AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
le maire passe une annonce
Bienvenue sur Broken Arrow! I love you Nous sommes ravis de votre présence!
REOUVERTURE DU FORUM! LES NOUVEAUTES DANS LES ANNONCES I love you

Partagez | 
le monde est amoureux. (flashback/will)

avatar

Invité
Invité



Lun 21 Avr - 21:38

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
La porte de la maison claqua et Eliott adressa un grand geste de la main à l'adresse de sa mère. « A ce soir, m'man ! » C'était probablement l'un des plus beaux jours de sa vie : elle avait accepté son rendez-vous. Oui, la fameuse elle, celle qu'il regardait depuis des semaines, celle qui attirait toujours son attention, quoi qu'elle fasse. Son téléphone vibra dans sa poche et il regarda le mot avec un soupir de bonheur. Ça allait vraiment être merveilleux, aujourd'hui. il en avait la conviction. Il répondit avec difficulté au SMS, tentant à la fois d'écrire correctement, de marcher sans se manger un poteau et tenir son skate. Tâche compliquée. Moi aussi, j'ai hâte. Au parc ? C'était idiot, c'était mignon, c'était Eliott. Il n'avait pas eu beaucoup de copines dans sa vie. Des amies, oui, plutôt, mais pas d'amoureuses, de nanas à qui glisser des mots doux et tout. Il n'était qu'un gros romantique, certes. Le téléphone dans sa poche, il lança son skate et prit son élan. Son coeur aussi avait pris son envol, battant bizarrement dans sa poitrine. De la joie mais aussi un peu de nervosité, voilà, c'était lui en cet instant. L'appareil vibra de nouveau, il lut le SMS sans quitter sa planche. Je suis là dans trois minutes, écrivit-il avec un sourire idiot. Il glissa un mignon petit smiley à la fin du message. Quand il avait envoyé sa déclaration par texto à cette fille, il n'avait que peu d'espoir. Disons qu'il tentait juste sa chance parce que qui ne tente rien n'a rien. Et puis elle avait demandé qui c'était, il avait dit qu'il était le voisin de physique et c'était parti. Et maintenant, les deux tourtereaux avaient rendez-vous au parc. Il s'installa bientôt sur un banc déjà occupé par un autre type - c'était le seul de libre - et envoya un nouveau message. Je t'attends sur un banc, à côté d'un type. ♥ Il ajouta le coeur parce que c'était mignon les cœurs. Et voilà, il n'avait plus qu'à attendre, le coeur frétillant mais heureux, l'arrivée de sa dulcinée. Il avait sans doute un sourire béat sur le visage, comme si Dieu en personne s'était présenté à lui, mais c'était quand même la... « ... plus belle journée de ma vie ! » Seuls le regard curieux des pigeons lui répondit.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Lun 21 Avr - 22:10

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
Will n'en croyait pas ses yeux. Lorsqu'il avait reçus ce message, il était chez lui, à manger des chips devant son poste de télévision, un match de base-ball comme seul préoccupation. Il avait sentit son portable vibrer, il l'avait pris, et avait lu un message comme « Chaque jour je te vois, chaque jour je t'admire, je te déclare ma flamme. ». Tout d'abord, une certaines consternation. Oui d'accord, c'était migon et tout mais Will n'avait aucune idée de qui il pouvait s'agir. Alors il avait répondu, demandant qui était cette mystérieuse personne et en voyant la réponse arriver, il avait cru que c'était le plus beau jour de sa vie. La bombe, enfin, la plus belle fille du cours de physique, assise à ces côtés le mardi, l'admirait. Il n'y croyait pas et pourtant... L'échange de textos mignons tout plein avaient continué jusqu'à aujourd'hui. C'était officiel, Will Prior qui n'était jamais sortit avec personne avait un rencard, il la voyait, ils allaient pouvoir tout se dire et peut être même.... Les pensées de Will s'emballèrent et il se prépara. Il s'habilla simplement et lu son dernier message. Au parc, pas de problèmes. « J'arrive bientôt ! <3  » Il s'assit alors sur un banc et attendit. Il envoya un nouveau message bien à l'eau de rose et se détendit un peu, guettant son portable. Un type vint s'asseoir à côté de lui et envoya à son tour un texto. Le gars parla tout seul et Will regarda son portable, nouveau message. Il le lu et là, fin du monde. Tout s'écroula, catastrophe, tsunami, adieux rêves de vie de couple et tout ce qui allait avec ! Il sentit le rouge lui monter au joues et répondit, tapant plus lentement cette fois ci sur les touches de son appareil. « Ravi de te rencontrer... ». Il appuya sur la touche envoyé, au ralentit et se tourna lentement vers le jeune homme qui était venu le rejoindre quelque instant auparavant.

