sourire et se pencha, la tête sous son lit. Oui, il était terriblement bien organisé le Willy. C'était comme si son inconscient lui avait dicté de le mettre ici, sachant ce qui allait exactement se passer pendant la soirée. Tandis qu'il avait la tête sous les lattes, elle évoqua le tableau aux chatons. Ah oui, lui. Il le trouva enfin, le sait et passa un bras autour des épaules de la jeune femme. Il posa l'album sur les draps en souriant.

Le tableau ? Oh, juste un cadeau d'une de mes tantes Française un peu décalé... Quand on sait qu'elle se prend pour Madame Irma, on pose pas de question quand elle offre ce genre de truc... Si tu veux je te le donne !

Il détourna les yeux de l'atrocité, grimaçant légèrement. Oui parce que cette toile était effrayante en plus ! Tout ces chatons qui le fixait avec leur yeux trop clairs... Bref. Il ouvrit la première page de l'album, ou était écrite en lettres majuscule – avec l'écriture de Will de l'époque - « Album Sezaïc & Will, fin du lycée ! ». La première photo était celle d'un Will aux airs de chiens battu, avec une Sezaïc bien différente qui se tenait à ses côtés, un tas de bouquin sûrement pas à elle dans les mains. Puis il y avait les photos de soirée, les photos prises avec un portable, les photos prise au lycée... Will leva les sourcils en voyant son air de l'époque. Il tourna quelques pages, se mordant les lèvres quand il voyait l'ancienne coupe de la jeune femme et les vieux jeans qu'il osait porter en des lieux public. Vraiment, ils tiraient une de ces têtes à l'époque...

Comment tu pouvais me laisser mettre ça Sezaïc, tu es cruelle ! Et me dis pas que j'avais toujours cet air là sur la figure, on aurait dit un zombie ou je ne sais quoi..
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Lun 5 Mai - 20:32

Will ∞ Sezaïc
Urg. L'album n'était pas loin... ? Cela voulait dire que j'allais devoir regarder les photos du lycée où j'avais sans doute une tête affreuse ou que j'étais en train de faire une connerie ? Je grimaçais légèrement. Il s'était penché pour l'attraper en dessous de son lit. Sous son lit ? Il mettait des choses pareilles sous son lit ? C'était à se poser des questions... En attendant, je voulais surtout savoir l'histoire e ce tableau avec des chatons. Ce n'était pas dans les gouts de Will de mettre des horreurs pareilles ou alors il avait décidément eu du mauvais goûts pendant que je n'étais pas là ! Will passa son bras autour de mon épaule et je me blottis conre lui en riant. « Non merci, c'est très gentil de ta part, mais je pense qu'il est très bien chez toi ! » Ce n'était pas du tout mon tyle, et je préfèrerai encore le brûler que d'accrocher une horreur pareille dans mon salon ! Will ouvrit l'album et là c'était l'hécatombe. Sérieusement, j'avais une de ces têtes, à faire des grimaces ou même à bouder dans mon coin. Ce jour là ça devait être après le pire sermon de mes parents. Je m'en rappellerai toute ma vie. J'étais sortie avec Rory à une fête, je m'étais échappée par la fenêtre et sur cette photo ça devait être le lundi suivant où j'avais tiré la tronche toute la journée et que j'avais été exécrable. « Non mais Will j'hallucine ! Tu m'as prise en photo avec une tête pareille ? Tu devais te marrer à me voir bouder dans mon coin ! » Je restais bouche bée en regardant toutes les photos. Ce retour dans le passé, c'était plutôt marrant. Will me demandait comment j'avais pu le laisser porter des fringues pareilles et j'eus un petit rire. Et les miennes alors ? Ca devait être la mode de l'époque mais on oubliait assez vite. « Oh tu étais mignon comme ça... Mais c'est vrai que je préfère maintenant. Je t'aime bien avec tes chemises blanches nickel. » Fis-je avec un sourire avant de tourner la page et mon sourire s'effaça. Parce que oui, c'était une photo de Will mais derrière il y avait cette... Rahhh ça m'énervait encore aujourd'hui. « Non mais elle a quand même réussi à s'incruster sur la photo celle-là ?! » Fis-je en observant de plus près. Zoey. Zoey. Rah, je la détestais. Elle avait tourné des mois autour de Will et ça m'avait énervé. Avec ses airs de pimbêches à faire des grands sourires pour l'amadouer. Je remerciais le ciel pour que Will n'avait rien vu de son petit jeu et n'était pas tombé dans ses bras. Bon j'avais peut-être joué mon rôle là-dedans aussi... J'avais volé tous ses vêtements dans le vestiaire et je les avais jeté à la poubelle. Elle avait eu la honte suprême et moi je m'étais bien marrée. Une fois j'avais même tenté de l'assommer avec un ballon de basket-ball lors d'un cours de sport et j'avais mis ça sur ma maladresse légendaire... Will ne devait jamais savoir ça, il me prendrait pour une folle. « Je ne l'aimais pas. » Fis-je simplement, me retenant même de commencer à l'insulter à travers la photo. La garce.  
code by Silver Lungs


_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Lun 5 Mai - 22:38

Will ∞ Sezaïc
Se marrer devant ses photos là ? Non, ce n'était pas du tout son genre voyons. Elle aimait bien ces chemises ? Tant mieux, parce que les vieux tee shirt délavés, Will avait fait la promesse de ne plus en porter sur lui depuis qu'il avait quitté le lycée. Ils tournèrent une autre page et Will eu un sursaut quand Sezaïc se mit à jurer devant le cliché. Elle avait vu quelques chose d'horrible où... ? Il plissa les yeux, regardant bien la photo. Oui, tout ce qu'il voyait c'était un lui ringard avec des gens en arrière plan. Ah et cette fille là, Zoey s'il avait bonne mémoire. Il était vrai qu'elle était resté quelques mois avec eux et Will c' était toujours demandé d'où elle sortait... Elle était sympa, un peu collante sur les bords, mais vraiment très malchanceuse...

Je vois ça, que tu l’aime pas.. ? Moi elle me faisait de la peine... Je me rappelle encore du jour où elle est venu vers moi en pleurant parce qu’elle avait du prendre des vieux vêtements abandonnés du vestiaires... Les siens avait été volé. Moi je dis, cette fille avait vraiment pas de bol... Ou la fois aussi où j'avais carrément dû jouer le psychologue, celle où elle s'était mangée un ballon de basket dans la tronche. Elle avait bonne mine après. Elle arrêtait pas de me répéter qu'une dingue avait une dent envers elle. Pouah, elle m'avait inondé de larme, l'enfer moi j'te dis. Elle me faisait rire c'te fille avait tout ces malheurs...

Will avait bien envie de rire, parce que oui, à l'époque, cette fille avait vraiment été... Une sorte de clown de service et évidement, Will avait toujours été au premier rang. Bon, il fallait avouer aussi qu'il s'était posé des questions puisque tout ces malheurs ce produisait quand lui, et lui seul, était dans le coin. « ...je suis tombée amoureuse de toi. Et le fait que tu me voyais que comme la bonne amie, m'a légèrement énervé ... » Ah oui, quand Sezaïc lui avait tout avoué, elle avait mentionné que c' était à cette époque. Mais bien sûr, elle n'avait rien à voir avec tout les malheurs de cette pauvre Zoey. Il lui lança un regarda en biais, amusé.

Je me demande vraiment qui pouvait lui en vouloir à ce point. T'as pas une petite idée ?

Bon, il l'a charriait, Will pensait avoir comprit. Et si ce n'était pas le cas, il passerait pour l'éternel boulet qui se faisait des films, tant pis. Il tourna une autre page et se figea quelques instants. Cette photo n'avait rien à faire là, elle avait dû glisser quand Will avait fait son tri. En tout cas, c'était bien avant le lycée, Will devait être à peine rentré au collège, onze ans tout au plus. On le voyait avec son amie d'enfance décédé, dans son jardin en hiver. Il esquissa un sourire rapide avant de tourner la page rapidement. Il avait presque oublié ce noël passé chez elle. Sans doute encore un de ces Noël où sa mère était partit en France et où son père était partit en week-end amoureux avec sa belle mère. Et Will s'était retrouvé seul, alors son amie l'avait invité.