Je me présente, moi c'est Will. Alors comme ça c'est toi la jolie blonde du cours de physique ?

Son monde venait vraiment d'éclater en mille morceaux. Lui, alors c'était lui ? Ses yeux bleus clair étaient ouverts grand comme des soucoupes et sa bouche semblait vouloir se décrocher lentement. La honte, depuis tout ce temps il envoyait des « je te trouve magnifique », « j'ai vraiment envie qu'on aille plus loin » à un... Mec ?! Ce mec ? La vie était donc une série de blagues loufoques ?

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mar 22 Avr - 23:54

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
Le coeur dansant, Eliott attendait en tapotant ses cuisses du bout des doigts. Il était fébrile, il se sentait bizarre, terriblement inquiet mais aussi merveilleusement bien. Cette journée était la meilleure qu'il ait jamais eu. Un nouveau SMS fit vibrer son téléphone et il dut s'y remettre à trois fois pour déverrouiller son clavier, tant ses mains trembler. Ravi de te rencontrer... Son coeur déjà hyperactif fit un bond monumental dans sa poitrine et cette fois-ci, le téléphone manqua d'aller s'écraser par terre. Raide comme la justice, le garçon pivota avec lenteur vers monsieurs le voisin. Le rouge lui inonda les jours ; il se demanda un instant s'il n'allait pas tomber dans les pommes. « Geuh... » Les pièces du puzzle avaient un peu de mal à s'assembler, dans sa tête. Il y avait un truc qui bloquait. Et puis la lumière fut. « Oh mon dieu, la honte internationale ! » Eliott porta les mains à ses joues cramoisies, ne sachant plus où se mettre. « Oh là là mec, la honte ! Han, la vache ! » Il se leva d'un bond, manqua de s'étaler en posant le pied sur son skate et se rattrapa aux genoux du fameux Will. « Han nan mais en plus j'continue ! Oh là là, je suis vraiment désolé, j'ai dû faire erreur sur le numéro et comme t'as répondu, j'ai cru que c'était vraiment la fille en question et... Oh la honte ! » Eliott éclata alors d'un rire franc car il ne voyait pas trop quoi faire d'autre. Le pire, c'était qu'il n'était même pas déçu ni rien. Enfin son coeur était un peu en miette mais c'était si... Invraisemblable qu'il en oubliait d'être peiné. « Nan sérieux, t'imagine qu'on s'envoyait des textos amoureux et qu'on ne se connait même pas ? » Il se passa une main dans les cheveux, ne sachant même plus ou se mettre. Il avait bien envie de prendre sa planche et de se fracasser la tête dessus. « Ah oui, j'm'appelle Eliott au fait, Eliott Stark. T'étais sensé être blonde aussi... » Eliott lui adressa un clin d’œil complice. La vie n'était qu'une longue suite de blagues en fait... Il se laissa retomber sur le banc avec un léger soupir. « Moi qui pensait m'être enfin trouvé une nana, faudra repasser je crois... Une pizza, ça te tente ? J'ai pas mangé du coup. » Bah ouais, en théorie, il était sensé y aller avec sa copine mais puisqu'elle lui avait fait faux bond au profit d'un type... C'était pas tout, il avait faim le Eliott.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 24 Avr - 16:23

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
Une erreur de numéro. Tout était de la faute d'une simple... Erreur de numéro ?! Will ferma les yeux quelques instants. Oh, et lui qui croyais... Qui pensais... ben c'était raté, et en beauté cette fois ci. Will avait toujours su qu'il n'avait jamais e de chance dans ces trucs là, mais là c'était quand même un peu exagéré. « S'il y a un dieu sur cette planète, qui veille sur nous, alors il faut qu'il sache que je ne lui suis pas du tout reconnaissant ! » pensa t-il très fort.

Hé oui... lâcha t-il en le regardant.