Vous vous seriez bien entendu toute les deux, elle avait un sacré caractère...

Il ne pensait pas lui avait déjà vraiment parlé d'Isa. Peut être une fois, mais durant longtemps le sujet avait été quasiment tabou chez Will. Il fallait dire que c'était à cause d'elle qu'il était devenu l'homme qu'il était aujourd'hui.
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mar 6 Mai - 19:06

Will ∞ Sezaïc
J'avais du traumatisé cette pauvre fille. Pauvre ? Non elle n'était pas à plaindre et si elle avait arrêté de lorgner sur mon Will, jamais elle n'aurait eu toutes ses petites misères. Elle n'avait pas arrêté de pleurer un midi quand on mangeait en disant que quelqu'un lui en voulait éperdument sans savoir pourquoi. Elle disait tout ça devant l'organisatrice sans le savoir. Will me confia que cette fille lui avait fait de la peine, racontant même les anecdotes auxquelles j'avais pensé. Pitié ? C'était bien ce qu'elle cherchait pour attendrir Will. Mon dieu, je me demandais ce qu'elle était devenue cette fille et d'un côté je ne voulais pas la revoir. Je me demandais si elle et Will avaient eu une relation après que je sois partie, ça commençait à me trotter dans la tête. Pourquoi j'étais partie ? Je lui avais laissé le terrain libre, mais quelle idiote ! Il me demandait alors si je ne voyais pas qui aurait pu être le coupable de tout ça. Je pris alors mon air innocent. « Hum non je ne vois pas du tout... » Fis-je en ne le regardant pas, je ne voulais pas me trahir mais je sentais bien son regard assistant, il devait se douter de quelque chose. « Oh ça va, je l'ai enfermé une fois dans son casier... » Ca peut-être qu'il n'était pas au courant mais moi ça m'avait fait mourir de rire, surtout que j'avais bien joué l'innocence en disant que je ne savais pas ce qui avait pu se passer pour que le casier se ferme 'tout seul' sur elle. « ...le ballon aussi c'était moi. Mais ça va elle a juste pissé le sang, elle en est pas morte, et puis elle avait pas qu'à être aussi nulle ! Je lui ai juste fait une passe... » ...en pleine tête. C'était moi ou j'étais en train d'avouer tout mes crimes ? « Oh il y a prescription : j'étais jeune. » Sous-entendu : si tu savais tout ce qu'elle a subi tu aurais sans doute peur mon gars. Oui, elle avait subi, une fois je lui avais mis de la coloration dans un de ses shampooings quand elle avait eu ''la bonne idée'' de m'inviter chez elle et ses cheveux avaient virés roses. Le pire, elle n'avait jamais capté que c'était moi. « T'es sortie avec elle quand je suis partie ? » La question était sortie toute seule. Je me pinçais les lèvres, de peur d'entendre : oui, je restais les yeux rivés sur l'album photo de notre lycée. Will tournait la page et on tombait nez à nez avec une photo bien plus ancienne que nos années lycées. Will était enfant et je trouvais ça trop choupinet quant à la fille à côté d'elle, je me doutais bien que ça devait être la meilleure amie qu'il avait perdu. Il me dit qu'on aurait pu bien s'entendre toutes les deux vu nos caractères. « Ah oui, elle aussi a mis des gens dans des casiers ? » Fis-je en riant légèrement, comme pour détendre l'atmosphère mais je voyais bien que son visage s'était renfermé. « Tu veux en parler ? »   
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mar 6 Mai - 20:41

Will ∞ Sezaïc
Ha, il avait vu juste, c'était bien Sezaïc la responsable de tout les malheurs de cette fille. Enfermé dans le casier aussi ? Will étouffa un petit rire. Il imaginait tellement bien la scène, il aurait presque voulu voir ça. Il ne s'était pas trompé, même adolescente, sa petite amie était prête à tout pour avoir le voie libre. Et il était pareil, il ne pouvait pas lui en vouloir. Il supposait que si lui aussi à cette époque avait aimé quelqu’un, il aurait fait toute ces choses. Elle lui demanda ensuite si il était sortit avec elle après qu'elle soit partit.

Non quand même... J'ai toujours été compliqué, et même si je me suis retrouvé un peu seul après ton départ, je me suis trouvé d'autres hobbies. Non, je l'ai perdu de vu cette Zoey, et crois moi, c'était mieux comme ça. Je n'aimais pas jouer son psychologue personnelle. Elle me faisait peur parfois c'te fille !

Bon, peut être pas effrayante, mais il fallait avouer que parfois, Will s'était demandé ce qui pouvait lui passer par la tête. Oui, elle était étrange et non, il n'était pas triste d'avoir perdu le contact. Il passa sous silence le fait qu'il n'était sortit avec personne depuis, enfin, rien de vraiment sérieux ou alors il l'avait tout simplement oublié. Oui, Will était parfois doué pour oublier. Elle lui demanda ensuite si Isa aimait mettre des gens dans les casiers. Oh, Will l'aurait bien imaginé faire ça...

Oh, je pense qu'elle aurai pu le faire. Un jour un gars de notre école primaire l'avait insulté pour je ne sais plus quoi. Au lieu de tourner le dos, elle lui a sauté dessus, je crois que ce pauvre gars se souviendra toute sa vie des deux dents qu'il a perdu en se prenant le mur dans la tronche. Moi je regardais bien sûr, j'ai jamais vraiment aimé les baston...

En parler ? Pourquoi pas. Isa faisait partit de lui qu'il le veuille ou non. Elle était la cause, l'élément déclencheur de tout ce qu'il était aujourd'hui. Parfois Will voyait les choses sous un autre angle. Si elle n'était pas décédée, il ne serait jamais allé au lycée où il était tombé sur un Sezaïc adolescente rebelle. Et tout ce qui arrivait aujourd'hui n'aurait jamais existé. Mais d'un autre côté, si elle était toujours en vie, Will aurait peut être eu une vie normal. Peut être...

En parler ? C'est vrai que je ne t'en ai pas beaucoup parler... Bah, disons qu'on se connaissait depuis tout petits. On s'est pas connus longtemps au final, c'est triste de dire ça, mais ça revient à dix pauvres années qu'on oublie facilement... Enfin, j'essaie de ne pas tout oublier. Je t'ai déjà dis comment notre histoire c'était terminé Sezaïc ?

Il attrapa la photo. Isa et ses couettes. Elle refusait toujours de les défaire. Elle était vraiment têtue. Il serra la main de Sezaïc. Elle qui avait un fils, elle devait vivre dans la crainte de vivre ça chaque jour, la perte de son enfant, unique en somme. Et Isa, tout était arrivé si brutalement.
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mar 6 Mai - 21:24