Eliott, joli prénom. Et lui aussi de son côté l'imaginait blonde ? Comme ça au moins, ils étaient servis tout les deux. Et il avait l'air d'être dans le même cas de figure que lui. Will esquissa un petit sourire et accepta son invitation pour aller manger une pizza. Pourquoi pas, après cette histoire il avait envie de manger à se faire péter le bide et d'aller regarder un bon, long film à la télévision. Pathétique le Will ? Non, juste déçu sur le coup. Quoi que ce gars avait l'air quand même sympa, peut être devrait-il faire un effort pour apprendre à le connaître ? Ils entrèrent donc dans un petit restaurant de pizza, restaurant où Will aimait bien aller ne fin de semaine, après une semaine de cours particulièrement long.

Bon alors, qui es tu en vrai ? Enfin je veux dire, je sais comment tu parles aux filles, d'ailleurs tu tourne très bien tes phrases, tu sais faire rêver toi !

Il lâcha un petit rire. Rien qu'en repensant à leur discussion à l'aveugle... Ce qui était sûr, c'est qu'il allait sauvegarder cette discussion. C'était quelque chose que Will ne voulait pas oublier.

Sinon bon moi je m’appelle Will, comme je l'ai déjà dit, j'ai la petite vingtaine - oui, Will faisait partit de ses gens qui n'aimait jamais donner leur âge exacts - je fais des études sur les sciences du langage à la fac, j'adore faire plein d'études différents. Et j’enchaîne les petits boulots à côté...

Et Will chercha ce qu'il pouvait dire d'autre mise à part « je suis une sorte de tueur en série aussi ! Je bosse pour notre cher maire, je m'amuse à tuer des gens, ça rentre aussi en compte dans mon salaire. Sinon comme tu la sais déjà, je suis en gars célibataire ne quête du grand amour... ». Pathétique sa vie ? Finalement, un peu quand même.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Ven 25 Avr - 13:15

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
Bon, c'était clair, ils avaient l'un comme l'autre l'air très con. Eliott suivit Will dans le premier restaurant de pizza venu et ils s'installèrent à une table. « Voyons ce qu'ils ont de bon, ici ! » Il était peut-être déçu mais il n'avait rien perdu de son enthousiasme habituel. Il hocha la tête en écoutant l'autre lui parler tout en parcourant une carte des menus du regard. Genre lui il tournait bien ses phrases. Il haussa les sourcils, se demandant brièvement si Will ne se fichait pas un peu de lui, mais il laissa couler. Au pire, c'était des phrases assez bateau pour tenter de plaire à une demoiselle. Une demoiselle qui ne serait jamais au courant de rien d'ailleurs. « Je crois que si un livre de fails existait, on aurait notre place dedans. » Le serveur se pointa à leur table, carnet et stylo en main. « J'vais prendre la numéro douze, elle a l'air cool. » Beaucoup de fromage, de lardon et de tous les trucs possibles et inimaginables.

« Ah, ça doit être cool comme études ! » Eliott disait ça mais il ne voyait absolument pas ce qu'on en faisait après, d'études pareilles. « Donc oui, moi c'est Eliott, la petite vingtaine aussi et je ne fais pas d'études. Enfin, je n'en fais plus. Je passe ma vie à jouer à des jeux vidéos en tout genre, à les critiquer et à gagner un peu de blé grâce à ça. J'ai une frangine aussi, Amy, et je suis même tonton. Je pourrais te montrer le gamin un de ces jours, il est trop énorme. » Ouais, Eliott trouvait vraiment que son neveu, Eddy, était drôle. Il n'était qu'un mioche pour le moment, d'environ huit mois. La vie du garçon ne payait pas de mine en apparence puisqu'elle se résumait à se lever, jouer, aller chercher le pain... Mais il y avait tous les problèmes d'argent. Sa mère acceptait d'aider Amy, Gaby refusait tout net... Et c'était à lui, l'aîné de juste dix mois de chercher des tunes. « Parfois, je travaille à McDo aussi, pour arrondir les fins de mois. » Elles étaient très carrées les fins de mois, et elles faisaient souvent mal. « Ou je fais du baby-sitting ou du dog-sitting. Je m'occupe quoi ! » Bon là, il racontait carrément sa vie. « Et jusqu'à il y a dix minutes, je pensais aussi avoir trouver le grand amour. Boh, j'ai trouvé une pizza au moins. » Le serveur revint à cet instant avec les pizzas et Eliott s'attaqua à la sienne avec appétit. « Sérieux, faut que je garde ton numéro. On pourra peut-être faire des petits boulots à deux, c'est plus marrant. » Il adressa un geste enthousiaste à son nouvel ami - pour lui, ça ne faisait pas de doute, ils étaient potes - un lardon suspendu au bout de sa fourchette.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Dim 27 Avr - 12:32