Will ∞ Sezaïc
J'aurai pu écrire un livre avec toutes les bêtises que j'avais faite, mais surtout avec tous les coups que j'avais fais à Zoey. La pauvre, elle avait dû être traumatisée à vie avec ce que je lui avais fait subir. Un ballon de basket-ball en pleine tête, enfermée dans son propre casier, j'avais volé ses vêtements, ses cheveux étaient devenus roses. Je n'avais jamais été jusqu'à la mettre en danger, j'avais quand même une certaine conscience, je n'étais pas une cruelle personne qui se moquait des autres. Elle avait été d'un côté, un peu sotte de me demander des conseils pour que Will s'intéresse à elle, de me dire qu'elle l'aimait. Ce jour-là j'ai cru que j'allais la tuer tout simplement car déjà que je galérais à montrer à Will que je voulais qu'il me voit plus qu'une simple amie, j'avais quelqu'un qui marchait sur mes plates bandes. J'avais donc été garce, et aujourd'hui encore je ne regrettais pas mes actions. Je lui avais demandé s'il était sorti avec elle, savoir si elle avait réussi là où j'avais échoué et je fus très contente de savoir qu'il ne s'était rien passé. Il me confiait même qu'il avait eu du mal à jouer son psychologue personnel, que par moment elle lui faisait peur. « Peur ?! Zoey?! Arrête elle n'aurait même pas fait de mal à une mouche, elle n'avait aucune force cette fille ! Elle n'a jamais compris que c'est moi qui lui ai pourri sa vie... Donc bon je vois pas ce qu'elle aurait pu faire. » Fis-je en éclatant de rire. Zoey ne m'avait jamais fait peur, et je me demandais même ce qu'elle était venue à présent. Je chassais très vite son visage de mon esprit quand je vis la photo d'enfance de Will. Il était avec une fille et je ne connaissais que son prénom. Will n'était jamais entré dans les détails, il se refermait directement. J'avais essayé de le faire parler en prenant un ton léger, lui demandant si elle aurait été capable d'enfermer quelqu'un dans un casier et il me confia qu'une fois elle s'était battu avec un élève, lui cassant deux dents. La vache. « Donc il ne valait mieux ne pas la mettre en colère. Elle avait plus de force que moi, la seule fois où j'ai voulu taper sur quelque chose ça m'a valu une entorse du poignet... » Fis-je en grimaçant légèrement. Jamais je n'avais levé la main sur quelqu'un, à part peut-être tout à l'air en frappant Will mais c'était de la pure défense. Je lui avais demandé s'il voulait en parler. Cela pouvait sans doute soulager sa conscience. « Dix années de ta vie, c'est toujours dix ans. Il vaut mieux garder les bons souvenirs qui réchauffent le cœur plutôt que de vouloir tout oublier pour ne pas avoir de la peine. » Déclarais-je doucement. C'est ce que je pensais aussi, j'avais renié ma famille mais je gardais les bons moments avec ma cousine pour m'accrocher à un passé qui n'était pas si difficile. J'hochais la tête négativement. « Non. A chaque fois que j'ai voulu te faire parler, tu prenais la poudre d'escampette, ou alors tu me disais que c'était pas mes affaires et que j'étais une fouine. » Fis-je en le regardant, arquant un sourcil avant d'avoir un léger sourire qui se dessinait sur mon visage. Ce n'était pas un reproche, j'étais bien trop curieuse aussi.    
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Jeu 8 Mai - 21:06

Will ∞ Sezaïc
Les bons souvenirs. Oui, d'un côté il avait passé tellement de bons moments avec elle qu'il était parfois compliqué d'oublier. Vraiment, il l'avait traité de fouine ? Quoi que, cela ne l'étonnait pas vraiment. Il ne voulait jamais lui en parler parce qu’à chaque fois... Ce n'était pas le bon moment, voilà l'excuse qu'il lui sortait. Et après elle était partit donc forcément... Mais aujourd’hui il était prêt à lui en parler, elle était prête à 'écouter, c'était peut être enfin le bon moment. Alors Will se lança, sans quitter des yeux la photo, le sourire de son amie disparue.

On devait avoir neuf ou dix ans quand tout à commencé... Je me rappelle, un soir elle m'avait appelé pour que le lendemain je vienne la retrouver au parc en bas de chez moi. Quand je suis arrivé, le lendemain... Elle était toute excité. Elle avait trouvé un trésor et... C'est bête dit comme ça, mais pour nous c'était normal. On vivait encore dans un monde innocent. C'était une petite boite et dedans, il y avait des diamants. Pour nous c'était super, alors qu'est qu'on à fait, on l'a caché. Chez elle. Et puis la personne qui avait volé ses diamants avait fini par mettre la main dessus.

Will ferma les yeux. Oh oui, il revoyait parfaitement le journal que sa mère avait dans les mains ce jour là, annonçant la mort d’une petite fille dans le quartier, suite à un cambriolage.

Elle était gardé par une baby-sitter ce soir là, la personne est revenu, a reprit ses diamants. Isa est morte, tué par balle tout simplement. La personne qui avait volé les diamants l'avait fait taire. Tout aurait pu se passer différemment si ce jour là, Isa n'avait pas déterré cette boite.

Il eu un rire jaune. Oui, tout simplement parce qu'elle l'avait vu. Elle avait onze ans et pour elle la vie c'était arrêté là. C'était cruel.

Les enquêtes ont rien donné, la baby-sitter avait été assommé au rez de chaussé... On a jamais su où ils étaient passés, ses foutus diamants, qui était son meurtrier. Ils ont abandonnés. Ça va faire treize ans maintenant.

Il haussa les épaules. Que dire de plus ? Non, il n'allait pas lui dire qu'en réalité la meurtrière d'Isa avait été sa propre baby sitter qui en réalité, n'en était pas une. Non, il n'allait pas lui dire qu'à ses dix sept ans, Will avait fini d'assembler toute les pièces du puzzle, qu'il c'était vengé. Que la soit disant baby-sitter était morte empoisonnée, que Will avait récupéré ses diamants. Car oui, c'était son trésor maintenant. Et personne ne mettrait la main dessus, il était en sécurité, dans un endroit que seul Will pouvait connaître.

Parfois je me demande... et si elle était toujours là ? J'avoue que j'aurais aimé continuer de grandir avec elle, elle était un peu la sœur que je n'avais jamais eu. Je suis resté seul longtemps, jusqu'au lycée, je suis tombé sur toi. Je crois que quelque part, tu me faisais penser à elle.
  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Ven 9 Mai - 14:19

Will ∞ Sezaïc
Il ne m'en avait jamais parlé auparavant. A chaque fois que je lui avais demandé, il s'était renfermé et ne me parlait plus de la journée. A force, j'avais compris que c'était un sujet tabou et je ne lui avais jamais plus rien dit. Me traiter de fouineuse, je ne lui en voulais pas car je savais que ma curiosité était vraiment un vilain défaut. Je ne pouvais pas mentir : jamais je ne m'aurai attendu à une histoire pareille. Un coup de fil, un parc... des diamants ?! Je me rendais compte à quel point on était curieux quand on était enfant, et à quel point cela pouvait mal finir par moment si on allait trop loin. Ils avaient trouvé un sacré pactole et la petite fille avait décidé de le ramener chez elle, comme si c'était un trésor. Un homme avait réussi à la retrouver et l'avait fait taire. J'en avais des frissons, c'était comme une histoire d'horreur pour les mères de famille. Je ne savais même pas à quel point la mort de son propre enfant pouvait être une grande peine, une peine même insurmontable. On ne pouvait même plus avoir confiance au baby-sitter qui se laissait assommer. Je frissonnais vraiment maintenant, ça commençait à me faire peur toute cette histoire. Sans doute que cela m'aurait moins fait peur quand j'étais au lycée, je n'étais pas mère à ce temps là. Je me disais dans un coin de ma tête que je ne laisserai qu'Ollie avec une personne de confiance et pas une inconnue comme j'avais toujours fait. J'avais même du mal à avaler ma salive, je commençais pas à être rassurée : il y avait vraiment des fous dans les rues. Je me disais que finalement, Sydney était une ville beaucoup plus tranquille que Belfast. Qui l'eut cru ? Il se demandait ce qu'il se serait passé aujourd'hui si sa meilleure amie avait été vivante ? Peut-être.... peut-être que l'on ne se serait jamais rencontrée ; Cette pensée me fit mal. Je ne voulais pas l'avouer, je ne voulais pas paraître égoïste et méchante pour lui dire une chose pareille ainsi je restais muette pendant un long moment. C'est comme si je ne pouvais plus parler. Trop de choses circulaient dans ma tête. Au final, je ne savais même plus trop quoi penser, être comparée comme ça, je ne savais même pas si c'était flatteur. Je ne savais même plus quoi dire, j'étais à court de mots, pour une fois, moi qui avait toujours une répartie, j'étais muette. « C'est horrible. » Fis-je simplement. Comme si juste ces quelques mots pouvaient résumer toute ma pensée. Il allait trouver ça bizarre que je sois aussi calme, il fallait vite que je réagisse. « Un jeu innocent qui a mal terminé. » Je me demandais ce que faisais les parents, sérieusement, rien ne voir venir ? Ne pas trouver des diamants dans une chambre de petite fille ? Ne pas s'inquiéter que des enfants sortent si tard ? Mon dieu, je me rendais compte à quel point j'étais devenue responsable. C'était assez déconcertant. « Je comprends que ça t'ai... traumatisé. » Comme si c'était le bon mot à employer là tout de suite, mais d'un côté c'est ce que je pensais. L'ambiance était devenue plus pesante, et je commençais à me sentir mal à l'aise. Dire qu'on rigolait quelques minutes auparavant, que je sentais un plein bonheur et qu'à présent... je sentais toute cette sensation agréable s'échapper d'entre mes mains. Je n'osais plus rien dire, de peur de faire une bêtise énorme.   
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g