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
Ce gars avait une vie tellement... et bien simple. Oui c'était peut être étrange dis comme ça mais les gens à la vie simple, Will n'en trouvait pas beaucoup ces jours ci. Il commanda sa pizza, l'écoutant ainsi parler pendant de longues minutes. Sa vie avait l'air bien remplie en fin de compte. Garder son numéro ? Après tout cela faisait un mois qu'ils s'échangeait des textos amoureux, ils pouvaient bien garder leur numéro, Will en voyait pas de problèmes à ça.

Bien sûr ! C'est sûr que ça me changera de ma routine...

Là comme ça, il ne voyait pas franchement quel genre de bulot il pourrait faire avec ce type, décidément très polyvalent. Mais il trouverait bien. Sa pizza arriva et il commença donc son repas. Il avait toujours eu un faible pour celle aux pommes de terres. Ce gars était tonton. Oui, Will était resté sur ce détail parce que ben... En le voyant ainsi la chose lui paraissait tellement illogique. Quoi que, il devait faire un tonton marrant.

Genre je bosse à la mairie de temps en temps... c'est assez ennuyeux alors si tu veux aider...

Le coup de la mairie était sortit tout seul, sans doute un coup de son inconscient. Oui, il bossait techniquement à la marie, mais pas vraiment dans a paperasse. Will mangea un gros bout de pizza pour s'empêcher de dire d'autre conneries dans le genre. Bosser à la mairie, genre le rêve de toute une vie quoi... « Eliott va croire que tu as une vie absolument fantastique mon gars ! ». Il remarqua un gars qui venait d'entrer dans le petit restaurant. Will avait prit l'habitude de ne pas juger sur les apparences, surtout dans cette ville, mais il fallait que ce gars avait la tête qui allait avec celle d'un... tueur à gage ? Ou dealer au choix. « Laisse tomber, on t'a rien demandé, ne va pas provoquer la baston maintenant... Oh et puis t'aime pas te battre de toute façon.. ». Sauf que le gars avait vraiment l'air louche. Il alla se placer au comptoir et commanda à boire. Will pouvait presque distinguer la forme d'une arme sous sa veste mais il se demanda si son imagination débordante ne lui jouait pas des tours.

Dis moi, tu trouve pas que le type là ba sil a une drôle d'allure ?

Il disait ça comme ça, si Eliott ne trouvait rien à redire, alors il laissait tomber. Si c'était le cas contraire alors Will était fier de son observation.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mer 7 Mai - 9:11