avatar

Invité
Invité



Mer 14 Mai - 11:38

Will ∞ Sezaïc
Un jeu innocent. Oui, parce que c’état juste ça à la base… Il haussa les épaules et referma le livre à images. Il le reposa sous son lit, essayant de retrouver son sourire d’il y a quelques minutes. Maintenant elle avait, elle savait pour son enfance assez mouvementé. Quelque part cela le soulageait pas mal de lui avoir confié tout cela. S’il voulait que leur relation marche, il fallait savoir se confier, faire confiance. Bien que pour certaines choses, Will estimait qu’il valait mieux qu’il les garde pour lui. Il passa une main dans ses cheveux et se tourna vers Sezaïc.

Mais ça c’est le passé Sezaïc… L’avenir c’est nous, et je veux en profiter autant que possible. Je veux arrêter de regarder en arrière.

Avant que tout s’écroule ou qu’un autre incident se produise. C’était rite à dire mais dans cette ville, tout pouvait arriver alors il fallait réellement profiter de l’instant présent, ne rien gâcher. Il lui sourit, pensant à tout ce qu’ils allaient pouvoir faire maintenant. Oui, Isa c’était le passé, et Sezaïc venait de l’aider à passer au dessus de tout ça. Bien sur que Will, n’oublierait jamais, elle faisait partie de lui, mais maintenant il fallait qu’il regarde en avant.

Qu’est ce que tu en dis hein ? Rien que toi et moi. Et Oliver bien sûr.

Il se pencha vers elle et l’embrassa. Oh oui, quelque part Will avait maintenant cette envie de devenir un homme nouveau. Non, il n’allait pas cesser d’être le marionnettiste, ni d’être maniaque, mais certaines choses dans sa vie allaient changer. Pour commencer il allait falloir qu’il devienne légèrement plus responsable enfin, plus qui ne l’était maintenant, Will n’était pas un modèle sur certaines choses. Peut-être limiter ses cavales nocturnes ? Faire d’avantage attention à lui ? Car même s’il ne se battait jamais, qui ne se mettait pas réellement en danger physique, il risquait sa vie pour le maire à chaque fois que ce dernier lui ordonnait une nouvelle mission.

Vous êtes les bienvenus ici dès que vous en avait envie. Bon bien sûr, passe juste un coup de file avant, histoire que je fasse un minimum de ménage – il rigola un peu – mais sinon… sache que je suis toujours là pour t’accueillir.

Profiter de l’instant. C’est une chose que les hommes ont bien du mal à faire. La plus part remette tout au lendemain, d’autre pense qu’ils auront tout le temps pour se faire plaisir. Certains cependant anticipent. Ils savent que la vie n’est pas éternelle, qu’une relation peu s’éteindre à chaque instant. Et ce sont ces hommes là qui profite le plus. Jusqu’à la fin.
code by Silver Lungs


♪ Bouliloulilou:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the victim

∞ ARRIVÉ(E) A BELFAST : 13/04/2014

∞ FLÈCHES TIRÉES : 550


∞ DOUBLE COMPTE : percy matheson

∞ RP DISPONIBLE : oui



Mer 14 Mai - 18:42

Will ∞ Sezaïc
Sans doute que mon silence avait été évocateur. Il faut dire que j'avais l'habitude d'avoir une grande gueule, et cette fois je m'étais tue, comme si je voulais disparaître quelque part. Ce n'est pas que j'étais jalouse de Isa, je ne pouvais pas, mais je me demandais si elle avait toujours été vivante, si j'aurai connu Will ou s'il aurait été satisfait de sa relation avec Isa et que l'on ne se serait jamais rencontré. C'était dingue comme le temps ne pouvait tenir qu'à un fil, qu'à quelque chose qui pouvait facilement se rompre. Une particule pouvait tout faire basculer. Je restais avec mes pensées philosophiques dans mon coin quand il me disait que c'était le passé. Certes, mais le passé on ne pouvait pas forcément l'effacer d'un revers de main, par moment il pouvait vous revenir en pleine face. J'en savais quelque chose, chaque jour j'avais peur de me retrouver face au père de Oliver, ça je le cachais bien. Will me confiait qu'il voulait profiter de notre avenir. « Je pense qu'on aura toujours les fantômes du passés, mais on peut toujours avancer et essayer de ne plus regarder en arrière. » C'était comme si on faisait des plans, comme s'il me montrait qu'il serait toujours là dans le futur. Un soutien, le genre de soutien que je n'avais jamais eu encore. C'était quelque chose de très rassurant. Il voulait qu'on construise un futur, moi, lui et Ollie. Ca me faisait plaisir que mon fils ne soit pas mis à part, car certains hommes ne comprenaient pas forcément, ou alors, ne voulait pas s'engager dans une relation qui était pleine responsabilités. « Je dis... pourquoi pas. » Fis-je avec un sourire avant de prolonger son baiser. C'était plus qu'agréable d'être en compagnie de Will, mais je savais qu'il ne faudrait pas que je tarde à rentrer. Non pas qu'il était excessivement tard, mais je savais que si je rentrerai au petit matin il y aurait quelqu'un qui me poserait plein de questions. Will me confiait que chez lui c'était toujours ouvert pour moi et pour Ollie, mais qu'il fallait que je l'appelle avant, pour qu'il fasse du ménage et je n'ai pas pu m'empêcher de rire. « Tu n'as pas peur que moi ou Oliver mettent un peu de bordel ? » Déclarais-je avec un sourire taquin avant de regarder l'heure et de voir qu'il fallait vraiment que je me bouge si je voulais arriver chez moi tranquillement pendant que Ollie dormait. « Tu sais bien que je voudrais rester dormir ici, mais je ne peux pas. » Fis-je avec une légère moue avant de me lever et de prendre mes affaires. Je mis mes chaussures, pris mon sac en le regardant. « Je n'ai pas envie de subir un interrogatoire demain matin au petit déjeuner si tu vois ce que je veux dire. » Ollie était perspicace, il saurait trouvé la vérité et je préférais lui dire moi-même à un moment donné. J'allais déposer un baiser sur les lèvres de Will. « Je t'appelle plus tard, dors bien. » Fis-je avec un sourire avant de partir.  
code by Silver Lungs

_________________


I'm holding on your rope, got me ten feet off the ground and I'm hearing what you say. But I just can't make a sound. You tell me that you need me. Then you go and cut me down, but wait...You tell me that you're sorry. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenarrow.fr-bb.com/t73-sezaic-sometimes-it-seems-the-g


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

(will) oh gosh, i'm so stupid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Action] [Mystyk] Stupid faces
» Crazy stupid love !
» [JEU] STUPID NINJAS : Dégommez les ninjas avec vos shurikens [Gratuit]
» [JEU] STUPID ZOMBIES : Angry birds-Like à la sauce Zombie! [Gratuit]
» le Stupid Show.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: rp-