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
La mairie. Eliott imaginait d'ici les longues journées derrière un bureau à écouter les appels téléphoniques grincheux des vieux du coin, les politiciens tous aussi aimables les uns que les autres, le stress et tout ça. Ouais non, finalement ce n'était pas le genre de métier qui lui conviendrait mais c'est vrai qu'à deux, les choses devenaient rapidement plus marrantes. Il acquiesça et enfourna un énorme morceau de pizza. « C'que c'est bon, ces trucs-là...! » A la base, Eliott n'était pas exactement ce qu'on appellerait un adorateur de pizza mais aujourd'hui, c'était différent. Tout était différent en fait, puisqu'il n'avait pas de copine. C'est sa soeur qui serait contente : il serait beaucoup plus disponible pour garder le petit Eddy du coup. Will lui posa une question qu'il n'entendit pas, mais il se tourna tout de même pour suivre son regard. « Le mec là-bas, là, avec une tronche de tueur à gage ? » Une nouvelle bouchée de pizza et un peu de soda pour faire passer le tout, puis Eliott poursuivit. « Ouais si, il est chelou. Tu veux qu'on aille lui demander ? » Question débile parce que non, on n'abordait pas les types louches en leur demandant s'ils étaient des tueurs à gage et pourquoi ils avaient cette dégaine étrange. Eliott eut à peine le temps d'adresser un clin d'oeil à Will que l'autre sortait déjà un pistolet pour le pointer sur le propriétaire du restaurant. « On ne bouge plus les enfants. Je veux juste l'pognon. » Ah oui bon, c'étai vraiment un type pas clair. Zliott sentit un mouvement de panique agiter la salle et bientôt, sa chaise s'écrasa au sol, bousculée par une dame particulièrement corpulente. Entraînant table et chaises dans sa chute - et Will du coup - le garçon se retrouva allongé par terre. De là où le type se tenait, il ne pouvaient pas les voir. Eux, ils avaient un angle de choix. Eliott adressa un discret signe de la main à Will qui signifiait, en gros « On l'prend par derrière ? ». Il avait ces idées lumineuses parfois qui finissaient un jour par vous conduire droit dans la tombe. Eliott avisa une fourchette - sa fourchette - près de lui et s'en saisit. Les couteaux n'étaient pas assez pointus pour servir à quelque chose. « YAH ! » Le cri était inutile et pourtant il servit à quelque chose : le voleur sauta au plafond. Le garçon retomba sur le hors-la-loi surpris et ils roulèrent au sol dans un tas informe et gesticulant. Un coup bien placé lui fit voir trente-six mille chandelles mais il n'avait pas envie de lâcher. « Will, à l'attaquaargh ! » Et paf, un coup d'il ne savait pas trop quoi dans les côtes. Il finit par se dégager de l'étreinte du voleur - sachant qu'au départ, c'est lui qu'il le tenait... - et se retrouva nez-à-nez avec un tisonnier ardent tenu par... Le propriétaire. « Halte-là mon gars, la police va venir ! » « Euh nan mais j'suis de votre côté moi. » Eliott louchait sur la pointe décidément très pointue de l'arme improvisée. « J'vous emprunte ça par contre. » Un coup bien placé et Eliott s'empara du tisonnier. Il préférait ça comme arme, c'était plus... Plus familier. Mais il espérait quand même que Will allait finir par venir lui donner un coup de main parce que bon, le vendeur avait l'air décidé à leurs faire la peau quand même, peu importe leur camp.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Mer 14 Mai - 11:56

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
Qu’on aille lui demander ? Will était d’accord pour dire que ce gamin était vraiment, vraiment étrange. Non, on n’adressait pas la parole comme ça aux gens pour savoir si… S’il était un tueur en série ou un voleur de tableaux ! Eliott lui fit un clin d’œil, Will s’apprêta à répliquer mais le gars à l’allure plus que louche avait parlé. Un braquage. Fantastique. Il ne manquait plus que ça. Décidément cette journée s’avérait être épique. Un rencard raté, un mec inconnu qui se faisait passer pour une femme et un braquage dans un café. Will se demandait pour quoi la malchance continuait de le suivre de la sorte partout où il allait. Il n’eut pas le temps de dire quoi que se soit que déjà, Eliott se retrouva au sol et Will aussi. Le prendre par derrière. Bon sang mais ce gars avait de ses idées… absolument lumineuse ! Non mais franchement… Non, Will ne comptait pas faire ça. C’était un mauvais plan, une mauvaise idée. Il le vit prendre une fourchette et Will ferma les yeux, en voulant pas voir la suite. Il alla se caler sous la table et se roula en boule, à la manière d’un cloporte. Hors de question qu’il aille se battre. Et l’autre mariolle qui hurlait son nom, qui se prenait des coups… quand il ouvrit un de ses yeux, toujours roulé en boule, il remarqua que le propriétaire du café n’avait rien comprit. « Mon dieu… c’est pas vrai ». Le méchant gars était toujours là, et semblait aussi étonné quelque part. Eliott avait prit le tisonnier du gars, ce qui n’arrangeait rien à la situation. Fantastique, ils étaient dans la merde. Super. Il passa un coup sur sa chemise, la lissant au passage, recoiffa ses cheveux et sortit de sa – super – cachette.

Bon, on arrête là.

Il avait levé les bras en disant cela, l’air parfaitement inoffensif. Il avait aussi prit sa voix rassurante, comme quand on parlait à un môme de trois particulièrement stupide.

Tu es son complice hein ? Tout les trois vous…
Non non monsieur, on est des clients et… Oh et puis zut
.

Oui, Will n’avait jamais été patient, et les explications… non, pas aujourd’hui. Et là Will retrouva ses réflexes. Il remercia mentalement le maire et tout l’entrainement qu’il lui avait fait suivre. Il se saisit de la nappe de la table qu’il lança habilement sur le propriétaire qui jura de sa voix forte.

Donne-moi ça ! lança t-il à Eliott en lui prenant son « arme ».

A la manière d’un golfeur, il donna un grand coup au mec louche, l’envoyant bouler. Il ne s’arrêta pas, pas avant d’être sûr qu’il était KO. Et pendant se temps le propriétaire était en train de se débattre avec sa nappe. Il donna un autre grand coup au gars, à un endroit stratégique bien sûr, il ne devait pas tuer. Et balança l’arme à nouveau dans les bras d’Eliott. Le propriétaire enleva enfin sa nappe, à croire que la petite scène n’avait duré que quelques secondes et Will leva les yeux au ciel regrettant d’avance son geste. Il lui balança son poing en pleine figure, avisa une espèce de prise de judo improvisé et le pauvre homme termina sa chute dans les reste de sa pizza.

C’était très bon, merci bien. Mais la prochaine fois, on ne confond pas client et braqueur andouille. Votre gars est là bas. Vous savez composer le numéro de la police, très bien.

Un air outré sur le visage, il sortit un billet de 20 de sa poche et lui posa sur le crâne. Il attrapa Eliott par le bras et sortit en courant su magasin. Oui, Will était mort de rire. Mort de rire parce qu’il n’avait pas fait quelque chose d’aussi fun depuis des années.

Oh toi, je veux sortir avec toi plus souvent. Tu es énorme ! Haha, t’as vu la tête du gars ? Je suis trop content, pouah le coup que j’lui ai mis !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Jeu 22 Mai - 22:11

Eliott ∞ Will
si j'avais su, j'saurais pas v'nu.
En prenant le tisonnier, Eliott n’avait pas réalisé qu’il obtiendrait l’effet inverse de ce qu’il cherchait à obtenir, et obtenir ce qu’il ne souhaitait pas n’était pas un très bon calcul en cet instant décisif. Se croyant menacé désormais par deux criminels en vadrouille, le gérant du restaurant de pizza semblait bien déterminé à les envoyer au tapis ou, faute d’assez de pratique, au moins derrière les barreaux. Et puis le dénommé Will était venu à son secours. Eliott avait presque cru qu’il s’était envolé puisqu’il avait brutalement disparu au début de l’attaque, lui aussi avalé par une cascade de chaises. Peut-être avait-il simplement opté pour la meilleure des défenses : la position tortue ? Mais bref, ce n’était pas franchement le moment de se triturer les neurones avec des détails pareils et le garçon eut tôt fait d’oublier l’arrivée tardive de son camarade du jour. Eliott n’a pas trop testé la méthode douce car il était un bourrin de nature mais ça ne lui semblait pas une excellente idée, là tout de suite, sachant que le vendeur était vraiment… méfiant.

Mais apparemment, Will n’était pas le premier paumé venu. Rapidement, Eliott se retrouva désormais et il contempla ses mains vides avec effarement. Hey, voilà qu’on lui chourait son arme maintenant ! Et les mains et les pieds… Bah il n’était pas très doué dans l’art de se battre à mains nues. Les deux ennemis – car le vendeur était devenu un ennemi par la force des choses, du coup – se retrouvèrent bientôt à terre et Eliott était presque sûr de garder toute sa vie l’image d’un Will joue au golf avec la tête d’un homme. Le bong qui en résulta était d’ailleurs fort mémorable. Et puis le tisonnier réintégra ses mains comme par enchantement. Pour faire bonne mesure, il asséna un coup supplémentaire sur chaque tête et lança le tisonnier derrière lui quand ils quittèrent le restaurant en courant. « Eh bah pareil, mec ! J’serais ravi de castagner de nouveau en cœur avec toi un de ces jours ! » Eliott était clairement mort de rire sur le trottoir, et c’était drôle car il venait de rencontrer la personne qui deviendrait son meilleur ami dans les années à venir. Et c’était aussi celui qui deviendrait son pire ennemi plus tard, bien plus tard. Mais ça, il l’ignorait encore car la vie, c’était facile à l’époque. On s’occupait des filles, des amis, de maman et de la sœur… Pas d’ennuis, pas de soucis. Hakuna Matata !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

le monde est amoureux. (flashback/will)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dept 56
» Le monde sur le fil - R.W Fassbinder
» Un monde magique R
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
broken arrow :: rp-